Partagez | 
 

 L'ombre juste derrière toi... C'est moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ILERIS ASSASSIN
Featuring : Gumi ~ Volcaloid
Disponibilités : 4j/7
Absence : Vacance ou autre ?
http://heroeswild.forumactif.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: L'ombre juste derrière toi... C'est moi.    Ven 24 Fév 2017 - 10:56
IDENTITÉ.
NOM ; Elle ne s'en souvient pas.
PRÉNOM ; Setsuna
ÂGE ; 17 ans
SEXE ; Fille
RACE ; Tori, plus précisément un geai.
ORIENTATION SEX. ; Bisexuelle
SITUATION ; Célibataire & Moyenne
GROUPE ; Ileris
MÉTIER ; Espionne
ORIGINE(S) / NATIONALITÉ(S) ; A priori, elle est japonaise.
PHYSIQUE.
Tu ne l'auras vue passer que pendant un bref instant, le seul de toute ton existence ? Si à cet instant, tu n'avais pas levé les yeux au ciel en soupirant d'ennui, jamais, jamais tu n'auras pu te douter de son existence. Tu t'es d'ailleurs demandé, pendant quelques instants, si ce que tu avais vu n'étais pas un tour joué par ton imagination. Mais pour que cela te paraisses aussi réel, c'était impossible qu'elle ne soit qu'une image de ton esprit. Elle ? Tu ne peux que la qualifier ainsi. Son nom, tu ne le connais pas, et tu ne le connaîtras jamais. Donc, c'est comme ça que tu l'as surnommée. Elle.

Après son passage, tu t'es subitement arrêté. Pour faire le point. Pour te questionner. La première chose qui t'es venue à l'esprit, c'est sa taille. Elle n'est pas très grande. Un mètre soixante tout au plus. Elle n'est pas non plus très épaisse. Son apparence, frêle, chétive, t'as donné l'impression, pendant une poignée de secondes, qu'elle allait s'effondrer. Tomber dans le vide. Un corps svelte, brisé sur le sol. Mais elle n'est pas tombée. La preuve, elle n'est plus là, à présent. Mais tu te doutais bien qu'au moindre coup qu'on devait lui porter, cette petite s'effondrerait. Son apparence pouvait certes être trompeuse, mais pas à ce niveau là. Elle n'avait pas la résistance physique pour supporter les coups d'un combat. La sienne était sûrement ailleurs, dans ce qui devait constituer son point fort.

Tu repenses alors à son visage, lorsque, du coin de l'oeil, elle t'a regardé, avant de disparaitre. Ce visage, il est arrondi. Fin, mais arrondi, faisant encore un peu penser à celui d'un enfant. Sa peau était pâle, mais pas excessivement. Pourquoi cette fille ne peut être un enfant. Pour la raison suivante, en partie; ses yeux. Tu n'en avais encore jamais croisé de semblables, alors que pourtant, tu as déjà une existence avancée. Les pupilles étaient noires, rondes, impossible à pénétrer. C'était des ténèbres qui se trouvaient là-dedans. Autour de ces pupilles, il y avait un premier cercle de couleur, jaune or. Plutôt joli à regarder, comme la seconde couleur qui se trouvait autour, un orange flamboyant. Mais cette vision aurait été idéale si ce regard n'était pas en train de toiser. De mépriser. D'être tout bonnement et simplement... vide d'émotions. Ce regard, quand on prend le temps de le fixer, la seule chose qu'on y lit, c'est : "Ce n'est pas toi que je cherche." Ou alors : "Mon pauvre, tu ne peux pas comprendre."
Ce qui encadre ce visage, c'est une chevelure plutôt courte, vert-brune. Les seules mèches qui dépassent les épaules sont celles de devant, qui masquent ses oreilles. En a-t-elle seulement ? Bonne question. Une frange recouvre l'intégralité de son front, laissant juste entrevoir de fins sourcils.

Tu dois bien avouer qu'en plus de son regard, les motifs présents sur son nez et sous ses yeux, qui sont alignés, t'ont perturbé. Ces tatouages, des lignes qui possèdent des crans, comme un rouage, espacés à intervalle réguliers. Les principal barre le milieu de son nez, et les deux autres sont sous ses yeux. Que peuvent-ils bien représenter ? Mystère. Ont-ils seulement une signification quelconque ? Ou alors, elle les a juste pour se décorer, parce que ça lui plait ?
Bref, tu ne vas pas non plus te tourmenter dessus. Le reste de son visage est, à priori, normal. Des joues légèrement roses, comme les lèvres, toutes petites et toutes fines.

Que dire, sur les reste ? Son cou est bien évidemment fin, vu sa carrure. Il en est de même pour ses épaules. Tu arrives donc maintenant à la seconde raison qui fait que ce n'est vraiment pas une enfant, même si son visage en conserve certains traits. Ses formes. Oui, elle en a. Une poitrine pas si plate que ça, mais pas énorme non plus. Juste de taille moyenne. Ses hanches sont arrondies, pas pas tant que ça non plus.

Tu viens de trouver son atout majeur. Il est dans ses bras, et dans ses jambes principalement, mais tout son corps a un rôle à jouer, aussi. Sinon, comment aurait-elle pu réussir un tel exploit, outre le fait qu'elle est -tu l'as bien deviné- une hybride ? Faire un saut entre deux toits de hautes maisons séparées de vingt mètres, ce n'est pas rien. C'est là, d'ailleurs, en plein vol, que tu l'as vue. Elle volait, comme un oiseau. Un oiseau... C'est effectivement une hybride. Tous les attributs qu'elle pourrait posséder étaient cachés, pourtant. Mais tu as remarqué, avec ton oeil aiguisé, un cercle de petites plumes brunes qui entourent le haut de son bras, à la manière d'un bracelet ou d'un tatouage. Tu te doutes bien qu'elle ne doit pas être bien lourde. Elle a donc assez de puissance dans les jambes pour s'élancer, assez d'équilibre dans son corps pour garder une bonne position lorsqu'elle est en l'air, mais aussi une certaine force dans ses bras qui, combinée à son équilibre, lui permet de brillamment se réceptionner à l'arrivée sans obligatoirement utiliser ses jambes.

Ensuite, c'est son style vestimentaire que tu revois dans ton esprit. Tout en rouge orangé, sinon en noir. Une veste orange à capuche, cette capuche qui a des yeux. Un T-Shirt noir, aux manches déchirées. Des mains gantées avec du cuir sombre. Un short, noir avec quelques retouches rouges. Des bas rayés. Des chaussures, que tu ne peux définir exactement, oranges et noires.

Voilà. C'est tout ce que tu as eu le temps d'apercevoir et d'analyser lorsque tu l'as vue. Tu n'es pas un bon hybride rebelle pour rien, pour avoir autant d'information. Mais elle a piqué au vif ta curiosité, et il te tarde, si tu le peux, de la retrouver, et d'enquêter sur son cas.
ET VOUS.
PSEUDO ; Yu'
ÂGE ; 9999 ans 8D
GARS OU FILLE ? ; A ton avis ? ;3
COMMENT AS-TU TROUVE M&N ?  ; Par partenariat.
PRÉSENCE ; Aussi souvent que possible.
TON AVATAR C'EST ; Gumi ~ Volcaloid
AUTRE CHOSE ; Nope !
Setsuna
CARACTERE
Tu n'aurais jamais cru la revoir. Pas une seule fois. A vrai dire, tu t'étais convaincu que ce n'était qu'un rêve. Un mirage. Mais il faut croire désormais qu'elle est bien réelle. Car c'est bien elle que tu retrouves là, en face de toi, accoudée au comptoir d'un bar aux côtés d'un homme que tu ne connais pas. Sûrement l'un de ses collègues, à en juger l'expression d'indifférence qui est imprimée sur son visage. Tu ne sais encore pas ce qu'elle fait réellement, qui elle est réellement. Mais ta soif de savoir, de connaitre est insatiable. Et si tu ne vas pas lui parler, tu n'en auras peut-être plus jamais l'occasion. C'est pourquoi tu décides de t'avancer, et d'aller l'aborder.

Elle te regarde. Toujours ce même regard vide, méprisant. Elle te fixe. Tu n'as pas le temps de parler qu'elle sait déjà ce que tu veux. Comme si elle avait lu dans tes pensées. Non, elle a simplement décrypté ton regard et ton visage. Elle t'entraine à une table, dans un coin. Le bon costaud que tu es, avec des cicatrices, à côté d'elle forme un contraste. Elle s'assoit. Tu te mets en face, hésitant. Pourquoi te suivrait-elle si facilement ? En fait, elle ne dit rien, elle se contente de prendre un jus de fruit, rien qu'en faisant un signe à l'une des serveuses. Elle est peut-être une habituée, bien qu'elle n'en ait pas du tout la tête.

Impassible. C'est le premier mot qui te vient à l'esprit lorsque tu la regardes. Elle ne dit rien. Elle ne montre rien. On ne peut même pas dire qu'elle a un semblant d'innocence, tant son regard laisse bouche bée. Ce regard. Qui n'exprime rien, lui non plus. A part cette lueur méprisante, que tu distingues au fond. Cela, c'est certain. Elle méprise les autres, à commencer par toi, elle méprise les habitués, son collègue, le barman, les humains, les hybrides naïfs,... Elle méprise le monde. Elle n'a pas de mode de pensée positif, tu en es certain. Que pense-t-elle de l'actualité ? Tu es bien incapable de le dire, et ce n'est pas elle qui viendra t'en parler. Non, il va falloir que tu sois plus patient, afin de découvrir son mode de pensée, son avis sur ce qui se trame actuellement.

Mine de rien, elle a l'air très intelligente. Et aussi très rusée. Comment peux-tu le deviner ? A sa manière de bouger, d'observer. Tu t'es bien rendu compte qu'elle analyse tout en permanence, afin de connaitre les dangers potentiels. Mais elle sait également prendre des risques, et trouver les meilleures solutions. Sinon, pourquoi aurait-elle sauté entre deux maisons en étant pas forcément certaine d'arriver de l'autre côté ? C'est évident qu'elle n'a pas froid aux yeux. Elle n'a pas peur, contrairement à la majorité des humains et des hybrides. Elle n'a pas autant d'arrogance que toi, et que les maitres qui se croient les rois du monde. A-t-elle d'ailleurs déjà eu un maitre ? Il te tarde de le savoir.

Tu es tellement absorbé dans ta réflexion que tu ne remarques pas tout de suite la pile d'assiettes posée sur la table, juste à côté d'elle. Combien il y en a ??? Une, deux, trois... Onze ?!!! Et elle en a encore une, juste en face d'elle, une assiette contenant une part de gâteau, qu'elle dévore en un clin d'oeil. Elle la pose sur les autres, puis en recommande un autre. Un... Un autre ?!!! Mais c'est qu'elle a un sacré estomac, pour manger autant ! En plus, elle reste maigre comme un clou, même en avalant tout ça, sûrement tous les jours. Incroyable... Tu n'auras jamais pensé ça d'elle. Elle est pourtant bien gourmande, tu viens d'en avoir la démonstration. Tu remarques alors qu'un client à l'allure étrange lui tend un bonbon. Elle le fixe d'un regard noir, et jette le bonbon au sol, avant de se reconcentrer sur son assiette. Le client a l'air aussi surpris que toi. Elle est gourmande, mais pas naïve. Elle sait à qui demander de la nourriture dans laquelle elle est certaine qu'il n'y a aucun piège.

Car oui, il y en avait sans doute un, vu la tête que fait le prétendu client, désormais. Elle n'a même pas eu besoin de prendre la sucrerie ni même de l'ouvrir afin de comprendre que cet aliment ne devait pas être mangé. Toi, il aurait fallu que tu ouvres le sachet avant de le comprendre, car tu as beau avoir un bon odorat, ces produits là sont créés spécifiquement pour ne pas avoir d'odeur douteuse qui trahirait leur composition.

Depuis le temps que tu es avec elle, assis là, elle n'a toujours pas ouvert la bouche pour prononcer un mot. Pas une seule fois. Elle n'est pas aphone, c'est sûr. Mais alors, pas vraiment bavarde. Vraiment pas. Tu as pourtant espéré qu'elle dise quelque chose, mais rien. En soit, ce n'est pas si étonnant que ça. Tu n'as pas beaucoup parlé non plus, mais elle est restée muette à toutes les questions que tu as posé. Tu pourrais lui balancer une vague d'insultes à la figure, elle ne cillerait toujours pas. Vraiment, vraiment étonnant. Toi-même, tu n'aimes pas qu'on se moque de toi, mais elle, cela semble la laisser indifférente. Encore et toujours. Cela ne la rendra même pas plus bavarde.

Le dernier aspect que tu découvres de sa personnalité te surprend, lui aussi. Cette hybride est tout simplement... sans gêne. Une miette tombe dans le col de son T-Shirt, et hop, elle ouvre sa veste, soulève son T-Shirt et va la chasser, sans se préoccuper de ce que les gens autour d'elle peuvent voir de son corps. Enfin, peut-être qu'elle n'est pas totalement sans-gêne, et il vaut mieux l'espérer pour elle. C'est juste que, encore une fois, elle se fiche du regard des autres. Bon, visiblement, ta compagnie commence quand même légèrement à l'ennuyer. Elle se lève et sort, sans prévenir. Tu n'as même pas le temps de lui demander quoi que ce soit. Bon. Tant pis. Tu n'es pas sûr de la revoir, mais tu l'espères. Pour aujourd'hui, tu as eu assez d'information comme ça.
HISTOIRE
Connaitre son histoire. C'est ce que tu veux, maintenant. Tu veux savoir qui elle était par le passé, ce qui lui est arrivé. Mais elle, elle ne viendra jamais te le dire. C'est certain. Alors, à qui demander, pour apprendre son passé. Tu retournes dans le même bar que la dernière fois. Elle n'est pas là, aujourd'hui. Mais tu remarques que le type qui l'accompagnait la dernière fois, lui, est présent. Tu t'avances alors vers lui. Il semble te reconnaitre. Tu lui demandes alors s'il veut bien aller parler un peu avec toi, dans un coin tranquille. Il regarde à droite, puis à gauche, avant de te suivre dans un coin où il n'y a personne. Tu exprimes alors ta requête à voix haute, lui demandes s'il sait. Il te regarde, réfléchit, puis te répond ensuite :

   "_ Je ne suis pas sûr que j'ai le droit de parler de ça. Elle me feras tuer si elle apprend que j'en ai parlé à quelqu'un qu'elle ne connait quasiment pas."

Tu insistes. Tu dis que tu vas en prendre les responsabilités. Que tu veux savoir. Et que tu ne répéteras rien à personne de ce qui va se dire ici.

   "_ Bon, c'est d'accord. Mais par précaution, je vais demander à ce qu'on ferme le bar pour un petit moment, car l'histoire que je vais te conter n'est pas des plus courtes, ni des plus belles, mais je me doute que tu es au courant. Et dans le coin, les murs ont des oreilles, mieux vaut se méfier."

Tu hoches la tête. L'homme, dont tu apprends ensuite le nom, Yoru, fait vider le bar. Ensuite, il revient vers toi, et s'assoit en croisant les bras. Il te fixe :

   "_ Je te préviens, t'as intérêt à être très attentif, parce que je ne le dirais qu'une fois."

Tu hoches la tête, de nouveau. Enfin, il prend une grande inspiration, et se lance.

"Setsuna est une jeune fille née dans une province japonaise. Enfin, province est un bien grand mot. Elle est juste née dans un hameau de campagne, en milieu avril. Sa famille, autrefois fortunée, avait choisi de venir s'installer en ce lieu afin de reprendre une existence loin de toute chose urbaine et plus "normale". Setsuna était fille unique, elle n'avait aucun frère ou soeur. Juste des cousins éloignés, partis habiter en France peu avant sa naissance. Elle grandit donc en pleine campagne, jusqu'à ce que, un jour, de nombreux conflits éclatèrent dans la région. Des querelles sur les gens riches, sur les vieux ragots, les vieilles rivalités, enfin bref, tout et n'importe quoi. Mais la famille fut bientôt assaillit de persécutions à cause de sa richesse passée, accusée d'avoir abusé des gens honnêtes, de les avoir pillés. Ce fut assez pour que le coin ne soit plus aussi sûr qu'il le paraissait jusqu'à présent.

Setsuna déménagea ensuite vers la France, pour rejoindre sa famille éloignée. Elle était très jeune, elle avait aux alentours de cinq ans. Sa mère l'accompagna, mais ne resta pas, préférant régler les problèmes au Japon aux côtés de son mari. Ce fut, à vrai dire, la dernière fois que Setsuna la vit. Elles gardèrent toutes les deux contacts pendant un moment, puis subitement, toutes réponses de sa mère ne lui parvinrent plus. A l'époque, ce n'était pas encore une hybride. Elle s'entendait bien avec l'un de ses deux cousins, qui avait seulement trois ans de plus qu'elle. Ce cousin, je suppose que tu l'as remarqué, c'était moi. D'ailleurs, c'est parce que je suis restée avec elle envers et contre tout que j'en suis là, aujourd'hui, encore à la suivre partout et à veiller sur elle.

Mais bref, passons à la suite. En tant qu'enfants, nous n'étions pas encore au courant de ce qui se tramait autour de nous, avec les humanis, les hybrides, depuis plusieurs années déjà. Mais nous n'avons pas pu rester à l'écart de tout ça très longtemps. Alors qu'elle venait tout juste d'apprendre à bien parler français, qu'elle était heureuse malgré l'absence de nouvelles de sa mère, qu'elle jouait, qu'elle riait... Elle n'était pas du tout comme aujourd'hui, et pour cause : son hybridation et les souffrances qu'elle a vécu l'ont radicalement changée. Setsuna fut sélectionnée par des scientifiques amis de mes parents pour servir de cobaye à leurs expériences. Elle avait dix ans, et moi treize. J'avais déjà compris ce qui se tramait. Mais elle, si elle le savait, semblait faire comme si de rien n'était. Le lendemain matin, elle partit avec eux, le sourire aux lèvres. Ce fut la dernière fois, encore une dernière fois, que je la vis sourire.

Quand elle revint, trois semaines plus tard, ce n'était plus du tout la même. La couleur de ses cheveux était passée de brun bien soutenu à un brun presque vert. Ses yeux, autrefois émeraudes, étaient désormais jaune-orangés, vides de tout. Elle ne souriait plus, et vu les cernes creusées sous ses yeux, je me suis douté qu'elle avait énormément souffert et énormément pleuré. Elle ne m'a pas dit bonjour. Elle n'a dit bonjour à personne, en fait. Les amis scientifiques de mes parents l'ont laissée là, en demandant de la surveiller pour noter toute évolution chez elle. J'ai alors remarqué les plumes sur ses mains, sur son visage, avant qu'elle ne les fasse disparaitre pour ressembler un peu plus à un humain "normal". Une hybride. Elle était devenue une hybride. Parce qu'elle était venue chez nous. Et moi, je n'avais rien fait pour l'empêcher de partir, lui dire que c'était dangereux... alors que je savais ce qui allait lui arriver.

C'est pitoyable, je sais bien. Mes parents se mirent à la traiter différemment, maintenant qu'elle était une hybride. Ils lui faisaient faire toutes les corvées, le ménage, la vaisselle, tout, et en profitaient eux pour sortir faire des activités amusantes. Mon grand frère n'était plus à la maison, il était majeur, et se fichait royalement de tout ça. Moi, les rares fois où je n'étais pas obligé de sortir, j'essayais d'aider Setsuna à accomplir ses tâches.

Elle ne parla pas pendant quasiment trois ans. Enfin, très peu. Mais un jour, alors que mes parents étaient encore absents, ce fut elle qui m'appris l'existence de différents groupes dont je n'avais entendu que le nom. Les Humanis, les Aegis, les Ileris. Elle me parla longtemps, pour la première fois depuis qu'elle était devenue une hybride. Je crois, d'ailleurs, que ce fut la seule fois qu'elle parla autant. Elle m'a dit que les Humanis étaient des monstres. Qu'ils réduisaient les hybrides en esclavage, les maltraitaient, leur faisaient subir mille et une torture. Que les Aegis, eux, croyaient en une paix futile. La paix n'étaient pas possible entre hybrides et humains, car les humains avaient trop peur de leurs créations et se prenaient pour des rois avec elles. Elle a aussi ajouté qu'elle soutenait pleinement la cause des Ileris. Ces hybrides rebelles qui étaient contre les Humanis, les humains simples, qui se battaient pour tous les hybrides. Elle savait qu'ils tuaient, empoisonnaient s'ils en avaient besoin, que c'était même leur métier. Mais, même en sachant ça, elle était prête à les rejoindre, portant en elle la même cause qu'eux.

A ce moment là, je n'ai rien pu répondre. J'étais à la foi d'accord et contre elle. C'est pour ça que je n'ai rien dit. Elle, elle continua d'endurer en silence les tâches de plus en plus lourdes que lui assignaient mes parents, au fur et à mesure qu'elle grandissait, qu'elle évoluait sous leurs yeux, et sous les miens. C'est pas la peine de me fixer comme ça, je sais très bien que tu as compris ce que je ressens pour elle, je ne le dirais pas. On est de la même famille, je suis son grand frère, voilà tout. Mais elle n'a plus besoin de moi depuis deux ans.

C'était il y a deux ans, qu'en cachette, elle s'est échappée dans le but de rejoindre les Ileris et de leur proposer ses services. Je savais qu'elle avait appris certains coups utilisables au combat, mais surtout, qu'elle courrait vite, sautait très haut et très loin, et qu'elle était si discrète que des fois, je ne m'étais rendu compte qu'elle me suivait seulement trois heures après qu'elle ait commencé. J'espérais qu'ils allaient l'accepter. Et, de ce que j'ai pu voir, c'est ce qu'ils ont fait. Moi, je me suis retiré chez les Aegis. Mes parents se sont posé des questions, je leur ai dit que des scientifiques étaient venu la récupérer pour faire de nouveaux tests sur elle. C'était gros, mais ça a fonctionné.

J'espère qu'un jour, je pourrais lui faire entendre raison. Même si c'est par l'intermédiaire de quelqu'un. Parce qu'elle a beau paraitre forte, comme ça, elle est fragile. Si un jour son adversaire l'attrape, elle n'auras pas de grande chance de s'enfuir. Et j'ai peur qu'au premier coup qu'elle se prenne, elle ne se brise."

Tu restes silencieux après avoir tout écouté. Tu n'as pas perdu une seule miette du récit. Maintenant, tu comprends mieux qui elle était, qui elle est. Et tu peux, pour la première fois, lui donner un nom. Setsuna. C'est vraiment compliqué à écrire, mais ça lui correspond bien. Après que tu aies promis une énième fois de rester muet comme une tombe, tu sors dehors. Tu ne vois pas le ciel, d'ici, et c'est normal. Tu es dans la ville souterraine, après tout. Et elle s'y trouve sûrement aussi.



Look at me:
 


Rien qu'en te regardant, je te méprise.
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE MALE NEUTRE
Featuring : Master - Aenaluck
Disponibilités : 5/7
Absence : Pas pour l'heure.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ombre juste derrière toi... C'est moi.    Ven 24 Fév 2017 - 14:59
Hey re-bienvenue toi :o Je m'occupe de ta fiche ce soir ! J'adore déjà x)


Le grand fauve bleu parle ainsi
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : See U - Vocaloid
Disponibilités : Je passe tous les jours !
Absence : Mi-Juillet à mi-Aout
http://mastersnekos.forumactif.org/t50-miaw
http://mastersnekos.forumactif.org/t744-hey-look-listen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ombre juste derrière toi... C'est moi.    Ven 24 Fév 2017 - 15:05
Ré bienvenue owo Classe ton feat owo


#009900 Miaw

Merci à tous !:
 
Revenir en haut Aller en bas
ILERIS ASSASSIN
Featuring : Gumi ~ Volcaloid
Disponibilités : 4j/7
Absence : Vacance ou autre ?
http://heroeswild.forumactif.org
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ombre juste derrière toi... C'est moi.    Ven 24 Fév 2017 - 15:20
Merci vous deux ♡



Look at me:
 


Rien qu'en te regardant, je te méprise.
Revenir en haut Aller en bas
MAITRESSE NEUTRE
Featuring : Stocking Anarchy
Disponibilités : De passage tous les jours au moins
Absence : Mi juillet
http://mastersnekos.forumactif.org/t52-mangeeer
http://mastersnekos.forumactif.org/t745-manger-c-est-mieux-pour-vivre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ombre juste derrière toi... C'est moi.    Ven 24 Fév 2017 - 21:47
Bienvenue de nouveau ^^


#9933ff
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
ILERIS MENEUR
Featuring : Genji - Overwatch
Disponibilités : 7/7
Absence : Vacance ou autre ?
http://mastersnekos.forumactif.org/t1427-move-bitch-get-out-my-w
http://mastersnekos.forumactif.org/t1439-they-see-me-rollin-they-hatin-my-money-isamu-the-mongole]Ici c'est ma famille et les potos.[/URL]
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: L'ombre juste derrière toi... C'est moi.    Ven 24 Fév 2017 - 23:17
Et bah c'était juste tout nickel moi j'dis ! Donc look la récompense, ma belle poto !

“ TU ES VALIDÉ(E) ”


Ça y est, t’es validé(e) ! Félicitations ! Nous sommes heureux de t’accueillir parmi nous, en espérant que tu t'y sentes bien.

Tu peux dès à présent faire une demande de RP, d’adoption, et si tu cherches un toit fait une demande de lieux.
Si tu as besoin d'un nouvel avatar, viens ici .
N'oublies pas de nous dire si tu dois t'absenter de prévenir ici !

N’hésites pas à poster une fiche de liens pour te lier aux autres personnages du forum ou encore à passer sur la ChatBox pour te familiariser avec les autres.

Si tu veux délirer avec les autres, passes sur le flood ou sur troll word !

Par contre, n’oublies surtout pas de remplir ta fiche de personnage et de rajouter le lien de ta fiche dans ton profil.

A la moindre question, n’hésites pas à envoyer un MP à un membre du staff qui sera là pour éclairer ta lanterne.




J'parle en #009966, tu vas adorer, ma gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'ombre juste derrière toi... C'est moi.    
Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre juste derrière toi... C'est moi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi
» Chat noir pas caché dans l'ombre, juste pas là.
» Severus Rogue, une ombre marchant derrière la lumière (délai)
» Tourne-toi vers le soleil, l'ombre sera derrière toi. [Sept.]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Hybrides validés-
Sauter vers: