Partagez | 
 

 Mads Andersen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
HUMANIS MEMBRE
Featuring : Hayato Gokudera - Reborn !
Disponibilités : 5/7
Absence : ralentissement du 25/05 au 05/06
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Mads Andersen    Mer 3 Mai 2017 - 13:09
IDENTITÉ
NOM ; Andersen
PRÉNOM ; Mathias alias "Mads"
ÂGE ; 32 ans
SEXE ; Masculin
RACE ; Humain
ORIENTATION SEX. ; Hétérosexuel
SITUATION MARITALE ; Marié
SITUATION SOCIALE ; Riche
GROUPE ; Humanis
MÉTIER ; Expert traducteur et interprète
ORIGINE(S) / NATIONALITÉ(S) ; Danoise & Française
PHYSIQUE
L'individu est un homme de 32 ans  de type caucasien. Il mesure environ 1m85 et possède une silhouette sportive. Sans être protubérant, ses muscles sont bien dessinés et aisément reconnaissable sous sa peau. Ses cheveux sont gris clairs, raides, avec une coupe au carré. Il possède des sourcils fins de la même couleur. Ses yeux ont une forme en amande avec une couleur difficile à déterminer exactement, entre nuances de bleus, de vert et/ou de gris. Son nez est busqué mais plutôt court. Sa bouche est petite et possède des lèvres minces.
L'individu possède un visage allongé mais émacié. Sans aller jusqu'à l'imberbité, il présente un rasage soigné et entretenu. Il possède de grandes mains, plus exactement de longs doigts fins. Il en va de même pour ses pieds vu la taille de ses chaussures.
Il est habitué à porter un costume avec une cravate, ce qui semble normal vu son job, et donne beaucoup de soin à son apparence. Il est rarement vu autrement qu'en chemise, même à son domicile. A noter cependant qu'il ne porte que très rarement du parfum et que, si c'est le cas, il choisit toujours une senteur discrète.
L'individu semble atteint de leucotrichie, ceci expliquant certainement la couleur de ses cheveux. Il ne présente pas de particularités physiques majeures autres que quelques cicatrices bénignes.

ET VOUS
PSEUDO ; Maga
ÂGE ; Adulte
GARS OU FILLE ? ; Homme
COMMENT AS-TU TROUVE M&N ?  ;
PRÉSENCE ; En semaine surtout
TON AVATAR C'EST ; Hayato Gokudera (Reborn !)
AUTRE CHOSE ; Pour ceux qui ne le savent pas, je suis un ancien du forum (j'étais même sur la V1), ma fiche est donc mise à jour suivant les évènements qui ont suivi mon départ

Mathias "Mads" Andersen

HISTOIRE

[HRP : pour passer l'intro, cliquez ici]

Ami ?! Vous me considérez comme un ami ? En m'amenant de force ici avec une cagoule sur la tête ?!

Je tente de me relever sous le coup de la colère mais me retrouve bien vite rappelé à la chaise sur laquelle j'étais assis. Mes deux poignets étant menottés aux accoudoirs, je suis pratiquement dans l'incapacité de bouger. A croire qu'ils avaient peur que je m'envole.

Vous devez vous détendre M. Andersen , fit l'homme en face de moi avec un accent slave

Vos hommes sont rentrés chez moi par effraction au beau milieu de la nuit. Ils m'ont tabassé et m'ont trainé jusqu'ici. Je pense avoir de bonnes raisons de ne pas me détendre !

Mes mots résonnent dans la petite salle en laissant mon interlocuteur de marbre. Je remarque alors le large miroir à ma droite et comprend où je me trouve. Une salle d'interrogatoire. Qu'est-ce que je fais là ? Pourquoi une salle d'interrogatoire ?

Vous me voyez navré que nous ayons eut en arriver là M. Andersen mais vous ne nous avez pas facilité la tâche pour vous retrouver et nous devions nous assurer de votre entière coopération. Nous ne voulions pas que vous disparaissiez à nouveau.

Il n'a pas tort. Je le regarde sans répondre, attendant de savoir exactement ce qu'il attend de moi. L'homme affiche un petit sourire narquois face à mon silence puis se lève pour faire quelques pas vers le miroir, quittant le halo de lumière projeté par l'ampoule au-dessus de la table à laquelle je suis assis.

Si j'en crois nos rapports, vous avez été un fervent partisan de notre cause pendant plusieurs années M. Andersen. Un défenseur de l'humanité, et nous vous en remercions…


En m'enlevant et en me tabassant ? l'interrompis-je.

Ne soyez pas idiot M. Andersen, si vous êtes ici c'est que nous avons besoin de vous. Autrement, cette intervention aurait connu une issue plus malencontreuse. Vous savez que nous en avons les moyens. Il tourne la tête vers moi. Tout d'abord, pourrais-je savoir ce qui vous a poussé à disparaitre ?

Et si je ne réponds à pas à vos questions ?

M. Andersen, je serais alors obligé d'utiliser des méthodes peu recommandables que je réserve généralement aux sous-êtres qui nous servent. J'en serais désolé mais croyez bien que je dois obtenir des réponses.

Je vois dans son regard qu'il ne plaisante pas sur ce coup. Je connais bien les méthodes dont il parle pour avoir fait partie de ce groupe pendant très longtemps et, de toute façon, je n'ai pas grand-chose à cacher. Autant vous dire que l'hésitation n'est pas bien longue.

Je suis parti car j'avais besoin de changer d'air.

Changer d'air ? S'étonna l'homme, toujours avec cet accent atroce. C'est tout ?

Ecoutez, l'organisation me laissait en roue libre. Je n'avais pas d'ordre et ne rencontrais aucun autre membre. J'ai même cru qu'elle avait été dissoute tant elle restait dans l'ombre. Alors, lorsque j'ai eu l'envie de quitter le pays, je l'ai fait, voilà tout.

Pourtant, nous vous avions fournis tout ce que vous désiriez : une jolie maison, des hybrides, de l'argent, des contacts haut placés et même certains privilèges sans demander beaucoup en retour. Nombreux sont ceux qui rêvent d'une telle vie M. Andersen. Vous êtes l'un des précurseurs de notre organisation et vous y avez une place de choix.

Une place de choix? Je baisse le regard sur la chaise où je suis menotté en levant un sourcil. Je ne suis pas sûr que le terme soit bien approprié vu la situation. Allons, je ne suis pas un homme de pouvoir et je ne possède pas une si grande fortune. Je ne suis qu'un traducteur et un interprète. Mon périmètre d'action se limite aux tribunaux. Ici, je n'ai pas tant de pouvoir que ça…

L'homme se tourne alors vers moi, arborant un grand sourire fier que je ne connais que trop bien pour l'avoir arboré si souvent face à mes esclaves. Il prolonge le silence, cherchant à créer un malaise chez moi mais sans succès. Je connais ce genre de pratique, cette manière de manipuler l'esprit et d'insinuer une fausse menace. Ca ne prend pas avec moi.

M. Andersen, sachez que vous avez toujours été d'une grande utilité pour l'organisation Humanis. Sans vous je ne serais certainement pas ici, avec vous, aujourd'hui. Je pourrais vous détailler plus précisément pourquoi mais, sachez simplement que nous avons besoin de vous et de vos compétences. Il revient s'asseoir en face de moi, toujours souriant, et ouvre le dossier sur la table Si vous le voulez bien, j'ai d'abord plusieurs questions à vous poser pour confirmer les informations dont nous disposons vous concernant.

Je pousse un soupir et lève les avant-bras jusqu'à ce qu'ils soient retenu bruyamment par mes menottes, levant les mains paume vers le ciel.

Faites donc, j'ai mon agenda qui vient de se libérer pour les prochaines heures.

Je vois que vous êtes né au Danemark M Andersen. C'est ça ?

C'est ça, répondis-je en joignant les mains. Je suis né à Copenhague et j'ai aussi grandi là-bas, dans un appartement assez chic en périphérie. Mon père était architecte et gagnait bien assez pour que ma mère n'ait pas à travailler.

Vous avez deux frères aussi.

Je suis le troisième fils de la fratrie, oui. L'un vit aux Etats-Unis et l'autre vit encore au Danemark, près de mes parents. Ils sont toujours tous les deux en vie d'ailleurs, mais vous devez déjà le savoir. Vu la distance, les réunions de familles se font rares mais je prends de leur nouvelles de temps en temps, ou inversement.

Il m'adresse un bref regard, légèrement agacé. Bien sûr qu'il le sait. Je n'ai même pas à lire le document en face de lui – bien qu'il soit à l'envers pour moi - pour savoir que c'est mentionné quelque part. C'est aussi pour ça que je suis aussi exhaustif que possible dans mes réponses, pour anticiper ses questions et éviter de perdre trop de temps.

Comment êtes-vous arrivés en France M. Andersen ? Ce n'est pas la destination qu'on imaginerait pour un danois.

Je suis venu en France pour la première fois lors d'un voyage scolaire, fis-je en soupirant, c'était lorsque j'étais au collège, j'étais tout juste adolescent. A l'époque, je savais déjà dans quelle branche de métier j'allais travailler vu la facilité que j'ai avec les langues et, par chance, notre visite passait par l'académie française. Je ne pouvais qu'adorer ce pays dans ces conditions alors j'ai fait le nécessaire pour y faire mes études supérieures.

Je vois que vous aviez de l'avance dans votre scolarité. Et pourtant vous n'êtes venu En France qu'à votre majorité ?

Des complications administratives. C'est difficile d'étudier à l'étranger sans être majeur. J'ai dût prendre mon mal en patience et j'en ai profité pour me spécialiser dans les langues étrangères. Cela m'a aussi permis de préparer mon voyage bien à l'avance. J'avais déjà un appartement et un petit travail qui m'attendait sur place et, au final, je suis parti quelques jours à peine après ma majorité.

Et c'est à ce moment que vous avez rencontré votre femme, c'est ça ?

Bon sang, même ça c'est dans votre dossier ? Je suis un peu surpris qu'il ait ce genre d'info et me redresse pour tenter de voir où il a pu lire cela avant de reprendre. Je l'ai rencontré à la fin de mes études, alors que je passais mes concours pour être assermenté. Elle venait tout juste d'arriver en France et baragouinait vaguement quelques mots de français. Comme elle était danoise elle aussi, nous nous sommes rapprochés et puis… Bah je ne vous fais pas un dessin, vous savez bien comment ça a fini.

Vous vous êtes mariés rapidement alors.

Pas besoin d'attendre des années pour ça, il suffit d'être sûr que c'est la bonne personne. Elle est devenue institutrice et moi, je suis devenu traducteur juridique. On a emménagé ensemble peu de temps après, on était heureux, c'est nos plus belles années.

Et après ?

On s'est séparés. Divergence d'opinion. Je faisais déjà parti d'Humanis à l'époque, ils me surveillaient depuis quelques années déjà, étaient intéressé par mon profil et j'avais tout à gagner à les rejoindre. Je suis resté avec vous pendant quoi ? Deux ans ? Trois ? Quelques années au moins.

Un peu plus même, mais ce n'est pas très important. Ensuite vous êtes parti pour une autre région et avez signalé que vous quittiez l'organisation dans le même temps.

A nouveau, je lève mes bras pour bien montré que je suis entravé à ma chaise, sans vraiment de possibilité de mouvement.

Pas tant que ça visiblement. Mais c'est l'idée oui. En fait je reçois régulièrement des offres d'emploi de la part d'autres pays, d'autres régions ou d'autres villes avec des salaires qui frisent parfois l'indécence. Un jour j'ai reçu une proposition que je pouvais difficilement refuser. On me proposait un emploi payé le double de ce que je gagnais à l'époque, ainsi qu'une maison en bordure de ville. Avec le développement de l'Europe, il y avait de l'argent facile à se faire. La seule condition, c'était qu'il y aurait des missions dans les pays limitrophes mais rien de bien méchant. Le poste était à prendre le jour même alors j'ai accepté et je suis parti… Je ne pourrais pas avoir un verre d'eau ? Ca fait un moment qu'on parle et l'hospitalité de vos camarades laissait un peu à désirer.

[HRP : A nouveau, pour passer cet interlude, cliquez ici]

L'homme relève à nouveau la tête vers moi, hésitant un instant avant de fermer le rapport et de le poser sur la table.

Je vais vous chercher ça, je reviens.

Il se lève et quitte la salle, me laissant seul dans la pièce. Il ne ferme même pas la porte entièrement, la rabattant juste un peu. De toute manière, je ne risque pas d'aller bien loin menotté comme je le suis. Je profite de ce moment de calme pour mesurer la gravité de la situation. La chaise où je me trouve a bien tenu au sol quand je me suis levé et pour cause, elle y est fermement vissée, retenue par de gros boulons. Même sans cela, elle est en métal renforcé. Avec une chaise aussi solide, pas difficile de deviner qu'elle est plutôt prévue pour retenir les hybrides. Je ne préfère même pas imaginer ce qui peut arriver aux malheureux qui se retrouvent ici et dont on n'a pas besoin.

Le reste de la pièce est plongé dans la pénombre mais mes yeux ont eu le temps de s'y habituer. La pièce est petite, 10m² tout au plus. L'endroit est poussiéreux et humide, sans doute un sous-sol vu l'absence de fenêtre. Les murs sont capitonnés et, vu l'épaisseur de la porte, la pièce doit être insonorisée. Quel endroit charmant… Mon interlocuteur revient avec une carafe d'eau transparente et quelques verres en plastique enfilés les uns dans les autres. Il place un verre en face de moi et me sers.

Alors, que s'est-il passé après votre départ de notre organisation ?

Je le regarde en plissant les yeux, puis tourne mon regard vers le verre d'eau. Il a beau être face à moi, les menottes m'entravent suffisamment pour le laisser hors de ma portée. Je reviens à l'homme qui ne réagit pas, gardant son visage assez grave. Je tends mon bras vers le verre jusqu'à être retenu par un cliquetis métallique pour lui faire comprendre le problème mais il ne réagit pas. Ok, je comprends son petit jeu, pas très gentil tout ça.

J'ai commencé une nouvelle vie pas si différente d'avant, fis-je en soupirant, sachant bien qu'il ne m'aurait de toute façon pas donné le verre sans réponses. J'ai trouvé un logement pour mon épouse dans la semaine qui suivi et elle m'a rejoint moins d'un mois après. C'était par amour mais pas seulement. Quelques semaines plus tard, elle m'apprit qu'elle était enceinte de moi. Elle avait préféré rester avec moi plutôt que d'aller accoucher dans sa famille. Je suis maintenant l'heureux papa d'une gentille petite fille…

Félicitation M Andersen. , fit-il en venant me donner le verre d'eau, Pourtant nous n'avons pas vu votre femme lorsque nous sommes venus vous chercher.

C'est normal. Même si notre relation s'est améliorée, mon épouse et moi vivons toujours séparés. Nous n'avions pas prévu d'avoir un enfant, pas si tôt en tout cas. J'aurais préféré recevoir ma fille dans de meilleures conditions de couple mais nous sommes tout de même très heureux de l'avoir. Je la vois deux à trois fois dans la semaine et c'est très bien ainsi. C'est mieux pour tout le monde en fait, un compromis que nous avons avec mon épouse et qui solutionne tout.

Mes menottes ne me facilitent pas la tâche mais, au prix de quelques acrobaties, j'arrive à porter mes lèvres au verre – ou plutôt l'inverse. J'avale toute l'eau goulument, presque d'un seul trait. Même si j'évite de trop le montrer, je n'ai pas bu depuis plusieurs heures et j'ai la gorge sèche. Ce n'est qu'un verre mais il est très bien accueilli.

J'en suis très heureux pour vous M. Andersen mais, pour le reste ?

Le reste ? Fis-je d'un air interloqué en reprenant place sur ma chaise, Il n'y a pas grand-chose à dire. J'ai travaillé, j'ai eu des hybrides, je les ai dressé, je les ai perdus … Certaines ont été assez mémorables, même en bien.

Je pensais plutôt aux autres organisations, avez-vous été approché par l'une d'elle ?

Quoi ? Vous me demandez vraiment si… Oh, vous y êtes obligé, c'est ça ?

L'homme ne me réponds pas mais, vu le sourire qu'il m'adresse, je devine que oui.

Eh bien non, aucune organisation ne m'a contacté ni approché. Sauf si on compte ce que vous faites actuellement. Bizarrement, Aegis n'est pas très intéressé par mon profil. Je dois avoir des goûts qui ne leur conviennent pas.

Et pour Ileris ?

Je connais à peine cette organisation. Non, sincèrement, vous pensez qu'une autre organisation pourrait m'intéresser ? Toutes des bandes d'idiots qui veulent libérer des animaux sous prétexte qu'ils nous ressemblent. Lorsqu'ils se réaliseront que ces bêtes leurs sont supérieurs physiquement et qu'elles prendront le pouvoir, ce sera trop tard pour les regrets.

Votre inquiétude est justifié M. Andersen et je la partage, en particulier concernant les infectés.

Ne me parlez pas d'eux. De vrais erreurs de la nature. Le pire, c'est qu'on ne peut pas les reconnaître si facilement que ça et c'est un coup à devenir soi-même infecté, quelle horreur. Vous imaginez ? Vous coucher avec une jolie blonde et quelques mois plus tard vous devenez une erreur génétique. Rien que pour cette raison, le port du préservatif devrait être rendu obligatoire.

Je vois… Fait-il en se levant, Vous m'en voyez rassuré M. Andersen. Cependant, nous devons vous faire passer un examen psychologique avant qu'on vous libère. Rien qu'une formalité pour être bien sûr que vous partagez toujours les valeurs de notre organisation, ce ne sera pas long.

A nouveau, je lève les mains jusqu'à être retenu par les menottes pour rappeler mon état de captif.

Allez-y. Qu'on en finisse rapidement.

L'homme retient tout juste un sourire avant de quitter à nouveau la salle, refermant la porte derrière lui pour me laisser seul avec le silence.


CARACTERE
Je ne reste pas seul très longtemps, quelques minutes tout au plus. Pourtant, cela me semble une vraie éternité. J'ai beau passé mon regard dans la salle à la recherche d'un point d'intérêt, sa taille très limite rend la chose pratiquement impossible. Finalement, j'entends la porte s'ouvrir derrière moi. C'est un autre homme cette fois, un inconnu pour moi. Assez grand et élancé, habillé de manière chic sans en faire trop, cheveux grisonnant, visage long portant une petite barbe, de petit yeux marron derrière une paire de lunette avec une grosse monture. Je devine aisément qu'il s'agit du psychologue chargé de s'assurer de ma santé mentale.

Bonjour M. Andersen, je suis le professeur Willette. Je suis chargé d'établir votre état psychologique. Vous devez avoir soif, permettez.

Il a à peine déposé ses affaires qu'il vient remplir le verre en face de moi et me le met dans la main. Au moins, il marque des points celui-là.

Il s'agit simplement de répondre à quelques questions et, comme j'imagine que vous n'avez pas envie de perdre de temps, je vous propose de commencer directement. Il s'assoit en face de moi puis remet en place ses lunettes avant de joindre les mains devant lui, croisant les jambes. J'ai parcouru votre dossier. Vous ne semblez par porter les hybrides dans votre cœur.

Disons plutôt que j'attends d'eux qu'ils restent à leur place : soumis à l'espèce humaine. Partout autour de moi, je vois des humains les considérer comme leurs semblables, leur donner l'indépendance, voir même leur donner de l'argent comme s'ils étaient leurs enfants. Ca me dégoute.

Vous préférez les voir soumis alors ? Vous ne trouvez pas cela humiliant ?

Pas plus que pour nous, non. Je bois le verre d'eau avant de reprendre. Dans la société humaine aussi, lorsqu'on commence tout en bas, on acquière des privilèges uniquement avec le temps. Un petit employé ne vaudra pas beaucoup plus dans sa société qu'un esclave dans notre monde. Cependant, avec le temps, il pourra acquérir des privilèges, grimper les échelons et être reconnu dans sa société. Pour les hybrides c'est la même chose. Un hybride qui sort d'une animalerie doit être tenu en laisse et surveillé jusqu'à ce qu'il soit dressé. S'il obéit, s'il se montre respectueux et fait ce qu'on attend de lui, alors il aura le droit au respect et à des privilèges. Il sera loin d'avoir la reconnaissance d'un humain mais c'est ce qu'il peut espérer de mieux.

Et lorsqu'il n'obéit pas alors ?

Alors il doit être puni. Et rien n'est plus marquant que la douleur corporelle comme punition pour un hybride. C'est comme un chien, si vous ne le tapez pas quand il fait une erreur, il recommencera, il est trop bête pour comprendre les choses autrement.

Il marque un temps de pose puis sors un dossier qu'il pose sur la table avant de reprendre

J'ai lu dans votre dossier que vous aviez un goût certain pour la violence, la torture, la domination. Et je ne vous parle même pas du nombre inquiétant d'hybrides que vous avez possédé et dont on perd la trace au bout de quelques semaines, mois ou années.

Au moins vous êtes direct , fis-je avec un petit rire. Mais c'est exact, j'adore soumettre et j'adore faire mal, pas forcément dans cet ordre. De par leur statut, les esclaves s'y prêtent très bien d'ailleurs. J'ai soumis et torturé même les plus dociles que j'ai eu la chance d'avoir, les punitions ne sont parfois qu'un prétexte. C'est presque un art, trouver le seuil de tolérance à la douleur de son partenaire et rester à sa frontière. La plupart de mes hybrides ont fini par prendre du plaisir dans ces tortures, certains me réclamant même leur dose de douleur.

Réservez-vous ce traitement aux hybrides ? Avez-vous déjà torturé un humain ? Peut-être votre femme ?

Non, impossible. Je serais incapable de faire une chose pareille à ma femme. C'est un ange, un chef d'œuvre de la nature. Ce serait comme dessiner au marqueur sur la Joconde, ce serait un vrai gâchis. Impensable. Même chose pour ma fille d'ailleurs, c'est une petite princesse, je n'irais certainement pas la torturer pour le plaisir. Maintenant, allez jusqu'à dire que je n'ai jamais traité un humain de la sorte ou que je ne le ferais plus jamais, peut-être pas. Mais entre personnes consentantes.

Bien sûr, ça va de soi. Est-ce que ce genre de désir affecte votre vie de famille ?

Oui et non. Lorsque j'ai rencontré ma femme, j'assouvissais ce genre de besoin sur nos hybrides à l'abri des regards. Pratiquement personne ne le savais. Il faut dire que mon épouse est très attachée à la condition des hybrides, je savais qu'elle n'accepterait pas cela. C'est aussi pour ça que nous nous sommes séparés. Le jour où elle m'a surpris en train de battre un hybride, elle n'a pas supporté. Elle n'a pas demandé le divorce car il y avait – et y a encore – toujours de l'amour entre nous. Depuis mon départ et avec la naissance de notre fille, notre relation s'est améliorée. Même si mon épouse connait cette part sombre de mon être, elle la tolère tant que cela reste discret et hors de sa vue. C'est aussi pour cela que je ne convie que très rarement mes hybrides à ces rendez-vous.

L'homme me regarde en hochant la tête. Il se montre étrangement compréhensif. D'habitude, lorsque j'aborde ce genre de sujet, les gens me lancent des regards terrifiés mais lui non. J'imagine qu'il doit connaître des personnes plus cruelles que moi et qu'il a entendu des choses plus sordides encore. Pas vraiment surprenant de la part de l'organisation Humanis. Je profite du petit moment de silence pour tendre mon verre au professeur qui me le remplit bien volontiers en comprenant ma demande.

J'ai beau avoir parcouru votre dossier en détail, j'ai du mal à expliquer ce besoin que vous ressentez. Vous avez une idée d'où vous viens ce désir de domination ? De pourquoi ce genre de pratique vous procure tant de plaisir ?

Parce qu'il faut une raison pour cela ? Cette fois, je ne prends qu'une gorgée d'eau avant de poursuivre, Aussi loin que je m'en rappelle, j'ai toujours eut ce besoin, cette envie au fond de moi. J'ai eu une enfance heureuse, mes parents ont été protecteur et n'ont pratiquement jamais eut à lever la main sur moi… C'est comme ça, voilà tout.

Mais, avant votre arrivée en France, avant que vous rencontriez les hybrides, vous ressentiez déjà ce besoin ? Comment faisiez-vous alors ?

En fait, parler de "besoin" à l'époque est un terme trop fort. Je ressentais ce désir mais la morale et l'éducation que j'ai reçue m'ont retenu d'y répondre. J'ai appris à contrôler ce besoin, à le réprimer quand c'était nécessaire, voilà tout.

Je vois. Ca explique aussi pourquoi vous faites preuve d'autant de calme vu la situation.

Sans doute, fis-je en terminant mon verre d'eau, le reposant ensuite sur la table, En tout cas, ça m'a bien aidé dans ma vie professionnelle comme dans ma vie sociale. Savoir garder son calme, parler correctement et faire preuve de respect ça ouvre beaucoup de porte et évite bien des ennuis.

[HRP : si vous avez passé le début, vous pouvez vous arrêter ici]

Bien. Je ne vais pas vous embêter plus longtemps M. Andersen, vous êtes sain d'esprit pour l'organisation. Mon collègue va venir vous libérer dans un instant.

L'homme réunit ses affaires et les reprends pour quitter la salle, me laissant à nouveau seul. Je ne sais si c'est par négligence ou volontairement mais, lorsqu'il ferma la porte derrière lui, celle-ci claqua mal et ne se ferma pas, laissant un léger entrebâillement. J'étais bien incapable de me libérer mais cette petite ouverture me permis d'entendre, en y prêtant bien attention, des bribes de la discussion qui s'en suivit.

Alors ? Fit l'homme à l'accent slave, Est-il toujours voué à ...

Je pense, oui… A peu d'estime pour les hybrides…  Les considère inférieurs... Totalement dans l'état d'esprit que l'on recherche…

.. Il peut réintégrer le groupe sans risque ?

… Le pense, oui… Qualité de professeur, je le déclare apte … Sans hésitation.

La discussion se fait à voix basse, j'ai du mal à la suivre mais le peu que j'en comprends me semble assez positif. Ensuite, ils durent s'éloignent car je ne fus plus capable d'entendre autre chose que des bruits de pas et des murmures inarticulés. Il fallut quelques instants avant que j'entende des pas revenir vers moi. L'homme à l'accent slave entra dans la salle à nouveau mais cette fois, il vint vers moi et me libéra tout en me parlant.

Félicitation M. Andersen, vous allez pouvoir réintégrer notre organisation. Vous aurez un poste haut placé du fait de votre ancienneté, nous avons besoin de vous. Vous allez aussi retrouver votre ancien poste de traducteur juridique, avec une augmentation de revenu, ça va de soi…

Je le regarde d'un air perplexe alors qu'il parle. Tel qu'il le dit, j'ai l'impression d'être réintégré de force dans l'organisation, chose qui ne me tente pas forcément.

… Nous avons aussi racheté et rénové votre demeure. Vous pourrez la réintégrer d'ici peu. Nous allons même nous arranger pour vous fournir en hybrides, vous devriez même retrouver des visages connus avec un peu de chance...

Attendez, attendez, je l'interrompt seulement une fois les mains libres, vous voulez dire que je dois revenir à Paris ? Mais… Et ma femme ? Et ma fille ? Je ne vais pas les quitter.

Bien sûr que non M. Andersen, vous n'allez pas les quittez. Elles vous rejoindront rapidement, faites-moi confiance. Venez maintenant, j'ai quelque chose pour vous.

L'homme se redresse et emboite le pas, s'arrêtant sur le pas de la porte pour m'attendre. Je prends un instant pour me masser les poignets avant de me lever, pesant la situation. Déménager à nouveau pour revenir ici ne me plait pas beaucoup mais, en même temps, ai-je le choix ? J'imagine que, de toute manière, les démarches pour mon épouse sont déjà lancées. D'ici peu, elle recevra un poste pas très loin de chez moi et trouvera "miraculeusement" un logement à louer pour l'occasion. Une occasion parfaite vu que j'aurais déménagé moi aussi.

Je me redresse et me dirige vers la sortie, suivant l'homme dans le couloir qui s'en suit. Comme je l'avais supposé, nous sommes en sous-sol. C'est un endroit sombre et poussiéreux, le genre d'endroit parfait pour les activités à la limite de la légalité.

Nous avons un présent pour vous. A la fois pour nous excuser de la manière dont nous vous avons amené ici et pour vous montrer notre bonne foi. Vous devriez apprécier.

Je ne réponds pas, continuant de suivre cette personne en tâchant de me repérer dans l'espace et de retenir l'organisation du bâtiment. Nous tournons à deux reprises, passant devant plusieurs portes closes plus ou moins renforcées. Il finit par s'arrêter devant l'une d'elle et la déverrouille à l'aide de son trousseau de clé. La porte donne sur une petite pièce un peu plus grande que celle que je viens de quitter. Murs capitonnés, salle insonorisée mais pas de miroir cette fois. La salle est nettement mieux éclairée par contre, il y a plusieurs points lumineux au plafond. Du plafond, descendent deux chaines vers le centre de la salle, reliées aux poignets d'une hybride qui nous fait dos. Une belle bête, une adulte qui cherche à tourner sa tête dans notre direction, les oreilles dressées sur la tête. Elle est bâillonnée et porte un bandeau sur les yeux.

Nous avons trouvé cette rebelle il y a peu. Elle s'est échappée plusieurs fois déjà et a cherché à intégrer un groupe de résistance. Elle ne manquera à personne et j'ai pensé que vous sauriez quoi faire d'elle.

Je découvre le spectacle avec des yeux d'enfants, comme si c'était déjà Noël. L'homme tend le bras pour me désigner un petit chariot sur le côté. Il y a tous les ustensiles nécessaires dessus : des pinces, des lames, des aiguilles, des seringues, des crochets. Je tourne le regard vers lui et, comprenant son offre, je lui fais un large sourire avant d'entrer dans la salle, le laissant fermer la lourde porte derrière moi sous les cris étouffés de l'hybride. Vu sous cet angle, je pense que je vais réintégrer ce groupe…






~ If nobody hates you, you're doing something wrong ~





¤ We all die. ¤
¤ The goal isn't to live forever. ¤
¤ The goal is to create something that will ¤





# Your birth is a mistake you will spend your whole life trying to correct #



Dernière édition par Mads Andersen le Jeu 11 Mai 2017 - 13:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAITRESSE NEUTRE
Featuring : Stocking Anarchy
Disponibilités : De passage tous les jours au moins
Absence : Mi juillet
http://mastersnekos.forumactif.org/t52-mangeeer
http://mastersnekos.forumactif.org/t745-manger-c-est-mieux-pour-vivre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mer 3 Mai 2017 - 19:57
Rebienvenue ici ~


#9933ff
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
HUMANIS MEMBRE
Featuring : Hayato Gokudera - Reborn !
Disponibilités : 5/7
Absence : ralentissement du 25/05 au 05/06
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Jeu 4 Mai 2017 - 9:03
merci pour l'accueil

work in progress




~ If nobody hates you, you're doing something wrong ~





¤ We all die. ¤
¤ The goal isn't to live forever. ¤
¤ The goal is to create something that will ¤





# Your birth is a mistake you will spend your whole life trying to correct #

Revenir en haut Aller en bas
MAITRE MECHANT
Featuring : Suoh Mikoto • K Projec
Disponibilités : 5/7
Absence : aucune
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Jeu 4 Mai 2017 - 13:08
Re bienvenu

Comme l'on se retrouve xD


© Merci à Jannah Chang pour l'avatar et à Yayoi pour la signe  ^^

Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE MALE REBELLE
Featuring : Levi Ackerman - Attack on Titan
Disponibilités : Tous les jours !
Absence : ///
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Sam 6 Mai 2017 - 12:59
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : See U - Vocaloid
Disponibilités : Je passe tous les jours !
Absence : Mi-Juillet à mi-Aout
http://mastersnekos.forumactif.org/t50-miaw
http://mastersnekos.forumactif.org/t744-hey-look-listen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Sam 6 Mai 2017 - 15:49
Bienvenue !


#009900 Miaw

Merci à tous !:
 
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE NEUTRE
Featuring : Gokotai • Touken Ranbu
Disponibilités : 3,5/7
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Dim 7 Mai 2017 - 14:42
Bienvenue m'sieur !


Par Isamu et Mélody
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
HUMANIS MEMBRE
Featuring : Hayato Gokudera - Reborn !
Disponibilités : 5/7
Absence : ralentissement du 25/05 au 05/06
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mar 9 Mai 2017 - 13:00
Aloha et merci pour l'accueil à tous

Bon, la majeure partie d'entre vous est là pour servir et je n'en attendais pas moins de votre part mais ça reste plaisant. Ca fait d'ailleurs plaisir de revoir des visages connus qui ont fait de la résistante (hein Kyosuke, hein hein hein hein hein)

Bref, pour ceux que ça intéresse, je prend mon temps pour vous pondre une fiche digne de ce nom. Actuellement, ne me reste que le caractère à écrire et j'ai déjà une bonne idée de son contenu et de sa mise en forme. J'en suis à 2800 mots d'après word... Amateur de nouvelles et de romans seront ravis (mais je n'oubli pas les flemmards pour autant).

J'espère avoir fini pour vendredi max, je vous tiens au jus autrement

que la force soit avec vous




~ If nobody hates you, you're doing something wrong ~





¤ We all die. ¤
¤ The goal isn't to live forever. ¤
¤ The goal is to create something that will ¤





# Your birth is a mistake you will spend your whole life trying to correct #

Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : Prussia (Female)
Disponibilités : 5/10
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mer 10 Mai 2017 - 14:37
Il est pas partit en plan lui X) Surtout en disant que le forum coulait la preuve !
Revenir en haut Aller en bas
HUMANIS MEMBRE
Featuring : Hayato Gokudera - Reborn !
Disponibilités : 5/7
Absence : ralentissement du 25/05 au 05/06
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mer 10 Mai 2017 - 16:23
tiens tiens tiens, comme on se retrouve Lisa

j'assume totalement mes actes là dessus et vous pouvez être fier car non seulement je me suis trompé mais les quelques forums que j'ai pollué entre temps sont en fin de vie (quand ce n'est pas mort et enterré). Donc bah bravo, j'avais tort, je me suis trompé sur ce coup.

Après je dois avouer qu'on m'a fait une offre pour revenir que je pouvais difficilement refuser c:

Et, pour finir : ma fiche est enfin terminée. Une agréable lecture à ceux qui en auront le courage !




~ If nobody hates you, you're doing something wrong ~





¤ We all die. ¤
¤ The goal isn't to live forever. ¤
¤ The goal is to create something that will ¤





# Your birth is a mistake you will spend your whole life trying to correct #

Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE NEUTRE
Featuring : Rin Kaenbyou || Touhou project
Disponibilités : Tous les jours
Absence : Aucune
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mer 10 Mai 2017 - 17:50
Hey Mads,

Déjà rebienvenue puisque c'est un retour.

Ensuite avant de lire ta fiche je vais te demander de faire les listings et remplir ton profil, choses obligatoires avant la validation


Ellen taquine en #0000ff
Indisponible pour rp : 4/2
Revenir en haut Aller en bas
HUMANIS MEMBRE
Featuring : Hayato Gokudera - Reborn !
Disponibilités : 5/7
Absence : ralentissement du 25/05 au 05/06
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mer 10 Mai 2017 - 18:39
ayé capitaine o/




~ If nobody hates you, you're doing something wrong ~





¤ We all die. ¤
¤ The goal isn't to live forever. ¤
¤ The goal is to create something that will ¤





# Your birth is a mistake you will spend your whole life trying to correct #

Revenir en haut Aller en bas
INFECTÉE
Featuring : Yukari Yakumo - Touhou Project
Disponibilités : 7j/7j
http://mastersnekos.forumactif.org/
http://mastersnekos.forumactif.org/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mer 10 Mai 2017 - 19:04
Rebienvenue parmi nous Mads, j'espère que cette fois se passera mieux que la précédente ~ J'ai bien aimé ta fiche, ni trop courte ni trop longue, juste ce qu'il faut je trouve et cette manière de l'écrire change des habitudes qu'on peut trouver.

Je te piquerai un lien et un RP avec mon prochain compte, si tu n'en vois pas inconvénients !


Revenir en haut Aller en bas
HUMANIS MEMBRE
Featuring : Hayato Gokudera - Reborn !
Disponibilités : 5/7
Absence : ralentissement du 25/05 au 05/06
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mer 10 Mai 2017 - 19:19
Merci! Je n'etais pas parti en mauvais terme ni avec de mauvais souvenir mais esperons que ce soit mieux encore !

Pas de soucis pour un lien/rp, voir meme une adoption :P




~ If nobody hates you, you're doing something wrong ~





¤ We all die. ¤
¤ The goal isn't to live forever. ¤
¤ The goal is to create something that will ¤





# Your birth is a mistake you will spend your whole life trying to correct #

Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE NEUTRE
Featuring : Narumeia • Granblue Fantasy
Disponibilités : .../7
Absence : Vacance ou autre ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mads Andersen    Mer 10 Mai 2017 - 19:58
Malheureusement le body de ma petite Philomène est déjà réservé à un autre Humanis mais je suis sûre qu'on pourra se trouver un lien sympatoche :p

(Teddy here ! )


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mads Andersen    
Revenir en haut Aller en bas
 
Mads Andersen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gronde la Tempête au-dehors... [Orme Aryssie & Ulrich Andersen]
» Kuat, lève-toi ! [Darth Araya & Ulrich Andersen]
» (M) MADS MIKKELSEN ♣ le bourreau de Londres [LIBRE]
» Une erreur part souvient d'un rien... [Sohan]
» raise your arm the highest you can | hospital |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Humains validés-
Sauter vers: