Partagez | 
 

 Viva la revolucion !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
MessageSujet: Viva la revolucion !    Dim 6 Nov 2016 - 1:15

mon avatar

Mathias « El Cazador »

L'ennemi qui te tueras est celui que tu auras laissé vivre

  • Âge21 ans
  • Origine(s)Argentine/France
  • sexeHomme
  • OrientationHétérosexuel
  • GroupeIleris
  • métierMercenaire, tueur à gages, brigand
  • Niveau socialmoyen
  • RaceVélociraptor
mon avatar

caractère

Tu ne me crains pas ? Tu devrais

Arraché dès sa plus tendre enfance à ses parents, la psychologie de Mathias n'a jamais pu s'établir sur des bases stables. L'expérience de l'hybridation a été particulièrement douloureuse pour lui, et au fur et à mesure des expériences tout aussi douloureuses mais également épuisantes et humiliantes pour lui, il a commencé à détester progressivement tout le personnel du laboratoire où il était retenu. Mais il a appris tout aussi vite qu'il ne fallait pas montrer ce genre de choses, aussi évident que cela puisse paraître envers des personnes qui le traitaient de la sorte. Il s'est donc érigé un mur infranchissable autour de ses pensées les plus sombres pour ne laisser paraître que celles qui étaient ce qu'on attendait de lui : une jeune homme sérieux, pas très loquace mais aimable et poli. En somme pas le plus drôle et sociable qui soit, mais un bon soldat.

En apparence, Mathias est resté même après son évasion une personne sobre, polie mais ne parlant peu. Il peut cependant rester agréable et s'adapter aux gens, affichant même parfois des sourires de circonstances. Mais les personnes qui auraient l'occasion de le côtoyer plus longtemps finiront par se rendre compte que l'impression qu'il veut donner de lui ne fait que s'adapter aux circonstances, et qu'il serai aussi bien capable de parler de la naissance ou de la mort d'un nouveau-né avec exactement la même expression. Ces personnes là sont généralement celles qui ont pu apercevoir les reflets de sa véritable nature, un sourire carnassier qui lui échappe, ou encore l'évocation des Humanis alors qu'il est seul avec une personne qu'il juge de confiance. Il laissera alors transparaître librement sa haine des Humanis, cultivée pendant toutes ses années de captivité en tant qu'expérience scientifique et militaire. Mathias est un jeune homme dévoré par une haine brûlante à l'égard de tous ceux comme de mèche avec les Humanis ou même favorisés par rapport à lui : scientifiques, politiques, maîtres, et même certains hybrides et Aegis modérés, personne ne trouve grâce à ses yeux. Il prendra même un plaisir sadique à les traquer et les faire souffrir avant de les tuer, cédant à ses bas instincts de prédateur. Il a même parfois des crises de violence incontrôlables à leur égard voire même de certaines personnes qu'il considère pourtant comme proches, et ces dernières expliquent sans doute en grande partie pourquoi il n'a que peu de fréquentations, et celles ci sont généralement celles qui partagent ses idées, savent ne pas évoquer les sujets sensibles ou peuvent suffisamment se défendre en cas de besoin.

Pourtant malgré toute la violence dont il fait preuve, le comportement brutal de Mathias avec son entourage s'explique aussi par son manque d'expérience dans les relations humaines. N'ayant appris depuis toujours que des relations dominant/dominé et militaires, les différentes émotions qu'il ne sait retranscrire finiront toujours de manière brusque, quand bien même tout au fond de lui il  voudrait exprimer quelque chose de positif. Plus que cela, il refuse lui-même de façon très agressive de s'intéresser de trop près à ce qu'il ressent, ce qui explique entre autres son inaptitude à construire des relations sincère et son abjection pour toute aide qu'on lui apporte de peur d'avoir à se sentir reconnaissant. Ce qui est assez ironique, quand on sait qu'il est parfaitement capable de s'adapter à des situations de façon polie et calme tant qu'il peut simplement feindre ses réactions en s'adaptant à ses interlocuteurs, mais s'avère incapable d'exprimer ce qu'il ressent réellement sans être violent.
mon avatar

physique

Ne vous fiez jamais aux apparences


La première chose qui frappe les gens qui regardent Mathias est bien évidemment es cheveux vert vif issus de sa condition d'hybride. La plupart des gens pensera sans doute à tort en regardant son visage jeune, fin et calme qu'il s'agit d'un jeune homme d'une vingtaine d'années tout à fait paisible malgré ses yeux rouge sang qui dérangent tout de même bon nombre de personnes. Mais après tout avec un visage aussi soigné, il s'agit sans doute plus d'un jeune étudiant un peu excentrique, et qui ne doit pas être du genre à chercher les problèmes. Ce serait sans doute la dernière erreur que feraient bon nombre d'humains en face de ce loup en costume d'agneau. En tenant compte de sa taille plutôt petite pour un homme (dépassant de peu le mètre soixante-dix), et de sa carrure dépassant à peine la moyenne, on n'imagine pas la puissance conférée à ses muscles fins par sa nature d'hybride et un entraînement quotidien depuis des années. En voyant son corps cependant, la plupart comprendraient que les muscles secs, fins et parfaitement sculptés qui parcourent l'ensemble de son corps représentent en réalité une puissance qui n'a rien à envier aux armoires à glace de deux mètres d'envergure. La plupart comprendront même qu'un corps aussi affiné dans toutes les parties possède une vivacité beaucoup plus grande, et verraient donc en Mathias une quelqu'un de potentiellement assez vif et fort pour terrasser à mains nues n'importe quel colosse. Et ils auraient amplement raison.

Cependant l'observation ne s'arrête pas là : sur la partie supérieure de ses bras et jambes, la peau de Mathias laisse progressivement place à des zones composées pour une moitié d'écailles et l'autre de plumes. Si certains auraient encore envie de rire à l'idée des plumes présentes sur son corps, ils auront tôt fait de ravaler leurs moqueries en voyant Mathias déplier la longue griffe rétractile acérée qu'il possède au niveau de chaque main, à la racine du pouce et de l'index. Le sourire carnassier qui dévoile une rangée de dents acérée de l'hybride sera sans doute la dernière confirmation dont ils auront besoin pour savoir qu'il leur faudra sauver leur peau au plus vite. Tout le corps de Mathias peut être une arme, et il aura tôt fait de prouver que sa rapidité n'a rien d'humain : ses jambes puissantes peuvent lui permettre de courir et sauter plus haut que n'importe quel humain habituel, et ses bras frappent en un éclair. Malgré toute sa puissance, il ne pèse cependant qu'une cinquantaine de kilos, ce qui peut s'avérer utile en cas de chute mais beaucoup moins pour une empoignade...

mon avatar

histoire

Origines d'un prédateur

L'histoire de Mathias est celle d'un enfant qui était né au mauvais endroit, au mauvais moment des mauvais parents. De braves partisans du régime en place qui n'avaient pas hésité à donner de leur plein gré leur propre enfant alors âgé d'à peine 5 ans à un pouvoir qui leur promettait monts et merveilles. Un enfant, ils pourraient toujours en faire un autre celui-ci servirait fièrement les intérêts de l'Etat. Cette histoire a beau se passer à l'autre bout du monde, en Argentine plus précisément, c'est bien en France que le jeune Mathias a fini par être envoyé. C'était une sorte de "cadeau" offert à ceux que l'on appelle les Humanis.

En effet, les travaux d'hybridation se poursuivent mais les laboratoires viennent parfois à en manquer de cobayes, et certains parmi les Humanis hésitaient à puiser encore plus dans les réserves de la jeunesse française : leur but n'était quand même pas de transformer toute la population en animaux dégénérés ! La solution des enfants gracieusement envoyés depuis d'autre pays tombait à pic. Mathias fut donc envoyé en compagnie d'autres enfants dans un laboratoire pour y être hybridé. Aucun d'entre eux n'avait demandé à se retrouver là, il auraient eu l'âge d'être en primaire tout au plus, mais une fois derrière ces cages leur humanité n'existait déjà pus : ils n'étaient que des sujets d'expérience en devenir. Mathias aurait pu comme la majorité d'entre eux être hybridé avec un animal plutôt commun, subir quelques tests puis être renvoyé en animalerie pour devenir un hybride de compagnie quand les scientifiques se seraient lassés, mais malheureusement pour lui, il avait attiré l'attention des mauvaises personnes.

C'était un enfant calme, qui obéissait sans sourciller aux ordres de ses geôliers et ne tentait pas de répondre aux provocations, même s'il avait montré qu'il savait se défendre quand on l'attaquait directement. Tandis que les autres enfants étaient peu à peu emmenés pour être hybridés et ne revenaient jamais, il subissait toujours plus de tests physiques et psychologiques et revenait seul dans sa cellule. Un jour cependant, il comprit au nombre de personnes présentes et à leur mines concentrées que son heure était arrivée, et ce n'était pas pour son 6e anniversaire qui avait du passer sans même qu'il ne s'en aperçoive. Il fut solidement attaché sur une table, tandis qu'un homme apportait presque religieusement le produit qui allait lui être administré. Mathias ne se souvenait que très vaguement de la suite et préférait ne pas y penser, mais les journées qui suivirent avaient été très douloureuses, une véritable torture.

Malgré son esprit qui était par la suite devenu aussi dur que de l'acier, il lui arrivait encore de faire des cauchemars où il était étendu sur un support froid pendant de longues heures. Il avait la sensation que chaque parcelle de sa eau allait s'arracher l'une après l'autre, pendant que diverses personnes se relayaient pour le surveiller, presque silencieusement. Les calmants qu'ils recevait ne faisaient que changer sa souffrance sans la faire disparaître : c'était comme si on lui fourrait des morceaux de coton embrasés directement sous la peau jusqu'à la faire craquer.
Il ne pouvait pas bouger.
Il ne pouvait pas hurler.
Il ne pouvait pas manger, tout état injecté par perfusion.
On venait le voir pour s'assurer que son état évoluait bien.
On venait lui voir pour vérifier que son esprit ne cédait pas quand il était en état de répondre.
On venait le voir pour se féliciter de la réussite de son hybridation avec une espèce éteinte.
Bientôt, cette infernale douleur cesserait.
Ensuite, il passerait encore des tests pour vérifier qu'il était apte.
Finalement, il serait formé pour les servir.
Mais un jour il s'échapperait.
Et ils paieraient tous.
Mais il savait très bien qu'il ne pouvait lutter contre le moment, et il décida de stocker toutes ses pensées négatives présentes et futures dans un coin de son esprit, pour n'être libérées qu'une fois qu'il aurait les moyens de mettre son plan à exécution.

Loin de se douter du monstre qu'ils étaient en train de créer, toute l'équipe s'était réjouie du succès de l'opération : l'hybridation s'était stabilisée pour ne laisser que ses marques caractéristiques, le corps de Mathias récupérait plutôt bien du choc, et tout aussi important son mental semblait avoir tenu le coup. L'enfant était suivi de près, s'il alternait parfois des passages quasi-végétatifs et ce qui fut considéré comme des crises d'angoisses, son état s'améliora peu à peu au cours de sa 7e année. Il reçut ensuite une éducation très stricte mais très complète, où l'on essayait de rattraper le retard qu'il avait commencé à prendre sur son éducation de base tout en lui enseignant dès son plus jeune âge les valeurs qu'on voulait qu'il serve. Il y apprit à lire, écrire, compter, des langues étrangères, les valeur morales de Humanis et leur domination sur les hybrides, les bases de l'organisation militaire et de l'assassinat... Un programme parfaitement équilibré qui lui avait été concocté sur mesure pour la mission à laquelle on le destinait.

En effet, les objectifs auxquels était promis Mathias étaient doubles. Les objectifs les plus évidents venaient de sa nature même : un humain hybridé avec un dinosaure disparu depuis des millions d'années, c'était une source de données inespérée sur cette espèce. Tous les après-midi sauf le week-end, il était conduit en salle d'expérimentation où il subissait une quantité impressionnante de tests en tout genre visant à déterminer les capacités physiques des raptors et l'efficacité de l'hybridation basé sur ses propres performances. On lui disait que les protocoles avaient été étudiés au mieux pour garantir des résultats optimaux avec le moins de souffrance possible pour lui. Il savait que cette dernière partie était fausse, mais les remerciait avec les sourire avant de se plier docilement aux tests, à chaque fois. Chaque nouvelle semaine, de nouveaux tests étaient définis par les scientifiques avides de connaissances. Les résultats s'entassaient mais il en fallait toujours plus. Après tout comme on lui répétait souvent, il était le résultat d'une hybridation unique et inespérée avec un reptile disparu il y avait des millions d'années, en qui même parmi les plus audacieux peu avaient cru.

Mais la seconde partie de ce à quoi était destiné Mathias était bien moins noble, on avait beau le présenter comme un miracle de la science devant certains de ses rares visiteurs, une bonne partie des gens qui suivaient son évolution ne le faisaient pas simplement pour la beauté de la science et du progrès, non. Ils avaient certes des objectifs sans doute bien moins nobles et beaucoup plus intéressés, mais le financement qu'ils apportaient était également bien plus conséquent que celui que promettait la simple recherche fondamentale. Ils voyaient en lui un potentiel bien supérieur à celui d'un simple sujet d'étude, celui d'une arme. une créature possédant des capacités surhumaines et naturellement munie d'armes, mais capable d'être équipée et entraînée pour suivre des tactiques militaires avancées... C'était pour eux une occasion unique d'assouvir toutes leurs envies de puissance, domination, et de pouvoir prétendre avoir un hybride unique et redoutable dans leur collection. Après les inévitables luttes intestines pour savoir à qui profiterait ce fameux hybride, une personne s'était cependant imposée en ralliant les autres derrière elle.

C'est ainsi que l'emploi du temps de Mathias se mit en place, partagé entre les études, les expériences en laboratoire et l'entraînement militaire. Le rythme était extrêmement difficile au début, mettant son endurance aussi bien physique que mentale à rude épreuve. Certains pensaient qu'il ne tiendrait pas longtemps, mais à force de ténacité, Mathias tint bon. Il apprit même très vite de ces trois activités, devenant peu à peu une jeune garçon éduqué, connaissant son corps d'hybride sur le bout des doigts, et capable de participer à des opérations militaires avancées. Chose rare, il fut même félicité pour ses résultats au nom des investisseurs anonymes auxquels il appartenait désormais. Alors qu'il atteignait tout juste ses 16 ans, on commença à lui parler de l'avenir auquel il était promis : un animal de compagnie de luxe d'un riche propriétaire dont il serait en même temps chargé de la protection, et l'envie de tous ses pairs qu'il attiserait. Ce n'était ce qui attirait réellement Mathias, mais il avait tout de même l'air content que son entraînement porte ses fruits, alors son futur maître vint lui rendre visite de plus en plus régulièrement à visage couvert, jusqu'à ce que le moment fatidique arrive enfin.

Une ambiance anormalement bonne et légère s'était installée dans le laboratoire, toutes les activités auxquelles devait participer Mathias devenaient étrangement plus calmes, plus douces, moins exigeantes...il savait qu'on lui annoncerait prochainement de quoi il en retournait, il avait pu observer quelques personnes en discuter fébrilement avant son arrivée, et il était redevenu la cible de toute l'attention. Effectivement, il fut convoqué peu de temps après par ceux qu'il avait appris à connaître comme des responsables importants du projets, qui lui apprirent qu'il serait commencerait sa nouvelle vie la semaine prochaine : il serait transféré chez son maître dans très exactement une semaine, à la même heure. Mathias sourit en annonçant qu'il avait hâte de le rencontrer, et tout le monde se félicita de cette nouvelle, Mathias semblait vraiment intégré et prêt à commencer son nouveau job. Et c'était bien là leur erreur, car si Mathias état sincèrement heureux de cette nouvelle, la vraie raison se terrait tout au fond de lui. Une promesse enterrée, une rage enfouie depuis longtemps, la volonté de sortir un jour de ce laboratoire, de trouver ceux qui étaient responsables de son état et de toutes ses années passées enfermé en tant que cobaye.

Un jour il s'échapperait.

Il n'imaginait pas que ce serait facile bien entendu, il serait probablement emmené sous bonne escorte même si c'était plus pour le protéger lui du monde extérieur...s'ils savaient. Vu comme tout le monde commençait déjà à relâcher sa garde, Mathias savait qu'un jour quelqu'un commettrait l'imprudence de trop, et ils allaient tous amèrement le regretter. Mis il savait aussi que le moment n'était pas encore venu, et que lui devait être plus qu'irréprochable dans son rôle de monstre décérébré parfaitement acquis à la cause de ses propriétaires. Les semaines qui suivirent durent particulièrement détendues, et Mathias dut commencer à se faire violence pour faire taire la petite voix en lui qui lui disait de profiter des imprudences de plus en plus énormes de ses geôliers : il savait qu'il ne pourrait de toutes façons pas s'échapper du complexe, et une telle erreur lui serait à jamais fatale. Il allait devoir reconnaître sa chance et ne pas la gâcher car il n'en aurait qu'une... Il essayait d'être prêt à tout sans s'imaginer quoi que ce soit d'une chose dont il ignorait tout à l'avance, mais il devait reconnaître que son entraînement l'avait bien aidé pour déceler les moindres failles dans la garde de l'ennemi et les exploiter au maximum de son potentiel avant de lui laisser le temps de réagir. Le moment venu, il serait prêt.

Le jour venu, Mathias était étrangement détendu, malgré les idées qui bouillaient en lui. Il était resté parfaitement calme, depuis le moment où on l'avait sorti de sa cage sans entraves, puis assis dans un fourgon blindé accompagné de deux gardes qui se préoccupaient plus de ce qu'il se passait dehors que de lui, ils avaient appris à le connaître au cours des ans et le considéraient comme un précieux allié de combat, presque un frère d'armes après tout. Le convoi emmenait tranquillement l'hybride vers sa destination inconnue, et celui-ci en profitait pour se remémorer tout ce qu'il savait de son mystérieux maître : il était visiblement très riche, devait être un membre influent des Humanis, avait un grand domaine et aimait visiblement autant montrer sa supériorité aux autres que de collectionner les hybrides les plus originaux...rien de si marquant après tout, mais il devait y avoir autre chose qu'une des personnes du laboratoire avait laissé échapper...

Mathias n'eut pas le temps d'y réfléchir que le convoi fut ébranlé par une violente explosion, et commença à partir dans une série de tonneaux qui semblait sans fin. La charge explosive avait été bien placée, et le timing de la détonation avait été impeccable, assurément du travail de professionnel. Le fourgon finit par s'arrêter et quoique un peu sonnés, Mathias et les gardes se hâtèrent de sortir et de se mettre en position défensive, bientôt rejoints par un des deux autres descendu de l'avant du fourgon. Le quatrième était sans doute mort, ou pas en état de sa batte, ce qui revenait au même dans cette situation. Le soleil, l'air libre, un terrain sans hautes clôtures...tout cela réveillait pour Mathias ses envies de liberté, lui insufflant des pulsions presque incontrôlables pour l'inciter à tracer son chemin vers la liberté dans le sang...mais le moment n'était pas encore assez favorable, il lui fallait une ouverture... Ses prières furent rapidement exaucées quand celui qui avait provisoirement pris le commandement pour les emmener à couvert fut projeté au sol par un tir de sniper qui le laissa raide mort. Un vrai travail de professionnel, sa rapidité et sa précision n'avait même pas laissé l'opportunité d'atteindre le couvert. Cependant, l'escorte avait elle aussi une solide formation et pouvait désormais profiter d'un abri les protégeant de l'angle de tir. Les ordres commençaient à fuser pour organiser le rapatriement de l'hybride en sécurité au plus vite tandis que des unités commençaient à e déployer pour partir en chasse du sniper et de ses éventuels complices.

Mais Mathias ne leur laissa pas ce temps. Après out ce temps, toutes ces années d'emprisonnement à être traité comme un animal en cage, il voyait enfin une échappatoire. La griffe acérée qui ornait sa main droite trancha avec une rapidité inouïe la gorge du premier garde qui pensait le protéger de l'embuscade. Le second ne réalisa pas tout de suite la "trahison" de leur bête de guerre dressée, et ce fut sa demi-seconde d'hésitation pour constater que son camarade à ses côtés venait bel et bien d''être tué qui permit à Mathias de frapper. L'homme avait levé son arme en direction de l'hybride pour ouvrir le feu, mais le raptor ne lui en laissa pas le temps. Les muscles puissants de ses cuisses l'avaient déjà projeté en avant, et il put dévier le bras du garde en y assénant un puissant coup. Celui-ci n'avait mis qu'une fraction de seconde et porter la main à son couteau pour entamer un combat au corps à corps, mais Mathias connaissait l'entraînement de ces hommes pour y avoir participé avec eux :  ayant anticipé ce geste, il plaqua violemment l'homme contre un arbre pour lui interdire tout mouvement, et essaya de lui attraper la gorge de ses mâchoires acérées. Mais le garde aussi avait suivi un entraînement intensif avec Mathias, et il put dégager sa tête de quelques centimètres, juste assez pour sauver sa jugulaire. La gorge à moitié déchirée, il parvint tout de même à planter son couteau dans le flanc de l'hybride mais il était déjà trop tard pour lui : le bras de Mathias s'était étendu dans le même mouvement et vint finir le travail de sa mâchoire.

Il était enfin libre, mais cela avait été plus difficile que prévu et risquait de ne pas durer : il avait à peine eu le temps de s'éloigner du cadavre de ses deux victimes qu'il entendit retentir des cris derrière lui. Lui qui pensait profiter d'un petit moment de répit pour s'enfuir en direction opposée pendant qu'une majorité était occupée à traquer le sniper, il n'avait plus le temps. Sa meilleure option était désormais de s'enfuir le plus vite possible dans les sous-bois en direction du sniper en question avant qu'ils ne puissent boucler tout le périmètre. Sa vitesse était surhumaine, et elle lui permit d'éviter une grande majorité des rafales ayant pour but de l'éliminer en zigzagant dans les sous-bois. Les réactions de l'escorte ne s'étaient pas fait attendre, et il était clair que désormais il mettraient tout en oeuvre pour l'éliminer. Il repéra rapidement grâce à ses sens aiguisés la trace du sniper qui s'enfuyait : il avait du remarquer la réponse disproportionnée des Humanis et savait lui aussi qu'il devait fuir avant d'être encerclé par une vague de renforts. Lui ? Ou plutôt elle, comme le remarqua Mathias alors qu'il rattrapait péniblement la jeune femme aux cheveux verts, usant de toute son adrénaline pour ignorer la douleur lancinante des blessures qu'il avait subies pour ne pas être handicapé dans sa course. Elle se retourna brièvement pour observer son poursuivant, mais le voyant blessé et sans armes décida de ne pas l'attaquer. Autant que cela déplaise à Mathias, ils n'avaient plus le choix : ils devaient s'entraider pour pouvoir espérer sortir vivant de ce guêpier...

Malheureusement pour eux, alors qu'ils arrivaient à une sortie du petit bosquet, leur route fut barrée par un véhicule duquel sortirent plusieurs hommes lourdement armés. La jeune femme fit feu et put en toucher quelques uns, cependant ils se mirent rapidement en formation et la riposte ne se fit pas attendre. La vision de Mathias commençait à se brouiller, la douleur de ses blessures avivée par la course commençait à le submerger et il sentait son corps s'affaiblir progressivement. Toute personne sensée se serait alors résignée et aurait fait demi-tour, mais Mathias fit l'impensable : il attrapa la jeune femme par la taille et fit une roulade jusqu'au petit talus no loin de là. Ils roulèrent le long d'une pente de gravier de plusieurs mètres avant de se finir sur un petit tas de cailloux. Le corps de Mathias dont les blessures avaient été réveillées par sa chute souffrait le martyre, il sentait son sang pulser violemment dans tout son corps, l'irradiant de vagues de douleur. La jeune femme n'avait pas l'air d'aller beaucoup mieux, mais elle parvenait à tenir debout et entraîna Mathias à sa suite, couvrant leur fuite par quelques rafales en direction des hommes à leur poursuite. Menaçant un homme hébété non loin de la, elle put récupérer sa voiture et démarra en trombe avant que leurs poursuivants n'arrivent. Après quelques minutes angoissantes, il devint clair qu'ils avaient semé leurs poursuivants.

Il avait réussi...Mathias ne savait pas qui était cette jeune femme ni où elle l'emmenait, mais tous deux avaient besoin de soins et elle l'avait emmené avec elle... Aussi détestable que cela lui paraisse, il devait en grande partie sa liberté à sa nouvelle alliée. L'adrénaline ne suffisait plus à le maintenir conscient : il avait tout de même des blessures assez sérieuses et un voile noir recouvrait petit à petit sa vision. Il entendant la jeune femme fulminer contre leurs poursuivants bien plus nombreux et organisés qu'elle ne pensait, ils avaient tout deux bien failli y passer et elle se demandait quel genre de personne pouvait être à ses côtés. Elle avait appelé Mathias une "personne", cela faisait bien longtemps si ce n'était la première fois qu'il s'entendait appeler ainsi. Il aurait presque pu ébaucher l'ombre d'un rictus si il n'était pas actuellement immobilisé par ses blessures qui l'entraînaient peu à peu vers l'inconscience. Avec ses dernières forces, il put tout juste murmurer avant de sombrer dans un abîme sans fond :

"Mathias..."

hors jeu

Où je raconte a vie

Surnom : Matsuri
Âge : 24 ans
Comment as-tu trouvé Masters & Nekos ? : on m'a forcé recommandé de le rejoindre
Présence : 2/7... peut etre ?
Ton avatar, c'est : Gardevoir (Gijinka) • Pokémon
©linus pour Epicode


Dernière édition par Mathias le Mer 11 Jan 2017 - 18:06, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : See U - Vocaloid
Disponibilités : Je passe tous les jours !
Absence : Mi-Juillet à mi-Aout
http://mastersnekos.forumactif.org/t50-miaw
http://mastersnekos.forumactif.org/t744-hey-look-listen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Viva la revolucion !    Dim 6 Nov 2016 - 1:52
Re bienvenue Comme la race est éteinte et il n'en reste que ses fossiles, tu seras donc né en laboratoire obligatoirement, et il faudra une "bonne" raison,  car ils étaient dangereux et voilà faire un hybride dinosaure c'est un scoop comme un hybride ange ou autre, je sais pas si tu vois ce que je veux dire mais il sera mystique du coup , je sais pas ce que tu feras dans ta fiche pour cela encore mais voilà je préférais te prévenir à l'avance ^^ Bon courage owo


#009900 Miaw

Merci à tous !:
 
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : See U - Vocaloid
Disponibilités : Je passe tous les jours !
Absence : Mi-Juillet à mi-Aout
http://mastersnekos.forumactif.org/t50-miaw
http://mastersnekos.forumactif.org/t744-hey-look-listen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Viva la revolucion !    Mer 21 Déc 2016 - 23:11
Bonsoir ! Je viens te donner quelques nouvelles car nous avons du mal pour l'histoire de ta fiche, car un vélociraptor ne peut pas trop se balader comme ça, et ton lien avec Taylor est assez ambiguë car si j'ai bien compris elle attaque le camion, alors qu'elle est loin d'être humanis et être militaire alors qu'on n'est pas dans ces gonds là c'est assez compliqué, du coup Ellen te redira ça si on trouve une solution mais pour l'instant nous somme bloqué par ces côtés là ^^'


#009900 Miaw

Merci à tous !:
 
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : Flaky, Happy Tree Friend
Disponibilités : 7/7
Absence : Vacance ou autre ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Viva la revolucion !    Ven 6 Jan 2017 - 20:25
Hey Mathias !

Cela fait un moment que Mélody t'as prévenu que ton histoire n'allait pas, as-tu fait des modifications, revu certaines choses ou je ne sais quoi ?
Tiens-nous au courant, car cela fait un bon moment que cette fiche traîne !


Zélie sourit en DarkGreen
Indisponible pour rp 2/2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Viva la revolucion !    Dim 8 Jan 2017 - 15:45
Modifs apportées ! Comme je n'ai pas eu trop de temps pendant les fetes et avant j'espère que je n'ai rien oublié, je cours mettre mon PC à jour en attendant o/

Donc en résumé plutot qu'une "falaise" je parle d'un talus de gavier en pente assez forte de quelques metres, j'ai enlevé les passages sur la transformation et essayé de plus mentionné la souffrance des blessures de Mathias.

Pour le RP je pense lancer un RP open Ileris dans la ville souterraine dès que je serai à jour avec Jirö, je verrai avec Taylor plus tard pour la fin de son histoire, ce qui se passe après la fn de la mienne et sans doute un petit RP flashback si besoin, voilaaa ~
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : See U - Vocaloid
Disponibilités : Je passe tous les jours !
Absence : Mi-Juillet à mi-Aout
http://mastersnekos.forumactif.org/t50-miaw
http://mastersnekos.forumactif.org/t744-hey-look-listen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Viva la revolucion !    Mar 10 Jan 2017 - 12:36
Taylor n'a pas finie sa fiche du coup et elle a été supprimée ^^' Pour ton groupe il faudrait que tu mettes Ileris du coup et après je laisse Ellen faire le reste owo


#009900 Miaw

Merci à tous !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Viva la revolucion !    Mar 10 Jan 2017 - 18:02
Aw okay pour Taylor ça restera peut être un vide jamais comblé...on verra bien ^^'


Pour les groupes normalement j'avais edit mon message le 13/12 donc normalement c'est bon :

Mathias a écrit:
Bonjour ~
J'aimerais modifier mon précédent message et être rattaché à la faction Ileris lors de ma future validation :


Ileris
Mathias (assassin)

Merci d'avance ~ ♡

A toi de jouer Ellen <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Viva la revolucion !    
Revenir en haut Aller en bas
 
Viva la revolucion !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hasta la revolucion siempre... [PV CP5]
» Revolucion
» Brésiliens et l'université Quisqueya au chevet du Bel-Air
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» ABA LA JUSTICE, VIVE IMPUNITÉ ET VIVE MARTELLY !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Fiches non-finies-
Sauter vers: