Partagez | 
 

 You have Nothing left to lose...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
MessageSujet: You have Nothing left to lose...   Sam 7 Nov 2015 - 2:15


Bonjour, je me nomme Darius Dehastvil, j'ai actuellement 21 ans et je suis français, mes origines en revanche me sont totalement inconnues. Je fais parti du fier groupe des Oppresseurs et je ne suis pas attiré par grand chose pour tout vous dire.

Mon entourage me reconnait facilement car je n'ai qu'un seul et unique œil qui devait forcément être rouge, à s'en demander si ma vie n'est pas une grosse compilation de trucs nuls. Je suis issu d'une famille plutôt haut placée dans la société, je suis fiancé -ce qui me dégoûte du plus profond de mon être- et je n’exerce aucun réel métier, enfin rester sur un bureau à ne rien foutre sauf des réunions chiantes sur les affaires d'une entreprise, j'appelle pas ça un métier, j'appelle ça une prise d'otage. Et bizarrement, la plupart des gens me disent que je ne ressemble à personne d'autre qu'à moi-même (OC).









“ Physique ”

Si l'on ne se fiait qu'aux apparences, et bien autant dire que Darius serait simplement décrit comme un type jamais très attentif à ce qui l'entoure, surtout quand ça concerne le style vestimentaire.
Comme s'il n'en avait sérieusement rien à faire.
Cet air de désintérêt porté sur absolument tout, renforcé par son regard qui donne la sérieuse impression qu'il s'ennuie tout le temps.

Pour parler de ses caractéristiques physiques en générale, elles ont juste tout pour se démarquer de la norme. Notamment avec ses abribus albinos ou alors sa blessure à l'œil droit qui avait entraîné, il y a plusieurs années, la perte de celui-ci.
Sans parler de ses incalculables de cicatrices -dont deux petites sous son œil gauche faite par un gentil petit d'hybride serpent marqué par la haine dans son petit cœur très affectif-.
Et oui! C'est ce qui arrive au gens qui négligent les blessure les plus graves!
Ceci dit, avec son bandeau, il n'est pas spécialement effrayant. D'ailleurs, on peut même dire que ces yeux vermeils donnant la curieusement impression de pouvoir briller dans l'ombre a son petit charme, tout comme ces "égratignures" qui ne se voient pas autant qu'il le prétend finalement! ...enfin...tout ça seulement avec son bandeau...

Du côté de son style vestimentaire, autant dire qu'il est plutôt particulier...
Mélangeant un style plus ou moins chic et un côté pratique qui en serait presque honteux pour une personne de son rang, il est vrai que le résultat donne plutôt quelque chose de bizarre, disons.

Le haut est généralement composé d'une veste noire simple complétée de quelques motifs rouges. Tout cela porté par dessus une chemise blanche on ne peut plus ordinaire, ainsi que d'une cravate et une petite pierre rouge qu'il a toujours sur lui, pour Dieu sait quel raison.
Et pour déranger ce côté strict, Darius n'a pas vraiment hésité à rebrousser ses manches, ni à porter des jeans large et plutôt banal avec une paires de rangers militaires. Deux univers qui ne s'associent pas vraiment ensembles, sauf pour son cas à lui visiblement.




“ Caractère ”

Comment décrire Darius "simplement" si ce n'est en disant grossièrement qu'il est un sale type tout bonnement insupportable?
A première vu, il est évident que ce mot est le premier qui nous vienne à l'esprit; ce n'est qu'un gars immature qui n'en fait tout le temps qu'à sa tête, jamais satisfait de quoi que ce soit et qui fuit tout le travail qui doit être fait avec un minimum de sérieux. Jamais très crédible, même quand il est honnête.
Qui prétend ne reculer devant rien alors qu'en réalité il a de tout ce qui est énorme et qui bouge, peur des filles -surtout de la patronne des Opresseurs qui est plutôt une femme mais ce n'est pas grave-, des chats et tout le bordel supposé être mignon qui s'y apporte.

Cet air sans arrêt fourbe ou alors, complètement blasé voir ennuyé devant tout les travaux qui demandent de l'investissement sont comme les seuls qu'il sait faire, surtout en public. Ce qui ne l'aide pas beaucoup face à ses congénères Oppresseurs qui ont l’impression que ce type prend tout pour un sale jeu, comme si en réalité il s'en foutait complètement devant ses devoirs en tant que membre de ce groupe.
Il n'obéira jamais à rien et passera son temps à lancer des sarcasmes avec son rire narquois agaçant comme pas possible car ce type ne respecte rien.
(Sauf si vous lui faites peur -c'est un peu pour ça qu'il ne respecte que Teresa-...à ce moment là son côté gros lâche carrément flippette prend le dessus...)

Quand vous lui adressez la parole, il vous arrivera sûrement d'avoir cette impression de ne parler à aucune véritable personne. Sûrement pas.
Non, Darius, lui, ne donne l'impression d'être personne car ce qu'il dit de lui et ce qu'il montre de lui sont des choses totalement différentes.
Généralement, il prétendra être de votre côté...ou alors...pas du tout?
Quand il affirme qu'il est épuisé, satisfait ou simplement désintéressé, faut-il le croire, ou alors ce n'est qu'un mensonge? Comme tout ce qu'il a su vous dire précédemment? ...ou alors pas du tout.
Que ce soit à ceux qu'il prétend être considéré comme ses alliés ou ses adversaire, il ne sera jamais réellement honnête avec qui que ce soit.
Mais au fond, sait-il lui-même ce qu'il est vraiment...?
S'il ment, c'est forcément pour se cacher. Mais de quoi? De tout, comme si tout le mettait en danger?

Il y a très peu de chose à savoir sur lui, car lui-même ne sait rien.
Il ne veut rien savoir.
Alors, ces tromperies, ses mensonges et sa mal-honnêteté viendraient de sa mauvaise foi ou simplement d'une réponse donnée au hasard?
Peut-être que personne ne le saura jamais, mais une chose est sûre; ne laissez jamais une seule faille dans vos réflexion ou vos actes car malgré son manque de sérieux qui crève les yeux, cette personne est attentive. Très attentive.
Et surtout, elle saura s'en resservir de ces faiblesses, et à tout moment, quand elle vous considérera comme sa cible ou tout simplement, comme une chose à éliminer à tout prix pour un plan personnel.





"Tout commencera par un début. Qu'il soit regrettable ou alors, plus qu'un ridicule souvenir, On connait forcément un début, celui qui nous mènera vers la fin."
C'est de cette façon que pense Darius, celui qui en réalité craint tout. Absolument tout.
Tout est susceptible de vous tuer, et à tout moment...


C'était il y a maintenant 21 ans de cela.
Le jeune homme était né, il n'a jamais vraiment su où, et surtout, pourquoi? D'où il vient et pour quel raison, il n'en sait rien, et ne veut pas le savoir. Même après 21 longues années...
Quand on y pense, le temps passe vite...beaucoup trop vite.
Chaque seconde qui passe vous rapproche de la fin...
Ce genre de pensée qu'il n'avait jamais eu quand il était encore à l'orphelinat, avec ses deux iris rouge. Ces foutus iris qui, parfois, donnaient à son entourage l'impression qu'il était un hybride.

L’orphelinat où il avait grandi accueillait à la fois les enfants d'hybrides et ceux d'humains décédés. Comme si ces deux espèces était la même.
Cette époque où rien n'allait bien, celle où Darius n'était pas heureux, mais n'avait aucune raison de ne pas faire semblant face aux autres enfants, majoritairement hybrides.
Car à l'époque, personne ne pensait à adopter un hybride pour en faire son enfant, contrairement aux jeunes humains qui trouvaient de nouveaux parents rapidement s'ils n'avaient pas les yeux vermeils. Forcément.
Eux étaient contraints de rester avec les demi-humains sans jamais trouver leur place. Et puis rêver dans un monde pareil était un truc d'imbécile heureux!

Pourtant, un jour, Darius avait fini par quitté cet établissement après avoir trouvé des parents adoptifs. Sûrement parce qu'il n'était plus que le seul humain présent.
C'était un couple de riches plutôt âgé pour ce qu'il était. Riche et haineux envers les hybrides et qui s'étaient assurés qu'il n'était pas l'un de ces protecteurs qu'ils trouvaient ridicules, espérant que ce petit garçon ne se soit pas attaché à ces sous-races. Mais ne demandez jamais à Darius comment il avait réussit à les convaincre car au meilleur des cas, il se contentera de garder le silence sinon...

Ces aristocrates n'avaient en réalité qu'une seule raison d'avoir pris Darius sous leurs ailes.
Bien évidement, ce n'était pas pour donner de l'amour à un enfant. Oh non! D'ailleurs, ils en avaient déjà un et justement, leur problème était leur héritier. Un jeune garçon un peu plus âgé de Darius qui à l'époque n'avait que 8 ans.
Jack, comme on l'appelait avait tout d'un surdoué. Malgré cela, cette intelligence était comme la pire déception de ses parents; un jeune protecteur qui n'en avait rien à faire du titre et de la richesse dont il allait hériter. Il les prenait même souvent pour des vieux abrutis bloqués dans leur débilité suprême qui faisait leur "réussite".
Et c'est pour cette raison que ces personnes avaient décidé d'accueillir un nouveau fils, et cette fois, en l’éduquant correctement.


Ce n'est que plus tard, à l'âge de 14 ans, qu'il perdra son œil droit. Suite à ce qu'il avait appelé un "accident".
Mais en réalité, cet événement n'avait rien d'un accident; il s'était fait attaqué par un hybride, l'heure d'une sortie avec les confrères oppresseurs de ses vieux parents adoptifs et il lui avait suffit de d’éloigner ne serait-ce qu'un seul instant avant de se faire prendre pour cible.
Triste destin peut-être...ou alors, sa mort était favorable à tout ce qui l'entourait?
Là encore, essayer de lui rappeler cet événement de manière trop brutale ne serait pas la meilleure des façons.

Puis, après deux ans de réflexion, il s'était enfin décidé à rejoindre les oppresseurs*. A 16 ans, faire parti d'un groupe de personnes qui avaient comme seul ambition de détruire et isoler les hybrides et les infectés.
A l'époque, il n'était pas vraiment souriant, pas comme aujourd'hui et il avait réussit à se rajouter quelques cicatrices.

Maintenant, après cinq courtes années, autant dire qu'il a apprit à sourire.
Un sourire fourbe et narquois, en effet, mais c'est déjà mieux que rien.
Il a également une fiancée qu'il évite à tout prix. Sûrement parce qu'il la déteste, cette lèche-botte niaise qui aime les chats et les trucs mignons! Elle était l'incarnation même d'un cliché que Darius ne qualifierait pas, pour ne pas s'amuser à lancer des milliers d'insultes à la seconde.

Quand on y pense, le temps passe à une vitesse fulgurante! Et pourtant, les blessures qui sont censées, au fil du temps, se rétablir, restent.
Et même elles venaient à se refermer, il en restera toujours une fragile cicatrice qui vous rendra plus faible et fragile encore. Un point faible à cacher quelque soit les risques encourut.









PSEUDO : Miku
ÂGE : Suffisamment pour avoir une voix "viril" paraît-il...
COMMENT AS-TU TROUVÉ MASTERS & NEKOS ? : Soraru m'a conseillé  la V1, j'ai donc décidé de suivre sur la V2.
PRÉSENCE : Tous les soirs généralement.
AUTRE CHOSE : Le monde s'est acharné sur moi pendant la rédaction de cette fiche. Tout a bugé et ma vie est trop bien.


Dernière édition par Darius Dehastvil le Mar 29 Déc 2015 - 19:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
You have Nothing left to lose...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. This is the way you left me
» Jane ❝ when you have nothing, we have nothing to lose ❞
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» RMT pashmilla don't left me down (console)
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Fiches non-finies-
Sauter vers: