Partagez | 
 

 Helden Sterben Nicht - Harmonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ILERIS ASSASSIN
Featuring : Mercy (Ange) - Overwatch
Disponibilités : 4/7
Absence : Vacance ou autre ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Helden Sterben Nicht - Harmonie    Lun 16 Jan 2017 - 20:39
Harmonie Isabelle Bathory
Les Héros ne meurent jamais. Les Humains si.
ÂGE : 28 ans
SEXE : Féminin
ORIENTATION : Bi/Lesbienne
STATUT SOCIAL : Pauvre...
ORIGINE(S) : Franco-Hongroise
MÉTIER : Assassin
GROUPE : Ileris
RACE :  Aigle Royal
PHYSIQUE


Quiconque regarde Harmonie pour la première fois est d'abord frappé par sa grande taille. En effet, elle est la plus grande de sa famille, mesurant 1m80, sans talons, alors que son père ne mesurait que 1m75. Elle n'avait que des talons haut, mesurant quasiment 2m avec ces derniers. Elle était également la seule blonde de la famille. Ses parents n'avaient jamais eu de réponses pour cela, mais ce n'était pas important. Depuis son hybridation, hormis sa taille, ses ailes organiques frappent également. Des ailes d'aigle royal, adaptées à sa taille. La seule preuve visible de son hybridation. Ses yeux, d'un marron clair, étaient très perçants, dû à la grande pâleur de sa peau. Ils étaient sa seule fierté. Ne supportant pas la lumière du soleil, elle évitait au maximum de s'exposer, préférant toujours des vêtements amples quand elle sortait. Ses cheveux, qu'elle gardait toujours attachés en une sorte de petite queue de cheval, lui arrivaient presque au creux des reins. Mais ne voulant jamais avoir ses cheveux devant les yeux au moment fatidique de la visée, elle les gardaient attachés en permanence. Jamais de maquillage. S'abaisser à être une saloperie d'humaine? Ce n'était pas pour elle.

Depuis son changement, elle portait presque en permanence une armure tactique, toute en nuance de blanc, de gris et de rouge, construite de ses propres mains. Armure qu'elle avait équipé d'une dose d'explosif au niveau du buste, non-létale afin de contrecarrer toute personne voulant lui retirer de force. Quand elle n'avait pas son armure sur le dos, et uniquement la nuit dû à sa forte sensibilité à la lumière du soleil, elle ne portait que des débardeurs à fort décolleté et seulement des jeans. Détail intéressant, car sa poitrine était son plus grand complexe. Complexe qu'elle mettait toujours en avant en face d'êtres humains, pour être sûre de pouvoir les tuer plus facilement. Elle ne quittait son auréole que la nuit. Cette même auréole qu'elle avait construite elle-même, se voyant comme un ange de la mort. Elle la gardait toujours en présence de petits hybrides, cette dernière les amusant la plupart du temps.  Elle possède un seul tatouage, dans le dos, une Geisha aux airs d'Erzebeth Bathory, avec cette phrase « Woman of Dark Desires ». Elle avait toujours admiré Erzebeth, même si rien ne la liait à cette dernière, hormis le même patronyme. Hormis son armure qu'elle portait en permanence, elle avait toujours sur elle durant la journée son fusil de sniper, quelques balles à fragmentation au cas où, ainsi que deux couteaux de combat si elle devait se battre en combat rapproché. Et même au lit, elle gardait quelques armes près d'elle, hormis avec les hybrides, ayant une confiance absolue en eux. Elle dormait toujours nue, ses ailes par dessus son corps s'il faisait trop froid. Les vêtements étaient presque trop contraignants pour elle, voilà pourquoi une armure tactique bien ample l'aidait beaucoup.
CARACTÈRE


Tarée? Non elle ne l'était clairement pas, Harmonie. Ils sont aveugles, voilà tout. Pourquoi s'abaisserait-elle à écouter l'avis de ceux qui la dénigrent chaque jour? Pourquoi auraient-ils seulement le droit de dire quelque chose à son propos? S'abaisser à leur niveau, ce n'était clairement pas pour elle. Elle se voyait comme une personne tout à fait normale. La violence avait toujours fait partie de sa vie, et elle le savait mieux que quiconque. Voir sa mère mourir le jour de ses 5 ans, ça ne l'a pas aidé, pas vrai? Qui serait resté mentalement stable après une telle chose? Pas grand monde.  Pourtant, elle avait toujours été la douceur incarnée dans sa tendre jeunesse. Elle faisait la fierté de ses parents. Toujours calme, ne pleurait jamais. Jusqu'à la naissance de sa petite sœur, Eleonóra, née lorsqu'elle avait trois ans.

Durant deux ans, cette dernière fut très instable psychologiquement. La naissance de sa sœur chamboula tout dans sa vie et elle manqua de repères. Chaque jour, elle essayait d'attirer l'attention sur elle, mais c'était peine perdue. En secret, elle commençait déjà à haïr celle qui lui volait toute l'attention. Mais la situation changea du tout au tout lors du décès de sa mère. Harmonie, qui détestait foncièrement Eleonóra, devint alors très protectrice envers sa sœur. Elle devenait alors très agressive envers quiconque voulait lui faire du mal, alors qu'elle était on ne peut plus douce avec elle. C'est durant son adolescence que sa  schizophrénie fut diagnostiquée. D'abord repliée sur elle-même et n'ayant aucune vie sociale, ses hallucinations commencèrent à la tourmenter. Elle voyait, entendait et sentait des choses qui n'existaient pas. Refusant d'admettre qu'elle était malade, elle se tapait régulièrement la tête contre le mur jusqu'à tomber inconsciente pour ne pas voir ce dont elle avait peur. Pour énormément de monde, Harmonie était folle à lier. Et même si elle devenait violente lorsqu'on la traitait de folle, elle restait on ne peut plus douce et gentille avec sa petite sœur.

Aujourd'hui, elle est capable d'une grande tendresse et d'un certain attachement si on voit en elle une véritable femme et non un vulgaire hybride. Elle agit même comme une mère aimante et tendre envers les hybrides, ses camarades de calvaire comme elle le dit si bien.  Toutefois, elle éprouve une haine et une violence sans nom envers les maîtres d'hybride, l'Humanité et surtout la Hongrie dans sa globalité. Lui dire qu'elle est Hongroise, c'est signer son arrêt de mort. Durant ses interludes lucides, elle pardonnera aisément et aura une once de morale, mais sitôt dans une crise paranoïde, elle deviendra une véritable machine à tuer si elle éprouve la moindre antipathie envers une personne, et toute notion de morale voire même de respect de la vie humaine aura totalement disparu de son esprit. Depuis que cette dernière est une hybride, elle est d'un orgueil fou, et n'hésite pas à considérer les humains comme de sombres parasites à exterminer. Ce qu'elle n'hésite jamais à faire, on ne compte plus le nombre de morts dont elle est la cause dû à ses crises paranoïdes. Pour elle, tous les humains étaient les mêmes, de sombres esclavagistes. Elle avait cependant un certain respect pour les Aegis, les seuls n'étant pas sur son tableau de chasse. Se sentant nettement supérieure par rapport à eux, elle n'aimait que sa petite sœur. On la décrit comme une garce, débordant de confiance en elle. Mais elle ne le sera qu'avec les humains, les Hybrides étant les seuls êtres importants à ses yeux. Surtout les enfants. Fidèle autant pour ses convictions qu'en couple, elle ne trompera jamais sa moitié. Les humains la voyaient comme une garce, une personne sans aucun scrupule, parfois même une connasse. Ses agissements envers eux n'aidant pas, elle assumait même ce statut. Il valait mieux être une «connasse» pour elle qu'être un être humain.  Elle reste très dangereuse, même sous traitement. Sans ses médicaments, elle est totalement incontrôlable.
HISTOIRE


Harmonie a eu un début d'enfance relativement normale. Malgré deux années très difficiles où elle dut accepter sa petite sœur, tout se chamboula le jour de ses 5 ans, lors du décès de sa mère. Ne pouvant faire son deuil à cet âge-là, elle se réfugia dans les études, ayant à peine accepté l'existence du nouvel enfant. Quotidiennement, elle travaillait très dur, et le rare temps libre dont elle disposait était consacré à Eleonóra. Enfant, elle faisait tout pour être parfaite aux yeux de son père, ex-mafieux, qui ne savait clairement pas comment éduquer ses filles. La jeune Harmonie devint donc une mère de substitution pour sa jeune sœur. Leur père n'ayant pas vraiment stoppé toutes ses affaires illicites, il n'était pas rare qu'elles soient cachées pour qu'il ne leur arrive rien de fâcheux. C'est à l'entrée de l'adolescence que tout changea pour Harmonie, et pas de la meilleure des manières. Certains pouvaient appeler une crise d'adolescence assez poussé, mais dans un éclair d'intelligence, leur père l'amena chez un psychiatre pour y subir des examens. Il était formel. Elle était schizophrène. N'ayant plus aucune vie sociale, renfermée sur elle-même et sujette régulièrement aux hallucinations autant auditives que visuelles, voire même sensorielles, ainsi que des sautes d'humeurs aussi brutales qu’inattendues, pour lui, elle ne pouvait clairement pas être autre chose que schizophrène.  

Refusant d'admettre qu'elle était malade, la jeune fille se voyait parfaitement saine d'esprit. Elle vivait dans le déni le plus profond, et rien ni personne ne pouvait la faire changer d'avis. Malgré sa maladie, elle essayait tant bien que mal de suivre ses cours. Son travail commençait à porter ses fruits, et elle était très heureuse, durant ses interludes lucides. Ce n'est qu'à la fin de ses études qu'elle commença à mal tourner. Toute sa vie durant, elle fut témoin des agissements mafieux de son père, même si elle n'avait encore jamais vu un seul mort. Et cela l'intriguait. Si lui le faisait, pourquoi pas elle? Elle en était bien capable. Elle avait bien eu accès à des armes durant son enfance, et elle savait s'en servir. Son père avait été assez stupide pour la laisser faire. De menus larcins, de petits trafics, rien de bien folichon quand on a un père mafieux. Ses diplômes en poche, à 19 ans, elle partit en Hongrie rejoindre sa famille paternelle. Pour y rester 5 ans. Durant ses 5 ans, elle s'engagea comme élève tireuse d'élite. Ils avaient bien d'anciens mafieux dans leurs rangs, et pas un seul test psychiatrique ne fut entamé. Elle prenait ses médicaments, obligée par son père, et ses crises s'espaçaient de plus en plus. Parfait pour intégrer une unité de ce rang. Pendant ces 5 ans, elle  suivit sa formation avec un zèle quasi chirurgical. Elle fit certes quelques crises, mais durant ses permissions. A la fin de cette formation, elle fit partit des meilleurs de son unité, unité où il n'y avait que trois femmes. Mais même la plus zélée des tireuses d'élite pouvait tourner mal, et Harmonie n'y coupa point.

Luttant tout d'abord contre la Mafia au sein de son unité, elle s'enticha de l'un d'entre eux. Un mafieux. Pourquoi était-elle tombé amoureuse d'un mafieux? Cachant cette idylle aux yeux de son unité, beaucoup d'actes furent commis, par amour pour lui. Ce dernier lui promettant monts et merveilles, elle intégra finalement définitivement la mafia. Mais une idylle ne dure qu'un temps, n'est-ce pas? Constatant sa stupidité, elle voulut partir. Cependant, on ne quitte pas comme cela la pègre. Toutefois, elle le vit rapidement, ses compétence comme tireuse d'élite furent très utiles pour devenir une tueuse à gages. Quand elle ne tire pas, elle fait preuve d'un grand zèle et d'une grande brutalité si la personne doit mourir. Elle officia au sein de la Mafia Hongroise jusqu'à ses 26 ans, avant d'être rattrapée par les forces spéciales. Ses crimes étaient signés. Son unité connaissait sa manière de tirer, remonter jusqu'à elle n'avait pas été difficile pour eux. Elle fut rapidement emmenée chez les services secrets pour y subir interrogatoire sur interrogatoire. Malgré tout, Harmonie n'était pas une balance et avait une certaine idée de la fidélité. Durant des heures et des heures elle fut frappée, mais aucun nom ne sortit de sa bouche. Tous les éléments étaient contre elle, mais elle tenait bon. Après des jours de mutisme, elle finit par aller en prison. Tout était contre elle, rien ne pouvait la sortir de ce pétrin. Deux ans, seulement deux ans, au lieu des cinq. Pour une fois, sa bonne conduite apparente lui avait permit de sortir bien plus tôt. Durant ces deux ans, la jeune femme n'aura eu de cesse de s'auto-mutiler et de sombrer dans une folie silencieuse. Addicte à l'héroïne depuis son séjour en prison, sa schizophrénie en sortira amplifiée. Ses interludes lucides devenant de plus en plus rares, elle n'a presque plus aucune notion de bien ou de mal. Elle n'aura eu de cesse également de monter un plan pour liquider son ancienne unité, qu'elle jugeait responsable de sa situation. Ayant toujours gardé son ancienne arme, cachée avant de se faire prendre, elle n'avait plus qu'à choisir l'endroit et l'heure. En une semaine, les 20 snipers que composaient son ancienne unité furent éliminés. Sautant dans le premier avion en direction de la France, elle laissait derrière elle son histoire Hongroise. Du moins c'est ce qu'elle pensait. En France, elle était vierge de tout soupçon, n'ayant jamais été pincée pour ses petites incartades.

Son passé la rattrapa tout de même. Elle avait quitté la mafia, décimé son unité, et s'était réfugiée en France, où sa première action fut de tuer son père, en le poignardant à la gorge, avant de lui enfourner ce même couteau dans la bouche. Eleonóra était à Paris pour ses études, n'en savant rien. Un mois, c'était tout le répit qu'elle avait eu avant d'être retrouvée. Alors qu'elle sortait faire des courses, deux hommes sortant d'une berline noire l'empoignèrent avant de la forcer à grimper. Paniquée, elle s'attendait à ce qu'ils l'emmènent dans un terrain vague pour la liquider. Durant tout le trajet, elle était pâle comme un linge, terrorisée. Mais pas de terrain vague en vue. Un simple hangar. Mais que faisait-elle ici? Soudain, le trou noir. Elle avait été endormie avec du chloroforme. Elle n'avait strictement aucun souvenir de la période durant laquelle elle se trouva dans le hangar. En se réveillant, quelque chose dans son dos la dérangeait. C'était lourd. Comme si un poids certain était fixé. Mais il n'en était rien. Elle était là, dans une cage, avec des ailes dans le dos. Des ailes organiques, comme celles d'un aigle. Ne comprenant pas du tout ce qui était en train de se passer, elle paniquait de plus en plus. Ce n'est qu'après une nuit dans cette cellule qu'elle comprit. Elle avait été hybridée. Ses multiples hallucinations n'aidant pas, elle fit une nouvelle crise de panique, se lacérant le dos avec ses ongles, jusqu'au sang. Son geôlier ne vint que le lendemain pour lui apporter à manger. Lui sautant dessus, elle agrippa le couteau qu'il portait à la ceinture avant de le planter dans son cœur. La voie libre, elle se fit aussi discrète que possible pour quitter ce hangar, en pleine nuit.

Sa première nuit se passa dehors, loin, très loin de chez elle. Il lui fallait une planque. Mais où? Durant des jours, elle vagabonda histoire de trouver un squat. Ayant pillé une armurerie durant une nuit avec des bandits de grand chemin, elle gardait toujours précieusement son nouveau jouet, un AWSM. Sans médicaments, sans repères et sans possibilité de joindre sa petite sœur, Harmonie devint totalement folle. Elle se mit à tuer par véritable plaisir. N'ayant qu'une idée en tête : en découdre avec les maîtres d'hybride, les jugeant responsables pour sa condition qu'elle juge dégradante. Toute notion de morale ayant quitté son esprit, et ayant perdu quasi tout lien avec la réalité, elle se pensait supérieure à tout maître. Son addiction à l'héroïne était toujours présente, cependant elle cessait toute prise 48h avant d'exécuter un contrat, mais n'hésitant pas à tuer gratuitement alors même qu'elle était défoncée. Elle prenait grand soin de trouver des spots de tir où elle serait totalement à l'abri des regards, mais son rire malade résonnait toujours avant le coup de feu fatal. Au bout de quelques semaines, elle entendit parler d'un groupe d'hybrides rebelles. Une chance. Intégrer ce groupe pourrait lui permettre de mener à bien sa vision du monde. N'ayant peur de rien, elle décida d'elle-même d'aller se présenter à eux. Pourquoi hésiter après tout?
SURNOM : Miller-Chan représente
ÂGE : 21 ans
COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? : Double compte
PRÉSENCE : Menstruations d'Ahri : 4/7
TON AVATAR, C'EST : Mercy (Ange) • Overwatch


Dernière édition par Harmonie I. Bathory le Lun 16 Jan 2017 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ILERIS MENEUR
Featuring : Reaper ; Gabriel Reyes - Overwatch
Disponibilités : 7j/7
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Helden Sterben Nicht - Harmonie    Lun 16 Jan 2017 - 20:56
...j'ai dû changer mon pantalon
jeez

ENFIN !

Rebienvenue avec beaucoup de plaisir. 8D


SURPRISE MOTHERFUCKERS
Revenir en haut Aller en bas
INFECTÉE
Featuring : Yukari Yakumo - Touhou Project
Disponibilités : 7j/7j
http://mastersnekos.forumactif.org/
http://mastersnekos.forumactif.org/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Helden Sterben Nicht - Harmonie    Lun 16 Jan 2017 - 21:17


JTM LA PLUS BELLE ET LA PLUS BONNE DES CONNASSES ♥


“ Tu es valide(e) ”



Ça y est, t’es validé(e) ! Félicitations ! Nous sommes heureux de t’accueillir parmi nous, en espérant que tu t'y sentes bien.

Tu peux dès à présent faire une demande de RP, d’adoption, et si tu cherches un toit fait une demande de lieux.
Si tu as besoin d'un nouvel avatar, viens ici .
N'oublies pas de nous dire si tu dois t'absenter de prévenir ici !

N’hésites pas à poster une fiche de liens pour te lier aux autres personnages du forum ou encore à passer sur la ChatBox pour te familiariser avec les autres.

Si tu veux délirer avec les autres, passes sur le flood ou sur troll word !

Par contre, n’oublies surtout pas de remplir ta fiche de personnage et de rajouter le lien de ta fiche dans ton profil.

A la moindre question, n’hésites pas à envoyer un MP à un membre du staff qui sera là pour éclairer ta lanterne.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Helden Sterben Nicht - Harmonie    
Revenir en haut Aller en bas
 
Helden Sterben Nicht - Harmonie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite Harmonie & Boule de Granit
» Présentation de Harmonie Cullen. [validée]
» Quand l'harmonie prend tous son sens. [Terminé]
» Galerie d'harmonie.
» Harmonie fille d'Arès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Hybrides validés-
Sauter vers: