Partagez | 
 

 Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ILERIS ASSASSIN
Featuring : Muffet de UNDERTALE
Disponibilités : 4 ou 5/7 (en fonction de la période même si ça peut monter jusqu'à 7)
Absence : du 24 au 27 décembre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Mar 20 Déc 2016 - 3:46
Judy Von-Eneïm (anciennement Judith Mac-Aldriel) dite "Judy Love"
"C'est l'heure du goûter ! Et ça va être... palpitant !"
ÂGE : 27 ans
SEXE : féminin
ORIENTATION : Pansexuel voraréphile
STATUT SOCIAL : moyen
ORIGINE(S) : britannique
MÉTIER : pâtissière, assassine, organisatrice d’événements (mais surtout de goûtés), et folle professionnelle à ses heures perdues
GROUPE :Ileris (assassine)
RACE : infectée araignée (Araignée loup chinoise (Lycosidae))
PHYSIQUE
Judy est une infectée à un stade assez élevé. De ce fait la moindre partie de son corps se retrouve touché par les changements. D'abord, ses cheveux mis longs raides et noirs ont pris des reflets légèrement violines et sont souvent coiffés avec des noeuds roses sur les côtés. Son visage présente une peau violette claire, comme tout le reste de son corps, ainsi que cinq grands yeux globuleux et intégralement noirs disposés pour quatre d'entre eux comme des yeux humains (à ceci prêt qu'il y a deux de plus), et pour le dernier à la verticale sur son front. Ses lèvres, d'un violet un peu plus sombre, sont très fines et laisse dépasser deux petits crocs descendants de trois centimètres de long environ. Sa bave et très légèrement teintée d'un vert pomme transparent, en réalité un poison à faible efficacité, mais tout de même gênant.
Ce dernier provoque une dégénérescence légère des tissus à petite étendue pouvant se traduire par un brunissement de la peau ou de légers vomissements de sangs passagers (si ingéré). Un poison gênant, un peu douloureux (surtout ingéré et peu par contact avec le derme) mais absolument pas létal et ne nécessitant pas d'antidote pour survivre.

Ses membres, comme sont cou son fin, voir même inhumainement squelettique. Elle a six bras où sa peau devient très légèrement translucide, un peu comme une carapace d'insecte. Ses coudes sont saillants voir même cartilagineux tout comme ses genoux. Elle porte souvent des collants avec des vêtements bouffants.
Judy présente de nombreuses morsures parfois profondes (où on peut voir que de la chair a été un peu retirée) principalement dans le dos et la base de ses deux bras du bas. Elle en a aussi un peu sur le ventre et une petite sur le cou : mais si elle les cache pour pas faire peur, elle adoooore ça.

"Six bras : plein de chocolat !
CARACTÈRE
Comment décrire son caractère en un mot.... Particulier ? Pas assez fort. Folle ? Cruellement réducteur. Étrange ? Trop trivial. Judy est... Judy. Autant de passer particulier qui laissèrent naître une fleur à six tiges et deux pétales (et une rouge, une rose bien sûr).

***

Judy n'a pas un sens du bien et du mal construit normalement. Chez elle il n'y a pas de bien construit par l'étique, mais uniquement par la détermination et la volonté. Ce de fait, torturer ou tuer peut être très bien pour elle, tant que la motivation est derrière. Elle ne se limite pas à un "mal" usuel encré dans la réalité de trop de gens, elle a même du mal à concevoir son existence. La fin justifie les moyens : qui est assez faible et petit pour se limiter à une étique n'est pas mignon, pas du tout. Il est juste pathétique et Judy irait même jusqu'à mettre fin à ses jours pour apaiser ses souffrances inutiles.
Ainsi, Judy va même jusqu'à classer de manière très... personnelle les émotions. Par exemple chez elle la souffrance et le plaisir son liés à un point pathologique, là où la compassion est une pure plaie.

Judy est soumise à un point pathologique. Un syndrome de Stockholm poussé dans une limite totalement monstrueuse. Elle tient de là son mélange de souffrance et d'amour d'ailleurs. Mais Judy reste soumise à son maître, et ce jusqu'à la mort et quel que soit les barrières qui les séparent. Son syndrome s'est encré tôt dans son développement mental, si bien qu'il est aussi solidement posé en elle qu'un chêne centenaire ne l'est dans le sol.
Pour lui, elle ferra tout : ABSOLUMENT TOUT.
Alors là voilà persuadée qu'elle répand le bien et le bonheur en cherchant à retrouver ce qu'on pourrait presque appeler son senpai.

Judy est généreuse, aussi bien qu'elle est convaincue de "donner la mort comme un cadeau". Si ses principes ont été brisés et tordus avec le temps, Judy n'en est pas moins devenue généreuse. Elle est ainsi aussi généreuse qu'un fusil qui offre une balle avec ses ennemis, que généreuse comme un distributeur à gâteaux avec ses amis.

Judy a gardé un pied en enfance, et si parfois ses jeux peuvent paraître malsains ou mauvais une fois combinés a sa vision du monde, il reste important de préciser qu'à la base elle pense souvent être une enfant qui joue. Une âme d'enfant avec une mitrailleuse et de la nitroglycérine reste une âme d'enfant, aussi terrifiante puisse-t-elle être.

Enfin, Judy est peut-être un peu monomaniaque. Profondément encrée en elle, elle bloque sur la pâtisserie et les gâteaux. C'est peut-être une panière inconsciente de se raccrocher à sa vie d'avant, sa vie humaine, sa vie normale. Cela reste en soit une manifestation évidente de son subconscient, là, juste devant elle et qu'elle ne voit pas.
Ainsi elle est très portée sur les goûtés, l'heure du thé, et adore faire plaisir en cuisinant le sucré en général.

"Un bon ennemi est un ennemi avec un de mes muffins entre les dents. Un bon ami et un ami avec un de mes muffins entre les dents. Oui j'ai un peu fait varié la recette !
HISTOIRE

Judith Mac Aldriel est née à Londres en 1993 dans une famille de riches propriétaires. Ses parents, à la tête d'une grande entreprise de boissons chaudes, principalement de thé, vivaient assez aisément. Ils avaient même déménagé récemment en France pour affaire. Aussi Judy naquit humaine dans une famille totalement humaine. Les hybrides ? Des animaux aussi mignons que... des animaux en fait ! La jeune fille aimait ces bêtes comme on cagole un chien. Elle en eut d'ailleurs de nombreux au cours de sa vie : une neko, un hybride labrador, une hybride hamster, et un hybride renard. Aussi la jeune enfant passa ses premières années comme une enfant grattée et protégée de tout, entourée par des domestiques et des hybrides serviles et soumis à ses moindres demandes aussi cruelles furent-elles. Monstrueuse, l'enfant ne voyait rien lui être refusé. Elle passa ses 8 premières années ainsi : sans limites dans sa bêtise et sa folie enfantine.
Elle avait une passion et une seule : la tapisserie. Elle aimait le sucre et les couleurs, alors voir les cupcakes et autres muffins rose bonbons prendre forme dans le four la rendait folle de joie. Prendre le thé avec ses escl... ses hybrides ? Mais bien sûr ! C'était même la coutume chez elle : et elle n'y renonçait sous aucun prétexte.
Et vint 2001 où Judith dut voyager avec sa famille en Macédoine pour un temps. L'enfant ne cherchait pas à en comprendre les raisons -elle était trop jeune et pour ainsi dire elle s'en moquait. Tout avait été fait pour qu'elle vive en princesse et en cela elle se contentait bien de la situation. Un château à Londres valait bien un château en ambassade après tout ! Bien sûr, elle était entourée par ses domestiques, certains employés embauchés juste pour remplacer ses hybrides à l'étranger (ce qui revenait à prendre des humains ridiculement déguisés pour jouer les hybrides de Judith hors de France), et c'était à peine si elle voyait la différence de paysage en regardant par la fenêtre. Plus de soleil ? COOL !

***

Tout allait pour le mieux, jusqu'au soir où Judith fut réveillée en pleine nuit par d'étranges bruits dehors. Une explosion ? Ça lui avait fait mal aux oreilles. Après un silence sinistrement paisible de quelques secondes, le mur extérieur de sa chambre s'effondra en manquant d'emporter le lit de l'enfant dans sa chute. Sa survit elle la doit uniquement à deux de ses "hybrides" qui, dormant sur un tapis au pied de son lit, eurent le réflexe de la tirer hors de portée de la zone d'effet de la déflagration.
Qu... quoi ? Ça faisait du bruit dans ses oreilles. Ça faisait mal, comme si elle avait pris un gros coup de poing dans le ventre de loin. Elle était là, hébétée, sous le choc de la violence qu'elle avait vécue en une seule unique et petite seconde. Un instant, un seul instant et son petit paradis se déchirait. Il semblait si solide, et était en fait si fragile. Sa plaie béante dégoulinait d'un liquide rouge sombre et profond. Au loin, des gens criaient dans la cour. Ils faisaient des jeux de mains, et deux jeux de très très vilains. Certains étaient allongés par terre et bougeaient plus. Ils dormaient ? Quoi ? Ils dormaient hein ? Judy s'en convainquait corps et âme.
Du rouge du rouge, du rouge. C'était si violent, et tellement moins doux, tellement moins élégant que la rose de ses gâteaux. Les gâteaux : c'était ça ! L'enfant posa les yeux sur celui qu'elle prenait toujours la nuit dans sa chambre pour quand elle aurait faim. En vrai elle ne le mangeait presque jamais, mais elle refusait qu'on y touche : il était à elle. Alors il pourrissait. Là, il était encore beau. Un jolie muffin tout rose avec des paillettes. Paillettes... Judy observait ça lors d'une seconde qui lui semblait être une éternité : c'était comme si elle voulait rester à cette seconde toute sa vie. Vie... vite. Les paillettes... des gouttes rouges les avaient rejoints... Hein ? Baissant un peu la tête, l'enfant tomba sur un trou rouge logé dans son épaule. A... aie?

"Maitresse Judy : vite on doit se cacher !!! S'il vous plait !!! répétait avec empressement une "hybride""

Qu... quoi ? Pourquoi ? Où étaient maman et papa ? Où étaient Cemaël ? Adriel ? Lidia ? Sasha ? S'il était le matin ils devaient venir la préparer et la mener au petit déjeuner ?! Non... non... tout allait parfaitement bien... bien... BIEN C'EST COMPRIS ! Judy nageait dans le bonheur, elle nageait toujours dans le bonheur et ça n'allait pas s'arrêter. C'est impossible, purement impossible.
Aussi resta-t-elle interdite longtemps sans même se rendre compte que ses "hybrides" la traînaient avec peine vers la sortie. Cela dura longtemps, et si peu à la fois. C'était long à vivre mais court à voir. Et voir la porte de sortie leur être barrée par des individus cagoulés frappa les "hybrides" d'une désillusion terrible : ils voyaient la mort venir. Judith, elle ne vit rien, et entendit à peine les coups de feu qui descendit ses "animaux de compagnie". Elle se retrouva seule, et virilement accompagnée dans un sens. Dans un premier temps un homme armé fit mine de vouloir l'abattre. Mais un autre l'en empêcha.

"Attend, ça peut être sympa comme cadeau à l'ancien chef. Je crois que ça lui va bien les gamines...

Sa voix était sifflante et perfide. Pas humain ? L'enfant se faisait des idées, mais Judy avait beaucoup trop d'imagination. Elle était perdue dans le rire gras et rauque qui émana du groupe d'hommes. Cadeau ? Quoi ?
Tout... tout allait bien. Ils allaient être gentils, très gentils avec elle. De toute façon, l'enfant ne concevait pas d'autre comportement vis-à-vis d'elle. Elle ne connaissait pas la violence, la méchanceté, la cruauté. Aussi se laissa-t-elle porter jusqu'à une sorte de jeep boueuse. Elle était dans un état second. Là, mais absente à la fois. Tout ça n'était pas réel pour elle. Ce n'était pas ça la vie, non ?

***

Aussi fut-elle mené dans un repère de révolutionnaires. L'insurrection albanaise passait donc par l'attaque de l'ambassade britannique... Dommage... Judy ne savait même pas tout ça, si bien que l'enfant était juste jetée dans un inconnu bien trop sale et vétuste pour elle. Rapidement, elle quitta cet endroit et fut menée clandestinement en France, dans un coin sale et glauque : un domaine assez grand et aussi sombre qu'une prison. Elle fut menée dans une chambre, enchaînée et posée sur le lit. Tout c'était passé si vite ou presque : l'enfant se demandait presque ou était passé sa chambre, à elle... presque deux semaines après l'enlèvement... Elle réalisait lentement où elle était. Seule, molestée, abandonnée, et cruellement mal installée. Qu... quoi ? Pourquoi ?
Sans lui laisser le temps de réaliser jusqu'au bout. Une chose entra. Pas un homme, pas un hybride non plus. Rapidement, Judy cria au monstre. Une chose vaguement humanoïde, à ceci prêt qu'elle avait six bras et cinq yeux. Sa peau à l'ombre était violacée et légèrement transparente. Un monstre : elle n'avait pas d'autre mot.

Mais fatalement l'inévitable arriva. Judy, totalement laissée à la merci d'un chef révolutionnaire albanais goûta contre son grès à des plaisirs charnels peu avouables pour une si jeune enfant. Elle hurla, se débattit, appelait à l'aide, luttait de toutes ses petites forces au point d'en tomber parfois de fatigue. Mais rien à faire : il la tenait. Cela dura un mois, un long mois de torture où l'enfant perdait lentement le sens du temps comme des réalités. C'était ça la vie ? Avait-elle déjà vécu autre chose au moins ? Elle aimait ? C'était sa place ? Ça lui plaisait ? Ça devait lui plaire pour que ça dure autant : c'était obligé.
Ainsi, chaque seconde de chaque minute de chaque heure de chaque jour laissa le syndrome de Stockholm s'encrer lentement mais surement dans l'esprit de l'enfant qui commençait à en devenir inquiétante... Elle avait un peu changé aussi. Un troisième œil s'était ouvert sur son front, et sa peau s'était légèrement teinté d'un violet de princesse.
A la fin de ce mois, elle n'était plus enchaînée et pouvait même se balader dans le domaine, certains endroits du moins et temps qu'elle ne gênait pas. Elle ne voulait même plus s'enfuir : elle pensait qu'il n'y avait plus rien dehors pour elle, ou même qu'il n'y en avait jamais eu.
Alors elle cuisinait pour ses nouveaux "amis", et se donnait du mal avec le peu de moyen qu'elle avait. Ce fut grandement apprécié, au point que certains allèrent même jusqu'à lui parler de leur combat. Visiblement, ici aussi les coups de feu faisait rage : une histoire de mafia albanaise et macédonienne visiblement. L'enfant ne comprenait pas très bien les enjeux, mais elle avait compris qui étaient les méchants. C'était un début !

***


Les mois passèrent ainsi et Judy vivait ainsi comme la plus étrange des femmes au foyer du monde. Elle continuait à cuisiner, et ses plats étaient toujours aussi bons même si elle changeait à grande vitesse. Cela suivait le rythme des coups de bassins de son "maître"... Rapidement elle s'était retrouvée avec quatre bras, et sa peau finit rapidement par prendre sa teinte finale. Lentement ses deux autres yeux s'ouvrirent et deux bras supplémentaires poussèrent encore. Enfin, ses yeux se noircirent, deux crocs lui poussèrent et l'intégralité de son corps prit une silhouette un peu plus... arachnide. C'était plus saillant, comme du cartilagineux sans vraiment l'être. Elle n'avait plus rien de l'enfant qu'elle était jadis. Trois mois supplémentaires étaient passés.

[...]

Judy, alors nommée "Judy Love" par ses nouveaux confrères et surtout par son maître, voulait aider. Elle voulait les soutenir par plus que de la nourriture, eux qui faisait "tant" pour elle.

Alors un jour que ses amis avaient pris un méchant monsieur pour parler avec lui, Judy assista à ses refus. Il était récalcitrant le bougre ! Il fallait l'aider un peu. Et l'enfant n'était pas faite pour frapper fort, mais sa salive semblait être assez particulière. Elle l'avait testé sur un rat, et ce dernier crachait du sang après.
Alors elle prépara quelques muffins avec une goutte de sa salive dedans. Elle convainquit son maître de prendre le thé avec l'invité, ce que ce dernier accepta juste pour terrifier le prisonnier. Et Judy lui servit les muffins à la salive. Elle avait vu les méthodes de ses copains pour parler. Mais elle ne pouvait pas crier fort comme eux sans se faire mal à la gorge. Alors elle parla de trivialités avec lui pendant un moment. Il mangea un muffin... deux muffins... et il commença à hésiter, à toussoter. L'enfant l'encouragea alors à manger puis reprit la discussion. Et il ne fallut pas le prier bien longtemps : il n'avait rien mangé depuis son arrivée il y avait deux jours de cela. Alors ils mangèrent et parlèrent tranquillement, sans un cri ou une violence.
Et l'homme finit par cracher un fin filet de sang, hébété par ce qu'il venait de se passer. Il ne comprenait pas. Un long silence s'en suivi, silence durant lequel Judy le fixait avec un sourire glauque et morbide.

"Surprise ! s'écrit-elle avec une joie angoissante. Vous avez trouvé mon cadeau ! Alors vous répondez à mes copains maintenant en échange ?
-Vous êtes malade !!!! hurla le prisonnier en crachant. Totalement malade !!!!
-Ma maman dit toujours qu'on est malade quand on est tout pâlichon. Je suis malade ? dit ? dit ?!
-Bien sur que non, répondit son maître.
-OUIIIIIII !!!!"

Sur ces mots elle se jeta nonchalamment sur son invité et l'embrassa goulûment, répandant un peu plus de sa salive dans la bouche de l'empoisonné. Et elle posa ses bras sur ses épaules pour poser sa tête devant la timide fontaine de sang qu'était devenu son visage.

"Alors maintenant vous parlez s'il vous plait ? Comme ça on pourra même vous offrir une fin à la..."

Sur ces mots elle appuya du bout de son doigt longiligne sur l'estomac de la victime, le poussant à gicler une fine gerbe de sang qui s'échoua sur le visage de l'enfant.

"...souffrance si vous aimez pas ça. Aller ! On vous laissera même choisir si je vous arrache le sang avec mes crocs ou si on vous décapite !"

Proposition ponctué par un petit rire enfantin qui faisait froid dans le dos. L'enfant était douée, très douée, et tout le monde put ainsi le remarquer.

Ainsi l'homme, désespéré, finit par parler. Et il demanda même à l'enfant de lui donner la mort, persuadé qu'elle ou un autre reculerait. Mais non. Elle lui arracha la jugulaire avec ses crocs pour laisser son sang s'écouler en trombe sur son visage. C'était si chaud, si coloré, si bon : c'était comme de la pâte à gâteau.

***

Les mois passèrent, et parfois certains petits mafieux macédoniens -ou alliés de ces derniers- venaient aux portes du domaine. Judy avait appris à les accueillir aussi vite qu'elle ajoutait de nouveaux ingrédients à ses gâteaux. Nitroglycérine, C4, TNT, Semtex. Explosifs ! L'enfant adorait voir ses gâteaux exploser comme des pignadas. Simple fantaisie : on lui avait même montré comment mouler des balles de mitrailleuse en forme de muffin. De prisonnière, elle était devenue une membre à part entière. Et tandis que le conflit prenait fin en Macédoine, Judy Love répandait l'amour en France sur les macédoniens sans discontinuer. Elle grandissait, vivait, et venait d'avoir 16 ans quand on lui permit de sortir dehors.
Avec le temps Judy Von-Eneïm vivait en apparence une petite vie tranquille d'infectée parmi tant d'autres. Pendant cinq ans, elle cultiva sa haine des Humanis, finissant par les confondre avec les macédoniens. Les Aegis prirent, eux, plus de gloire aux yeux de l'araignée qui les prenaient pour des... petits faibles moins faibles que les autres. L'infectée vivait ainsi, dans une réalité toute subjective et sanglante qu'elle avait même appris à cacher pour ne pas être inquiétée. Elle glissait lentement dans des considérations au de là des interdits classiques, et vivait comme elle l'entendait tout en gardant ses arrières pour vivre ainsi longtemps. Infectés à l'infection, toujours plus virales et violents : infectés au pouvoir.

***

Mais vint le fatidique jour où son maître fut, lui, inquiété. Tout se passa vite, bien trop vite et Judy ne put rien faire tandis que ce dernier était enfermé et envoyé en laboratoire. La jeune femme vit alors le gangue se démanteler de lui-même sous la peur et la pression de la police. Mais elle ne fit rien pour tenir le tout : elle avait autre chose à faire et elle se moquait de l'organisation. Pendant un temps du moins, elle avait de quoi faire ses petites affaires, d'autant plus qu'elle était maintenant propriétaire du manoir où elle avait vécu pendant si longtemps. Enfin, son maître, qui n'était autre qu'un domestique servile et soumis à son seul et unique vrai maître, en était propriétaire.
Et Judy n'avait cependant qu'un but : retrouver son cher et tendre. Elle voulait gagner sa liberté, et avait à faire pour. Aussi, elle agit en solo pendant environ 6 ans pour oeuvrer à ça. Les Humanis à mort : ils avaient touché à SON maître. Les Aegis étaient en somme un bon divertissement entre deux coups, mais l'infectée visait vraiment les Humanis et les mauvais maîtres, qui au demeurant ne méritaient pas leur nom pour elle. Les hybrides, à ses yeux, étaient toujours de jolie et gentilles petites créatures douces et malicieuses qu'elle adorait plus que tout comme on aime une chose mignonne. Mais elles étaient encore plus jolies avec un bazooka entre les mains !

Aussi, ce fut avec un total naturel qu'elle finit par rejoindre les Ilaris suite à un recrutement qui ne fut pas forcé bien longtemps. La folle adorait même leurs méthodes de prise de contact. Elle avait rencontré son cher maître ainsi après tout. Et lors de l'enlèvement qu'elle subit pour premier contacts, ses cris furent... plus que particuliers... Elle adorait à un point orgasmique...
Judy était devenu une Ileris pour SON maître. Son cher et tendre... elle voulait le sauver à tout prix. Et ces gens semblaient aller dans son sens. Ainsi Judy Love (et elle tient à ce qu'on lui donne ce nom dans ce cadre) devint une assassine de leurs rangs, une assassine aux méthodes aussi particulières et fantaisistes qu'efficaces. Et encore aujourd'hui, si elle évite de parler de son passé ou de ses motivations même avec ses nouveaux confrères, personne ne peut passer à côté de sa personnalité au final... incompréhensible... Adorée ou détestée, que ce soit dans l'illégalité ou pas, personne ne peut rester de marbre face à elle...

"Courage mon doux, j'arrive. Et cette fois c'est moi qui viendrais à toi avec le bonheur comme le Père Noël apporte ses cadeaux aux enfants. Je viendrai pour un goûter qui durera l'éternité et qui sera à chaque instant meilleur. J'ai faim de toi, et ton plat, ça sera moi.
SURNOM : Anae12, Nanae, Klem, je suis multiple :3
ÂGE : 20 ans
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : des amis m'en ont parlé
PRÉSENCE : la plus régulière possible (grand minimum une fois par semaine et max h24 :3)
TON AVATAR, C'EST : Muffet • UNDERTALE


Dernière édition par Judith Von-Eneïm le Ven 23 Déc 2016 - 16:50, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : Flaky, Happy Tree Friend
Disponibilités : 7/7
Absence : Vacance ou autre ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Mar 20 Déc 2016 - 10:10
...OH. MON. DIEU.
JE T'AIME POUR TON AVATAR ♥♥
Bon courage pour finir cette fiche sinon ♥


Zélie sourit en DarkGreen
Indisponible pour rp 2/2
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : See U - Vocaloid
Disponibilités : Je passe tous les jours !
Absence : Mi-Juillet à mi-Aout
http://mastersnekos.forumactif.org/t50-miaw
http://mastersnekos.forumactif.org/t744-hey-look-listen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Mar 20 Déc 2016 - 11:56
Rebienvenue owo Y a un bug avec ta fiche on voit pas tout les champs en haut D:


#009900 Miaw

Merci à tous !:
 
Revenir en haut Aller en bas
ILERIS ASSASSIN
Featuring : Muffet de UNDERTALE
Disponibilités : 4 ou 5/7 (en fonction de la période même si ça peut monter jusqu'à 7)
Absence : du 24 au 27 décembre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Mar 20 Déc 2016 - 16:16
Merci Zélie XD oui moi aussi je m'aime pour ce choix **meurt** . Merci ^_^

Moi aussi Ortensia j'aime et là on pourra faire tous les +18 que tu veut

Merci Mélody ! Et oui j'ai vu mais je trouvais pas pourquoi hier x). En fait j'ai diminué la taille du nom pour qu'il tienne sur une ligne et ça va mieux ^^ .

Merci Lisa ! :)


Merci Julien <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE MALE NEUTRE
Featuring : Master - Aenaluck
Disponibilités : 5/7
Absence : Pas pour l'heure.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Mer 21 Déc 2016 - 16:17
Bienvenue Muffet la terrible !


Le grand fauve bleu parle ainsi
Revenir en haut Aller en bas
ILERIS ASSASSIN
Featuring : Muffet de UNDERTALE
Disponibilités : 4 ou 5/7 (en fonction de la période même si ça peut monter jusqu'à 7)
Absence : du 24 au 27 décembre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Ven 23 Déc 2016 - 0:18
Merci à vous deux <3 .


Petit message au passage simplement pour signaler que ma fiche est finies ! <3

Edit : est du coup sauf si ce point là de l'histoire pause soucis, serait-il possible d'avoir un modification de speudo de Judith Mac-Aldriel à Judy Von-Eneïm s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
INFECTÉE
Featuring : Yukari Yakumo - Touhou Project
Disponibilités : 7j/7j
http://mastersnekos.forumactif.org/
http://mastersnekos.forumactif.org/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Ven 23 Déc 2016 - 14:26
Coucou Judith !

Étant donné que j'ai un peu de temps libre, j'ai décidé de prendre ta fiche (histoire de bosser un peu et de ne pas laisser tout le boulot à mes collègues).

Du coup, malgré quelques fautes faciles à corriger dans ta fiche (erreurs de phrase, pluriel), ton histoire contient quelques problèmes :

• "Une explosion ? Ça lui avait fait mal aux oreilles. Après un silence sinistrement paisible de quelques secondes, le mur extérieur de sa chambre s’effondra en manquant d’emporter le lit de l’enfant dans sa chute. Sa survit elle l’a doit uniquement à deux de ses "hybrides" qui, dormant sur un tapis au pied de son lit, eurent le réflexe de la tirer hors de porté de la zone d’effet de la déflagration."

Ce moment a lieu en Macédoine, il est donc impossible d'un hybride puisse s'y trouver et ce, même si la famille de Judith est assez riche pour payer un pot de vin à l'État pour l'emmener avec eux. Il est dans l'obligation la plus totale de rester en France ( Annexe : La France dans le monde  )

• Petite question : la mafia albanaise en France ? J'ai fais quelques recherches et visiblement elle n'a jamais mis les pieds en France (Belgique, Royaume Uni, États-Unis, Suisse, Pays-Bas pour ne citer qu'eux), j'imagine que c'est un petit groupuscule ? ( toute la mafia albanaise  )

• Au début, Judith ne semble pas vraiment apprécié les hybrides qui sont, pour elle, comme des animaux : or elle semble suite à sa rencontre avec son "maître", les apprécier plus que tout. Comment a-t-elle vécu sa transformation ?

• Ton statut social est riche ou moyen ? Ton profil et le haut de ta fiche rentrent en contradiction.


A part ça, je pense que c'est bon. J'attends tes corrections.


Revenir en haut Aller en bas
ILERIS ASSASSIN
Featuring : Muffet de UNDERTALE
Disponibilités : 4 ou 5/7 (en fonction de la période même si ça peut monter jusqu'à 7)
Absence : du 24 au 27 décembre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Ven 23 Déc 2016 - 15:10
Coucou Teddy ! Tout d'abord merci pour ce passage :) . Dans tous les cas je relierais la fiche dès que j'aurais un moment pour voir à coté de quoi je suis passé questions fautes ^^.

Pour le premier point : j'hésitais à rajouter une phrase d'explication, mais elle n'a effectivement pas d'hybride (à proprement parler) en Macédoine (cf : "certains employer embauchés juste pour remplacer ses hybrides à l'étranger"). Dans l'idée c'est plus des gens (100% humains) débilement déguisés pour les remplacer histoire que la gamine ne soit pas du tout contrariée dans ses envies. C'est d'ailleurs pour ça que le mot est entre guillemets. Mais si besoin de souligner la précision je peux rajouter une phrase ou deux ! Je les rajoute du coup ?

Ta petite question : a ce niveau là j'avoue avoir un peu capillotracté le bg pour le rendre possible en fait. Il me fallait un conflit quand Judy était jeune et qu'elle s'y face infecter par viol. Hors pour croiser un infecté il faut être en France (comme souligner dans la point précédent). Du coup j'ai imaginé une mafia albanaise parce que d'une, je doute fortement qu'à l'heure actuelle on ait connaissance de toutes les mafias x) (ça reste un truc caché ces choses là x) ), mais aussi parce que ça reste plausible qu'une mafia ait put vivre (et mourir) sans vraiment que la population soit au courant (par un simple concours de circonstances même : par exemple le maître à été choppé pour tout autre chose et la chute s'en est suivit sans être particulièrement calculée par les autorités ça et leur pression que parfois ils peuvent mettre dans une zone préventivement).

Point suivant : Au début c'est pas particulièrement qu'elle les détestait, c'est plus qu'elle n'avait même pas la maturité de réfléchir à leur sort je pense. Après, une fois avec son "maître", il y a tout simplement eut un mois de séquestration, puis environs huit mois, puis huit ans XD (d'un paragraphe daté à l'autre). De ce fait elle a tout simplement souffert d'un syndrome d'identification qui a encré dans sa tête le fait que les hybrides et surtout les infectés) sont juste humains sans l'être. Enfin, elle a toujours se paradoxe de trouver le moindre hybride mignon, mais derrière de parler avec eux pour exploser des gens au C4 en gros XD. Elle est un peu déphasée au point de trouver les hybrides mignon, mais de ne pas concevoir tout ce que sa propre nouvelle nature implique en fait.
Pour faire simple, ça transformation elle la vie sans la vivre. Elle l'a comprit sans la comprendre réellement. Et elle préfère fermer les yeux et prendre ça comme un cadeau de son senpai que comme un changement réel de nature x) (oui oui, c'est compliqué XD).
Besoin de le rajouter (dans caractère ou histoire) ça aussi ????


Arf pour ça ma faute : j'avais juste pas prévu le changement d'identité à la base dans le bg x). Mais oui c'est bien moyen comme elle a perdu la richesse de sa famille d'origine. Je change ça ^^

Voilà voilà ! Donc dit moi si j'ai les 2 éléments à rajouter (explication "hybrides" et sa vision des hybrides) ou si les explications te conviennent ! Pour relire je refais ça dans la journée normalement !


Merci Julien <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
INFECTÉE
Featuring : Yukari Yakumo - Touhou Project
Disponibilités : 7j/7j
http://mastersnekos.forumactif.org/
http://mastersnekos.forumactif.org/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Ven 23 Déc 2016 - 15:22
Coucou,

Rajoute juste le passage concernant les hybrides (le premier point), histoire que l'idée puisse être claire pour tout le monde. Pour le reste ça me convient donc dès que tu auras passé une petite correction, je viendrais te valider !


Revenir en haut Aller en bas
ILERIS ASSASSIN
Featuring : Muffet de UNDERTALE
Disponibilités : 4 ou 5/7 (en fonction de la période même si ça peut monter jusqu'à 7)
Absence : du 24 au 27 décembre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Ven 23 Déc 2016 - 16:58
Voilà voilà c'est fait ! J'ai ajouté l'élément entre parenthèses juste après la locution pour expliquer, et le tout à bénéficier d'une relecture de plus + un second passage sur bon patron. Normalement tout est bon !


Merci Julien <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
HUMANIS MEMBRE
Featuring : Akane Tsunemori
Disponibilités : 4/7
Absence : Du 7 au 21 JUIN 2017
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Lun 26 Déc 2016 - 10:15
Aaaah rebienvenuuuuuuuu !
Judith est juste trop ultime j'l'adore déjà *w*


Revenir en haut Aller en bas
INFECTÉE
Featuring : Yukari Yakumo - Touhou Project
Disponibilités : 7j/7j
http://mastersnekos.forumactif.org/
http://mastersnekos.forumactif.org/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    Lun 26 Déc 2016 - 17:33
N'oublies pas de faire ton profil et les listings !


“ Tu es valide(e) ”



Ça y est, t’es validé(e) ! Félicitations ! Nous sommes heureux de t’accueillir parmi nous, en espérant que tu t'y sentes bien.

Tu peux dès à présent faire une demande de RP, d’adoption, et si tu cherches un toit fait une demande de lieux.
Si tu as besoin d'un nouvel avatar, viens ici .
N'oublies pas de nous dire si tu dois t'absenter de prévenir ici !  

N’hésites pas à poster une fiche de liens pour te lier aux autres personnages du forum ou encore à passer sur la ChatBox pour te familiariser avec les autres.

Si tu veux délirer avec les autres, passes sur le flood ou sur troll word !

Par contre, n’oublies surtout pas de remplir ta fiche de personnage et de rajouter le lien de ta fiche dans ton profil.

A la moindre question, n’hésites pas à envoyer un MP à un membre du staff qui sera là pour éclairer ta lanterne.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !    
Revenir en haut Aller en bas
 
Farine, œufs, lait, beurre, sucre, étoiles en sucre rose bonbon, pépites de chocolat, pépite de C4 : les muffins sont prêts !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aperitf sans sucre et sans alcool
» Un café, avec du sucre s'il vous plaît ! Et pas de lait, merci. (Pv : Akihiko et Karin)
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» MICHE DE CAMPAGNE EN COCOTTE.
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Hybrides validés-
Sauter vers: