Partagez | 
 

 Hitomi Himlus - If every step up had no step down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
MessageSujet: Hitomi Himlus - If every step up had no step down    Lun 13 Fév 2017 - 18:46
IDENTITÉ.
NOM ; Himlus
PRÉNOM ; Hitomi
ÂGE ; 18 ans
SEXE ; Fille
RACE ; Humaine
ORIENTATION SEX. ; Homo
SITUATION ; Célib - Classe moyenne
GROUPE ; Maitresse gentille
MÉTIER ; Étudiante en L1 histoire. + Travaille à la Bibliothèque Universitaire en tant que magasinier.  
ORIGINE(S) / NATIONALITÉ(S) ; Française
PHYSIQUE.
Hitomi, du haut de sa majorité, n’est pas bien grande. Et c’est bien peu dire ! Avec un mètre cinquante-quatre les bras levés, la petite blonde n’impressionne guère par sa hauteur. Mais, ne dit-on par que tout ce qui est petit est mignon ? Même si dans son cas, la blondinette préfère dire que ses petites gambettes la rendent plus aérodynamique !

Elle est la carrure et l’allure légère. Une silhouette plutôt menue, mais non moins dépourvue de formes. Elle a de jolies hanches marquées et une poitrine honorablement moyenne. Son corps est par endroits pourvu de grains de beauté. Elle a, par ailleurs, une tache de naissance dans le bas du dos. Mais chut, c’est secret.

Les traits de son visage sont fins. Résolument féminins. Des yeux bleus. Un petit nez et une bouche qui se moue le plus souvent en un tendre sourire. Sa longue chevelure blonde a tendance à boucler aux pointes parfois. Elle la laisse le plus souvent détachée.

Elle porte au cou un petit pendentif en or en forme de croix. Pendentif soutenu par une chaine du même métal. Pour ce qui est de son style vestimentaire. Hitomi adore le charme d’un style classique. Un brin rétro. Elle apprécie les jolis petits chemisiers à col Claudine. De manière générale, elle aime par-dessus tout la dentelle. Et pas que sur ses robes… Si elle aime porter des talons pour glaner quelques centimètres, elle porte aussi souvent des derbies.

A noter qu’elle aime prend soin d’elle et ne sort jamais sans être maquiller. Toute mesure gardée, bien sûr. Le maquillage à la pelle à tarte façon année 80, ce n’est pas pour elle !
ET VOUS.
PSEUDO ; XIII
ÂGE ; 25 ans
GARS OU FILLE ? ; Huhu
COMMENT AS-TU TROUVE M&N ?  ; On m'a passé un lien
PRÉSENCE ; 5/7 (je RP rarement le week end)
TON AVATAR C'EST ; Colette Brunel de Tales of Symphonia
AUTRE CHOSE ;Trust me, I main support !;D
Hitomi Himlus
CARACTERE
Hitomi. Ah. Hitomi. La petite blonde, pour se décrire, aimerait sûrement dire qu’elle a du tempérament. Du chien. Pas de bol, il n’en est rien ! A son plus grand désarroi, la demoiselle est timide de nature. Elle l’a toujours été, mais espère ne pas l’être pour toujours. Elle envie les personnes qui ne répugnent pas à faire le premier pas. Ceux qui n’ont jamais été timide de leur vie ne comprendront pas, mais pour Hitomi, aller vers les autres n’est pas simple. Du moins, pour elle. Aussi, elle préfère quand ce sont les autres qui viennent la voir. Car oui, timide n’est pas synonyme d’asociale. D’ailleurs, elle est loin de l’être dans le monde fantastique des mmorpg et autres jeux en ligne. Peut-être se sent elle plus en sécurité au travers d’un ordinateur.

Mais dans le monde réel, il faut montrer patte blanche. Voilà tout. Tout simplement. Lui prouver que vous n’avez pas l’attention de la manger. Oui, la blondinette rougie en baissant les yeux quand on l’engueule. Oui, elle stresse quand elle passe à l’oral et n’ose pas prendre la parole en cours. Oui, elle a toujours peur de déranger les autres et s’excuse bien trop facilement. Mais Hitomi, ce n’est pas que ça. Hitomi, c’est aussi un sourire. Un regard tendre. Un calme serein. Une douce franchise. En réalité, Hitomi est une crème. Une crème qui manque de confiance en elle. C’est indéniable. Et sûrement facile à remarquer. Pourtant, elle brule d’envie de s’affirmer. Dans son petit cœur. De gagner en confiance. Devenir plus forte. Toutefois, elle ne sait pas comment s’y prendre. Elle n’ose pas. Peur d’être ridicule. Ne pas être à la hauteur. Ou un peu des deux.

Hitomi est une jeune fille maladroite. Parfois dans ses gestes. D’autres fois dans ses paroles. Mais surtout envers elle-même. La petite blonde a conscience que son cœur penche plus d’un côté que de l’autre. Elle a conscience qu’elle regarde les garçons sans réellement les voir. Elle essaye de se mentir à elle-même, mais elle n’y arrive pas. Alors elle tente de refouler. Penser à autre chose. En vain. Son cœur c’est déjà ouvert à une fille. Une hybride même. Et elle en a honte. Bien qu’elle s’estime ouverte d’esprit, il est difficile de gommer dix-sept ans d’éducation conservatrice. La vérité, en vérité, c’est que Hitomi est perdue. Partagée entre son éducation et ce qu’elle ressent. Et pourtant, la jeune fille déborde de tendresse à offrir. Tellement qu’elle pourrait se montrer possessive. Voire un brin jalouse.

Si la blonde ne supporte pas la violence dont souffrent certains hybrides. Elle n’aurait toutefois pas le courage de s’engager chez les Aegis. Si bien habituée à vivre dans un monde où les hybrides servent les humains. La maltraitance la choque, mais elle ne remet pas en question la prétendue infériorité des hybrides. En réalité, elle n’y pense même pas. Traiter avec amour une hybride lui suffirait à se donner bonne conscience. Hitomi est une jeune fille ordinaire avec des problèmes ordinaires. Elle ne se sent pas les épaules de s’engager dans cette lutte. Toutefois, ce n’est sûrement qu’une question de temps avant qu’elle n’ouvre les yeux. Hitomi demeure altruiste.

C’est sans doute son cœur qui la poussera un jour à ouvrir les yeux. Les actions des Humanis ne sont un secret pour personne. Leur dureté vis-à-vis des hybrides. Les lois discriminatoires. Hitomi sait tout ça. Comme un peu tout le monde. Mais comme un peu tout le monde, elle choisit de ne pas trop y penser. Elle n’a pas l’âme d’une héroïne. Et puis, elle habituée aux discours cruels contre les hybrides. En bon militaire, son père cautionne les actions des hauts gradés. Alors les ferme les vidéos qui dénoncent les actions sordides et se lance une game pour oublier…

Si elle ne cautionne pas la violence des Humanis, elle ne cautionne pas non plus celle des Ileris. En réalité, elle répugne à la violence de manière générale. Elle ne comprend pas ce groupe et ses idéaux. Répondre à la violence par la violence ? Voilà une attitude bien barbare à ses yeux. Elle aurait probablement peur en présence d’un de leur membre. Quant aux infectés. Elle est méfiante. Peut-être a-t-elle un peu peur également. Elle espère qu’un vaccin soit enfin trouvé pour les soigner. Et surtout, qu’ils ne soient plus une menace pour la population.  

Pour l’heure, les principaux soucis de la demoiselle sont de combattre sa timidité et réussir ses études. Si beaucoup de choses peuvent lui être reproché, sa volonté de faire de son mieux ne fait pas partie de cette liste. Elle travaille sérieusement pour réussir son année. Ne lui reste plus qu’à réussir à s’affirmer et s’accepter comme elle est. Oh, et elle ne serait pas contre trouver de gentils tanks qui ont la délicatesse de l’attendre en donjon quand elle joue heal aussi. Hélas, elle n’est pas assez naïve pour penser que des spécimens comme ça existent !
HISTOIRE
Il y a maintenant dix-sept ans, la famille Himlus s’agrandissait d’une petite fille. Une fille unique. La petite perle de la famille. Ses parents, Lucas et Ayumi décidèrent de lui donner un prénom à consonance japonaise en hommage aux origines de sa mère. C’est ainsi qu’elle eut le prénom de Hitomi. Mimi pour les intimes.

La famille d’Hitomi n’est ni pauvre, ni riche. Ils vivent confortablement, mais sans excès. Son père est capitaine dans l’armée de terre. Sa mère institutrice. Nait dans une famille catholique, bien que passablement pratiquante, la jeune fille fut rapidement baptisée. Par l’évêque de Chartres à l’époque où ils vivaient encore dans cette ville. Ce baptême réalisé sous la consécration d’un évêque, plutôt qu’un simple curé, rendit d’ailleurs fiers ses parents. Petit détail qui n’a jamais manqué d’être une anecdote dans la famille. Comme si c’était réellement important.

L’enfance de la blondinette est tristement banale. Incroyablement ordinaire. Pour tout dire, il ne lui est rien arrivée de notables. Elle eut une enfance heureuse. Ni plus. Ni moins. Le catéchisme l’ennuyait à mourir, mais elle faisait avec. Et puis, elle n’avait pas réellement le choix. Les seuls évènements qui marquaient ponctuellement la vie de Hitomi étaient les déménagements réguliers. Au fil des affectations de son père.

L’un des rares détail important de la jeunesse de Hitomi est l’adoption de Clara quand elle avait dix ans. Une hybride féline de quatre ans son ainée. Hitomi l’avait trouvé en animalerie. Alors qu’elle se promenait avec ses parents. Au travers de la vitrine, le regard de Clara attendrit la jeune fille. Il fallut quelques jours pour faire céder ses parents qui acceptèrent à condition que la jeune chatte s’acquitte des tâches ménagères. La jeune fille, quant à elle, ne manquait jamais de réclamer sa hybride pour s’amuser. Elle ne ratait jamais une occasion de faire des tresses dans ses cheveux. C’était tendre et innocent. Clara se laissait faire docilement. Elle fit toujours preuve d’une grande patience vis-à-vis de sa jeune maitresse.

Hitomi a toujours été cette petite fille sage. Un peu effacée. Non moins sociable, mais trop peu hardie pour le démontrer. Ce petit brin de blonde que personne ne se lasse de taquiner. Parce que c’est marrant de la voir rougir et toute gênée. Il faut dire qu’elle n’a jamais fait grand-chose non plus pour qu’on cesse de la taquiner. Tant que cela restait gentil, bien sûr. Il y a bien au collège un garçon qui l’embêta plus que de raison, mais l’affaire s’apaisa assez vite. Avoir un père militaire, et accessoirement baraqué, suffit généralement a imposé le respect. Et puis, elle pouvait compter sur ses amis pour la défendre au besoin. C’est d’ailleurs l’un de ses potes du collège qui l’initia aux mmorp. Il avait besoin d’un heal à l’époque ! Et puis, Hitomi s’est pris au jeu. Elle a depuis ce petit côté gameuse qu’on ne soupçonne pas en la voyant.

La blonde eut son brevet sans peine. Elle a toujours été travailleuse. Même si certaines matières lui plaisaient davantage que d’autres. A la suite du collège, sa famille déménagea une nouvelle fois. Pour Paname cette fois ! L’entrée au lycée changea beaucoup de choses pour Hitomi. Dans son cœur surtout. Dans le regard qu’elle portait sur Clara. Les jeux entre Hitomi et Clara perdaient en innocence, comme la frontière entre maitresse et hybride se floutaient chaque jour un peu plus. Le regard d’Hitomi était toujours tendre. Mais ses joues s’empourpraient quand sa belle féline soutenait trop longuement son regard. Sans bien s’en rendre compte, Hitomi minauder devant Clara. Puis essayer de faire marche arrière. Dans un élan de conscience. Elan qui ne durait jamais bien longtemps…

Clara comprit rapidement que Hitomi n’oserait jamais faire le premier pas. Elle comprit que sa maitresse ne la voyait plus comme sa hybride. Mais comme une jeune femme un brin plus veille et plus assurée. Elle comprit que parfois, elle intimidait sans le vouloir Hitomi. Son regard évolua aussi. Elle ne voyait plus la blonde comme sa maitresse, mais comme une jeune fille timide qu’il fallait prendre par la main pour l’aider à accepter ses sentiments. Et puis un jour, Clara embrassa Hitomi. Tout simplement. Tendrement. Leur petite romance dura trois mois. Cachée aux yeux de tous. Des propres parents de la blonde avant tout. Ce ne fut toutefois pas suffisant. La vérité finit toujours pas éclater. Clara fut renvoyée sur-le-champ. Hitomi n’a certainement jamais autant pleuré qu’à cette période de sa vie.

La relation avec ses parents se dégradèrent à ce moment. Elle leur en veut pour ce qu’ils ont fait. Au moins autant qu’elle s’en veut à elle-même. Être tomber amoureuse d’une fille. D’une hybride qui plus est. Bien que cela remonte à un an, Hitomi ne sait toujours pas quoi penser. Elle est toujours en proie à ses troubles intérieures. Partagée entre ses sentiments et l’éducation qu’elle a reçue. Elle n’arrive pas à oublier Clara. Mais le veut-elle seulement ? Rien de moins sûr.

Aujourd’hui, Hitomi a réussi son baccalauréat L sans grandes difficultés. Du moins, sans trop de difficultés. Sofia Farione n’est certainement pas étrangère à cela. De professeur d’italien, la jeune femme s’est rapidement imposée comme confidente de Hitomi. La seule avec qui elle ose parler à cœur ouvert. Ou du moins, essayer. A la rentrée dernière, la blonde a intégré les bancs de la fac. En licence d’Histoire. Matière qui fut toujours dans son cœur. Hitomi est restée en contact avec sa belle professeure. Sans doute, se confit-elle plus facilement depuis qu’elle n’est plus officiellement sa prof.

Hitomi a profité de quitter le lycée pour prendre quelques distances avec ses parents. Elle a besoin de souffler. Ce ne fut d’ailleurs pas sans difficultés que la blonde réussie à négocier un petit studio non loin de la fac. A l’autre bout de Paris. Le deal étant le suivant : elle rentre tous les week end. Pour faire preuve de bonne volonté et montrer qu’elle sait être automne, elle a par ailleurs trouvé un petit job à la bibliothèque universitaire.

Un nouveau chapitre s’ouvre alors dans la vie de la demoiselle. Toujours bien loin du climat ambient qui oppresse les hybrides. Hitomi est toujours cette jeune fille ordinaire. Sans histoire. Ce brin de gonzesse dont il est toujours si drôle de taquiner. D’ailleurs, elle a récemment fait une rencontre inattendue… Une jeune neko qui, pour des raisons mystiques, s’est enquit de prendre la défense de Hitomi. Alors qu’elle se faisait charrier dans un parc non loin de la fac avec ses nouveaux amis de licence. La blonde ne sut trop comment réagir face à cette demoiselle. Ellen. Elle fit ce qu’elle sait faire le mieux. Sourire tendrement quand l’hybride prenait sa défense. Et rougir.

Depuis ce jour, la jeune hybride ne quitte pas les pensées de Hitomi…


Dernière édition par Hitomi Himlus le Mer 15 Fév 2017 - 1:11, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAITRESSE NEUTRE
Featuring : Aerith Gainsborough, Final Fantasy 7
Disponibilités : Plus les WE, souvent présente pendant les vacances
Absence : Aucune pour l'instant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hitomi Himlus - If every step up had no step down    Lun 13 Fév 2017 - 19:05
Bienvenue officiellement ma petite Hitomi ♥
Je suis très heureuse de te voir jouer ce prédéfini, en espérant que tu te plaise avec. Le caractère est très bien écrit, il me tarde de voir la suite.

Bon courage pour finir ta fiche et si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas ♥


Sofia enseigne en Coral
Indisponible pour rp 2/2
Revenir en haut Aller en bas
MAITRESSE NEUTRE
Featuring : Aerith Gainsborough, Final Fantasy 7
Disponibilités : Plus les WE, souvent présente pendant les vacances
Absence : Aucune pour l'instant
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hitomi Himlus - If every step up had no step down    Mer 15 Fév 2017 - 0:24
Coucou ♥

Je passe donc pour la correction !
Très franchement, pas grand-chose à dire. Tu écrit bien et tu as merveilleusement interprété Hitomi. Il manque juste une toute petite chose à rajouter. Tu as bien parlé des aegis mais il manque la présence des autres groupes contextes (Humanis, infecté et ileris). Du coup il faudrait que tu en parle dans ton caractère ou ton histoire comme tu veux. Tu as une annexe sur eux si besoin.

Une fois cela fait je te validerai avec plaisir ♥


Sofia enseigne en Coral
Indisponible pour rp 2/2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Hitomi Himlus - If every step up had no step down    Mer 15 Fév 2017 - 1:12
C'est un oubli de ma part. My bad comme on dit. ^^

Dans le caractère, avant le dernier paragraphe :

Citation :
C’est sans doute son cœur qui la poussera un jour à ouvrir les yeux. Les actions des Humanis ne sont un secret pour personne. Leur dureté vis-à-vis des hybrides. Les lois discriminatoires. Hitomi sait tout ça. Comme un peu tout le monde. Mais comme un peu tout le monde, elle choisit de ne pas trop y penser. Elle n’a pas l’âme d’une héroïne. Et puis, elle habituée aux discours cruels contre les hybrides. En bon militaire, son père cautionne les actions des hauts gradés. Alors les ferme les vidéos qui dénoncent les actions sordides et se lance une game pour oublier…

Si elle ne cautionne pas la violence des Humanis, elle ne cautionne pas non plus celle des Ileris. En réalité, elle répugne à la violence de manière générale. Elle ne comprend pas ce groupe et ses idéaux. Répondre à la violence par la violence ? Voilà une attitude bien barbare à ses yeux. Elle aurait probablement peur en présence d’un de leur membre. Quant aux infectés. Elle est méfiante. Peut-être a-t-elle un peu peur également. Elle espère qu’un vaccin soit enfin trouvé pour les soigner. Et surtout, qu’ils ne soient plus une menace pour la population.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hitomi Himlus - If every step up had no step down    
Revenir en haut Aller en bas
 
Hitomi Himlus - If every step up had no step down
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» One step ahead
» Team sans nom. (PV Nikkou, Aquila, Hitomi)
» Akuma Hitomi {Attente de validation}
» Hitomi, parfois Akemi
» Team Omega Pharma Quick-Step

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Fiches non-finies-
Sauter vers: