Partagez | 
 

 Il revient pour emmerder son monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
MessageSujet: Il revient pour emmerder son monde    Lun 14 Nov 2016 - 16:49
EIJI
Dire non à tout c'est le bien !
ÂGE : Je ne suis pas un enfant. Je ne suis pas un gosse trop mignon. Je suis un adulte. J’ai 18 ans. Donc ne me prenez pas de haut avec vos grands airs de vieux. Je suis juste moi et je vous emmerde profondément.
SEXE : Un garçon éwè
ORIENTATION : Je vous en pose des questions, moi ?! Non, je ne crois pas donc bah vous allez gentiment aller vous faire voir et bah vous découvrirez cela avec le temps c’est tout ! Et si vous n’êtes pas content, bah c’est pas grave. (de toute façon il est incapable de le savoir et n’y pense même pas)
STATUT SOCIAL : pauvre oo
ORIGINE(S) : Je suis né au France, dans un pays qui a de superbes valeurs. Des esclaves soumis aux ordres de leurs maître... Des jouets tout simplement… N’est-ce pas un magnifique pays ?
MÉTIER : //
GROUPE : Hybride ♂ neutre
RACE : Neko
PHYSIQUE


Un beau gosse super costaud
Nous avons là un humain … non, un chat … non plus. Euh … c’est quoi cette chose étrange. Assez effrayant. Une erreur de la nature ?! C’est un homme. En tout cas, il en a l’aspect, mais il a des oreilles de chat …

« Bon ce n’est pas fini ! Je suis un neko, merde ! Vous n’avez jamais vu un truc comme ça ou quoi ?! Je suis humain ! Mais j’ai des gènes de chat … Faut tout vous expliquer ! Cassez-vous, vous me faites chier. »

Vous pouvez voir que c’est un mâle. Assez petit d’ailleurs. Il mesure à peine un mètre soixante-trois. Mais le bon côté de la chose, c’est qu’il n’est pas très dangereux et puis il ne prend pas trop de place.

« Tu veux voir si je ne suis pas dangereux ?! Sors-moi de là et on test ! Tsss. Tu ne dis plus rien là, hein ! »

Son poids n’est pas mieux car il ne pèse pas plus de 48 kilos. De quoi vous réjouir si jamais vous devez le retenir ou le forcer à vous suivre. Il ne vous opposera pas beaucoup de résistance. C’est quand même un avantage à retenir. Ensuite vous pouvez voir qu’il est blond. Des cheveux assez longs mais vous pouvez toujours les couper si cela vous dérange.

« QUOI ?! Non mais vous avez rêvé là ! Vous croyez quoi ?! Que je suis votre chien et que vous pouvez faire ce que vous voulez avec moi ?! Si je sors je vais vraiment vous bouffer. »

Ne faites pas trop attention à ses paroles. Il fait cela tout le temps pour effrayer les potentiels acheteurs. Vous ne craignez pas grand-chose de cet hybride-là. Continuons sa description. Vous pouvez voir que ses yeux sont grands et que ses pupilles sont d’une couleur très spéciale, elles sont d’un rouge écarlate. Il a été dit que cette couleur est due à une malformation génétique mais cela a plutôt été à son avantage car elles ont tellement fasciné les gens que ce neko n’ait jamais resté très longtemps en animalerie.

Vous pourrez observer deux oreilles félines qui ornent le haut de sa tête. Et dans la continuité de sa colonne vertébrale, vous pourrez observer en bas du dos, un fouet bougeant au grès de ses humeurs. Autant dire qu’en ce moment elle fouette vivement l'air puisqu’il essaye de nous faire peur et qu’il est énervé.

Ensuite, vous serez étonnés de la couleur de ses extrémités félines et je suis sûr que vous l’êtes déjà car vous pouvez voir clairement qu’elles n’ont pas du tout la couleur de ses cheveux mais qu’elles sont d’un noir profond. Que ce soit sa queue ou ses oreilles. Nous pensons que cela est dû à un gène provenant du père.

« Ne parles pas de mon père ! Fermes ta gueule ! Cassez-vous vite ! Je veux dormir putain ! »

Que manque-t-il ? Ah oui, vous devez surement l’avoir déjà vu mais il a la peau assez pâle et de ce fait, il attrape très facilement des coups de soleil.

Il a aussi des ongles, qu’on pourrait apparenter à des griffes puisqu’ils sont assez solides et longs. C’est, je pense, la seule chose à laquelle vous devez faire attention car si vous avez le malheur de prendre un coup de sa part, vous aurez certainement assez mal.

Quelque chose d’important que j’allais oublier. Vous avez vu qu’il a un piercing qui part du haut de l’oreille gauche et qui se termine avec une chaîne jusqu’à sa lèvre inférieure. Nous n’avons malheureusement pas la possibilité de l’enlever. C’est un cadeau d’un ancien maître qui a fait en sorte qu’il ne puisse jamais l’enlever. Surement pour qu’il ne l’oubli pas.

« Tu parles d’un cadeau ! Ça m’a fait un mal de chien ! Si je te prends à tirer dessus, je te … Tu n’y touches pas c’est tout ! »

CARACTÈRE


Un petit ange évidemment
Son caractère n’est pas des plus parfait. Je dirais même qu’il faut vraiment quelqu’un qui puisse le redresser. Quelqu’un qui change son comportement. Quelqu’un qui lui fasse vraiment peur afin qu’il change définitivement enfin, je ne sais pas mais il faut vraiment faire quelque chose.

Regardez, prenez déjà son langage. Il parle très mal et emploie bien trop d’insultes. Presque à chaque phrase lorsqu’il est énervé. Ce n’est vraiment pas très correct mais nous n’arrivons pas à arranger cela. Il est vraiment trop rebelle. Pourtant, il a connu de lourdes corrections. On peut dire qu’il n’a pas été chouchouté. Loin de là.

« Ça, tu peux le dire, putain… »

Il n’aime personne. Que ce soit les humains ou encore, ses autres congénères. C’est vraiment un neko très peu sociable. S’il se trouve en présence d'un humain, vous voyez bien comment il est. Il cherche à faire peur, il insulte, il fait tout le contraire de ce que vous lui demandez même s’il s’agit d’un ordre. C’est vraiment un petit chieur.

« Petit ?! Nan mais tu te prends pour qui ?! Je ne suis pas petit ! Tais-toi. »

En plus de ça, il est susceptible. Il ne supporte pas quand on lui dit qu’il est petit. Pourtant c’est seulement lui dire la vérité. Mais rien y fait. Il est trop susceptible et trop fier pour accepter.

Avec les nekos. Il les ignore. Ou bien, s’il n’a pas le choix, il leur parle mais il est du genre je-m’en-foutiste avec eux. Il s’en fout. Il ne cherche pas à se faire des amis, des relations ou autres. Du coup, il se fait plutôt des ennemis, et des fois, c’est plutôt mauvais pour lui, car c’est déjà arrivé qu’il se fasse taper dessus. Mais même cela, il s’en fout et se laisse faire. De toute façon, même s’il essaye de se défendre, il n’arrive pas à grand-chose avec son gabarit. Au final, il abandonne comme si vivre ou mourir ne lui faisait rien.

Vous voyez, tout à l’heure, il n’arrêtait pas de nous menacer, mais il ne fera rien. Il n’est pas violent. Si jamais, il emploie la violence, c’est seulement pour essayer de se défendre et sans grands résultats. Il est plutôt du genre à tenter d’effrayer et puis se barrer en courant. Il court d’ailleurs assez vite malgré ses petites jambes.

Quand je vous ai dit qu’il faisait tout le contraire de ce que vous lui demandez. J’ai quand même exagérer car il a tendance à obéir après avoir pris plusieurs coups ou bien s’il vous craint. Cela nous a été dit par un ancien propriétaire. Celui qui lui a passé ce bijou (piercing). Nous avons ensuite vu que ce bijou ne pouvait être enlevé et que si vous tirez dessus, cela lui inflige une vive douleur donc notez cela dans un coin si jamais l’envie vous prend. Il ne supporte pas qu’on le lui touche mais cela est surement dû à la peur de la douleur. Il a d’ailleurs, plusieurs fois, tenté de l’enlever lui-même mais bien évidemment sans y arriver et toujours en finissant par un cri.

Il aime beaucoup la nourriture. C’est son point faible. Une fois, il a même été attrapé grâce à un bol de riz. Imaginez comment il s’est senti après. Surtout sans pouvoir manger le bol de riz pour lequel il a été attrapé. On pourrait même le traiter de naïf avec ça. Il entre souvent dans les maisons pour voler le repas posé sur la table. Il ne pense, d’ailleurs pas aux représailles de ses actes car dans ces moments-là, il pourrait facilement tomber sur une personne avec de mauvaises intentions qui pourrait, au final, l’enfermer.

La liberté. Il l’aime beaucoup mais n’a jamais pu vraiment en profiter, c’est plutôt un rêve qu’il a depuis tout jeune. Il se fait attraper assez facilement. Cependant, il arrive aussi à s’enfuir avec tout autant de facilité.

Nous avons appris certaines choses de ses anciens propriétaires. A propos de ses peurs et ses angoisses. En premier il y a …

« Non mais tu ne vas pas dire ça ! C’est privée putain !
Tu n'as cas leurs le moyen de me martyriser et ça ira plus vite !
»

C’est bien ce que je suis en train de faire alors tais-toi et laisse-moi parler. Donc ses peurs sont les suivantes. En premier, il a peur du feu. Nous ne connaissons pas la cause mais dès qu’il voit une flamme s’approcher de lui il panique et se pétrifie.
Ensuite, il n’aime pas plus que ça la pluie. Nous avons même pu le remarquer ici pendant les jours de pluie. Son regard et vide et absent. Il préfère passer ses journées à dormir dans ces moments-là.
En plus, déjà qu’il est feignant en règle générale, alors là, vous ne le voyez plus du tout.

Ce n’est pas un chat tout mignon et qui ronronne tranquillement. Il a en horreur les caresses et tout ce qui est tactile. Il n’est pas du genre à se faire câliner sans rien dire. Il se débattra pour sortir de là. Plus vous êtes loin et mieux c’est pour lui.

Il est facilement malade. Il peut avoir de la fièvre à cause de la fatigue, du froid, du soleil. C’est un chat fragile et cela ne l’aide en rien pour vivre libre. Imaginez juste le poursuivre et lui, s’écroule, la bonne blague. Assez facile n’est-ce pas.

« Putain mais ne te moques pas. Ce n’est pas de ma faute merde ! »

HISTOIRE


Une vie des plus tranquille !

Un jour, une demande d’un client assez spécial arriva à l’animalerie. Cet personne souhaitait un neko mâle assez petit et surtout, différent. Dans ce centre, il n’y avait qu’Eiji qui avait un signe et même deux qui le classaient comme différent. D’une part ses iris couleurs rouge et d’une autre part, c’est attributs félins d’une couleur différente de ses cheveux. Les gérants du centre indiquèrent les défauts de cet hybride. Les problèmes de comportements auxquels il devrait faire face. Pourtant, l’humain s’en moquait, il voulait juste un neko différent donc il le prit avec lui.

Le blondinet vit pour la première fois la lumière naturelle du soleil et la couleur bleu azur du ciel. Il prit un grande bouffé d’air et s’étouffa presque. Tout cela était nouveau pour lui. L’herbe verte. L’air frais. Le bruit des voitures. La vue des immeubles. Il n’avait vu que des images et seulement ce que racontaient d’autres hybrides revenus au centre pour un dressage. Le voir en vrai était si beau. Il était heureux de sortir enfin de cette cellule toute crasseuse. Et puis dans sa tête, trottait une idée bien intéressante. Il pourrait s’enfuir. A partir du moment où il était enfin sorti du centre, une nouvelle vie s’offrait à lui. La liberté tant recherchée depuis tout petit. Cette liberté qu’avaient les hommes. Et celle qui lui avait été inconnue à cause des hommes. Il allait enfin pouvoir y goûter.

Au lieu de cela, le propriétaire qui venait d’acheter Eiji, l’avait de nouveau attaché. Une longue chaîne lui entravait tous les mouvements. Son idée de liberté s’éloigna au fur et à mesure que les jours défilaient. L’homme ne lui demandait rien mais seulement de rester là comme un trophée. Peu à peu, la haine du neko se renforçait au même rythme que le temps passait. Il voulait sortir de là. Il avait beau insulter l’homme mais rien n’y faisait, il ne lui répondait pas, il ne le réprimandait pas non plus. Est-ce qu’Eiji finirait sa vie comme ça ?

Un jour, un incident important frappa la demeure du riche. Un incendie. Bien sûr tout le monde se sauva en courant. Le feu se propageait à toute vitesse. Il allait bientôt arriver jusqu’au neko. Il paniquait et respirait les fumées. Il avait peur. Peur de mourir ici sans avoir connu la liberté. Le pauvre malheureux ne pouvait ouvrir ses chaînes et il finit par perdre connaissance.

Lorsque l’hybride se réveilla. Il se trouvait dans une cage. Il entendit des hommes dire le mot animalerie. Le voilà de nouveau enfermé. Il commençait à croire que jamais il n’arriverait à sortir de ces fichues prisons. A chaque fois qu’il en quittait une c’était pour en retrouver une autre. De quoi abandonner son rêve de liberté.

Le voilà, jour après jour, présenté aux divers clients de la boutique. De quoi péter un câble surtout pour lui qui n’aimait pas être touché et observé. Des saletés d’humains, c’était bien que des saletés d’humains.

Le regard troublé d’un homme se plongea dans les pupilles rouges du chaton. Il lui voulait quoi ce mec ? Un sourire en coin naquit sur le visage de l’inconnu. Il ne semblait pas des plus rassurant. Il regardait le blond d’un air sombre et cela lui donna des frissons dans le dos. Puis, il s’en alla en direction d’un vendeur, ils discutèrent ensemble quelques minutes pour finir par signer des papiers. Vendu ?! Une chance s’offrait à lui alors. Plusieurs hommes à la solde de l’humain vinrent attraper le neko. Eiji se débattu mais en vain.

Arrivé dans sa nouvelle demeure. Un bien grand mot. Emprisonné dans cette prison plutôt. Il avait été enfermé dans une pièce assez sombre. Quelqu’un entra pour lui parler. Une femme. Elle lui expliqua qu’il serait le neko personnel du maître de maison. Puis elle lui annonça que cet homme n’était pas un homme aimable. Il était assez cruel avec les hybrides. Son plaisir personnel était de marquer les hybrides pour montrer leurs appartenances au cas où ils leurs viendraient l’idée folle de s’enfuir. Puis vint le moment où elle lui annonça qu’il devait y aller. Il allait rencontrer, pour la première fois, le maître de maison, Eiji avait la boule au ventre, un stress énorme l’empêchait de pouvoir réfléchir correctement. Il ne souhaitait pas réellement y aller, après tout ce qu’il venait d’entendre. Sur le trajet jusqu’à son bureau, le neko regardait les couloirs et les issus afin de se préparer à une éventuelle fugue.

Lorsque la porte s’ouvrit, il vit un homme, celui de l’animalerie, installé à son bureau. Il regardait le neko avec insistance ce qui rendu Eiji tendu. Ses pieds ne voulaient plus avancer. Il fallut que les hommes qui l’avaient amené jusqu’ici le force à avancer. Le blond regardait l’homme avec un regard noir et remuait la queue vivement démontrant son fort stress. Le maître de maison fit signe à quelqu’un qui entra muni d’une seringue. Eiji commença à ouvrir la bouche en insultant les gens et en demandant à partir. Il ne voulait pas rester ici. Un rictus diabolique fit son apparition sur l’homme derrière son bureau. Les gardes maintenaient le blond très fermement. Il ne pouvait plus bouger et se plaignait de la douleur dû à leurs étreintes. Le gars à la seringue s’approcha de lui et lui inséra l’aiguille. « Putai…. » Le neko s’effondra.

Il se réveilla dans une pièce complètement noire. Il senti une douleur vive à son oreille ainsi qu’à sa lèvre. Par réflexe il avança sa main mais rencontra une chaîne. Lorsqu’il tira dessus. La douleur ressentit s’accentua. « C’est quoi ce bordel ? » Il toucha plus doucement. Il suivit la chaîne. Elle partait de son oreille gauche jusqu’à sa lèvre inférieure. Énervé, il cria longuement, sans que personne ne vienne et ce malgré le fait qu’il est recommencé plusieurs fois. Il resta enfermé dans cette pièce et ce, sans manger pendant trois jours…

Enfin la porte s’ouvrit. La même femme que le premier jour vint le chercher. Elle lui indiqua ce qu’il devrait faire aujourd’hui. Rester avec le maître de maison. Elle ouvrit la porte de son bureau et referma derrière lui. Le regard de l’homme croisa celui du neko. Il sourit puis il dit « Cela te va à ravir ! » Eiji vit un miroir et se dirigea devant pour aller voir. Il grimaça à sa vue. Il toucha le bijou. Puis il regarda agressivement l’homme. « Enlève-moi ça ! En plus ça fait un mal de chien cette merde ! » et l’autre reprit « Désolé, chaton mais cela est impossible. Je fais en sorte que les hybrides que j’achète ne m’oublie jamais. Tu ne pourras l’enlever et il est posé de manière à te faire mal si tu tentes de l’enlever. ». Encore plus énervé, il reprit avec une insulte comme à son habitude. « Putain mais t’es un malade toi ! » L’humain se leva et s’approcha de l’hybride. Eiji recula et se retrouva bloquer contre le mur. « Tu veux quoi ? Casse-toi ! » L’humain se colla presque à l’hybride et toucha la chaîne de son piercing. « Tu ne trouves pas ça sexy ? » Eiji poussa vivement l’humain et s’éloigna vers la porte. « Ne me touches pas ! » Il ouvrit la porte et sortit à toute vitesse. Malheureusement il ne resta pas longtemps à courir dans le couloir seul puisque trois hommes le prirent en charge. Paniqué il accéléra le pas. Il ne connaissait pas la maison et il tomba rapidement sur un cul de sac. Les gros-bras bloquèrent la seule issue pour partir. Ils avancèrent et n’eurent aucun mal à chopper l’hybride en fuite. Ils l’emmenèrent de nouveau dans sa pièce sombre et ne manquèrent pas de lui filer quelques coups en passant.

Durant les trois jours suivant, le nekos fut interdit de manger et resta cloîtré dans cette pièce pour la seconde fois. La manière parfaite de filer le cafard à une personne. Puis, un soir. Il entendit le verrou de la porte s’ouvrir mais personne n’entra. Il attendit longtemps mais rien, aucun bruit. Le blondinet s’approcha de la porte en gardant tous ses sens aux aguets. Il tourna la poignée et étonnement, la porte s’ouvrit. Son cœur s’emballa. Il prit la poudre d’escampette aussi vite que possible. Heureusement, il faisait nuit donc personne ne se trouvait dans les couloirs pour surveiller. Il fit des mouvements silencieux. Aussi silencieux que possible. Il atteignit la porte de sortie sans encombre. Mais lorsqu’il l’ouvrit, une alarme se déclencha. D’un pas rapide, il s’enfuit de la maison. Personne ne pourrait l’attraper. Ça, jamais !

Le voilà enfin libre et errant à la recherche d’une cachette. Il ne connait rien à la vie de dehors. Rien à la vie d’un neko libre. Il ne connait ni les endroits pour sa cacher, ni les endroits à éviter. Le voilà juste comme un chat sauvage essayant de survivre.
AUTRE : Certains vont peut être reconnaître ce perso mais étant donné que le jouer, me manquait énormément bah j'ai choisi de m'inscrire sur votre forum afin de pouvoir rp avec lui même si cela ne se limite qu'à la possibilité de 1 à 2 rep par semaine. J'ai toutefois adapté légèrement son histoire en espérent qu'elle convienne au contexte. Si quoi que ce soit vous dérange, dites le moi, il n'y a pas de souci ! =)
SURNOM : Sakura
ÂGE : 23 ans
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : Je le connaissais déjà, il me semble o=
PRÉSENCE : régulière mais rp, un à deux par semaine !
TON AVATAR, C'EST : 96NEKO • NICO NICO SINGER


Dernière édition par Eiji le Lun 14 Nov 2016 - 20:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Il revient pour emmerder son monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AUSTIN ▼ il faut de tout pour faire un monde, il me faut toi pour faire le mien.
» Pnj pour tout le monde!!
» Il paraît que je suis trop fragile pour affronter le monde extérieur ... | Pv. Orphée
» Pour dompter le monde, il faut d'abord apprivoisé ses ennemis
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Fiches non-finies-
Sauter vers: