Partagez | 
 

 Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NOUVEAU
Featuring : Silver Fox (kemono friends)
Disponibilités : 7/7
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Lun 8 Mai 2017 - 18:08
IDENTITÉ.

PRÉNOM ; kendall.
ÂGE ; vingt-quatre ans.
SEXE ; femelle.
RACE ; urocyon cinereoargenteus - renard gris d'Amérique.
ORIENTATION SEX. ; lesbienne.
SITUATION ; célibataire - pauvre.
GROUPE ; infectée.
MÉTIER ; ...
ORIGINE / NATIONALITÉ ; américaine - française.
PHYSIQUE.
200 mots minimum, soit environ 20 lignes Word.
ET VOUS.
PSEUDO ; on peut rester sur Kendall.
GARS OU FILLE ? ; neutre.
COMMENT AS-TU TROUVE M&N ?  ; top-sites.
PRÉSENCE ; sept sur sept !
TON AVATAR C'EST ; silver fox - kemono friends.
AUTRE CHOSE ; vous êtes adorables (et merci d'avoir enlevé l'astérisque à mon pseudo).
Kendall
CARACTERE
Plus tard je désirerai que l’on grave cette épitaphe sur mon front. Pour aller plus rapidement dois-je mettre fin à mes jours ? Non, non, non ce n’est pas correct, aux yeux des autres. Non, non, non agir ainsi serait mal, très mal et terriblement égoïste. Non, non, non il y a tant de laideur à penser ainsi. Il ne faut pas. Penser aux autres. Penser aux autres à s’en perdre de vue, j’ai peur de ne plus me reconnaître à force de penser aux autres. Si je pense à vous, penserez-vous à moi en retour ? Non, du moins peut-être un peu, de manière fugace et discontinue, sans donner grand sens et continuité à vos jugements envers ma personne, en somme. Juste retour des choses, j’agirai de même à votre égard. Alors pourquoi, pourquoi me faut-il d’abord penser à vous avant moi. Je n’agirai pas de la sorte avec altruisme, alors l’hypocrisie fera éclore une rose noire au sein de mon coeur qui épanouira toute sa macabre splendeur au travers d’une carcasse brisée, fatiguée, pliée par l’exercice de la bienséance depuis sa naissance. Je resplendirai d’une  aura saturnienne qui fera venir les foules en quête d’un oiseau de mauvais augure à abattre. Vous ressentez de la pitié pour moi, parce qu’à travers mon regard malingre, peu assuré, maladroit, vous voyez le reflet de votre face la plus pathétique, celle que vous réservez à vos nuits les plus solitaires, où vous vous abandonnez à vos frayeurs les plus inavouées, espérant secrètement réussir à vous noyer dans vos sanglots. Ces deux iris sombres ne vous lâchent plus, vous étouffent, et semblent déceler l’hubris que l’humain diabolise tant. Nous courrons à votre perte et cela bourre nos cadavres d’une joie malsaine. Le malaise vous prend à la gorge, enfonce ses serres dans votre chair puis enserre votre larynx, demandez le pardon pour que l’on refuse de vous absoudre de vos péchés. Approche et je répandrais mes miasmes au travers de ma gueule béante, pour que tu puisses y voir comme mon âme est rongée par les vers d’un désespoir sans fond ni forme.  Nous n’avons guère de secrets entre nous, paraît-il. Je n’attends plus qu’à présent les secours les yeux mi-clos, les lèvres sèches et le torse immobile, car seuls ceux qui m’aiment prendrons la peine de vérifier mon pouls. Approchez sans crainte, vos paupières sembleront rester closes à notre rencontre parce que je ne suis plus qu’une ombre qui a perdu son corps. Je ne fais que nourrir frugalement les souvenirs d’autrui. Ma présence sépulcrale ne rassure que les morts, je crois m’en réjouir, il faut ce contenter de ce que l’on a. Mes allures fantomatiques donne de la consistance au linceul que je brode avec mes rêves et espoirs fanés. Si je ne prends l’initiative qui le fera, après tout qui me servira mieux que moi-même. Tu sais, cet organe, demeure de l’âme, il menace à chaque battement de déchirer ma cage thoracique, je voudrais qu’il cesse son vacarme, j’ai besoin de silence pour faire croire à ma mort. À force de l’entendre, je vais en devenir folle, il n’attend que cela. Pourtant le temps lui a déjà bien réglé son compte, à grand coup de déceptions, il l’a piétiné sans ménagement aucun, sur le bitume froid qui pave ma vie il lui a éclaté son sourire boniface et malgré toutes ses dents perdues il continue de me servir son plus beau sourire. Je tente de lui cracher en pleine face une bile goudronneuse, mais il ne s’échappe de mes babines qu’un mince filet venant ronger la naissance de mes seins d’adolescentes. Et je rougis de ma faiblesse d’esprit. Et j’ai honte de ce que j’incarne, à mes yeux, à ses yeux, à vos yeux, à tes yeux. À toi, surtout à toi, je voudrais te paraître vivante, mais je ne suis qu’une entité faite d’éther, imperceptible, volage, sans profondeur significative. Tu ne t’en rendras pas compte, je ne tiens pas mes relations, par crainte que l’on me découvre, je n’assume pas, je ne m’assume pas. M’assumeras-tu ? Je vais t’empêcher d’avancer, me coller à toi, pomper ton essence et m’en délecter, je vais, te, vider, complètement. Alors pour éviter cette situation cocasse on s’en tiendra au strict minimum, d’accord ? Tu sais, à dire vrai, je ne t’aime pas, véritablement, ou du moins pour être honnête rien qu’un peu, tu restes étrange dans ton genre. Tu penses, que je suis perdue, bancale, un peu détraquée ? Mon discours semble tout droit sorti d’un esprit malade. Ne me donne pas d’importance, je n’en nourrirai pas, pour toi, car à l’abris des regards, je m’égare et je passe sous silence mes complaintes pour ma propre sauvegarde. Je survis, littéralement. Enchantée, ravie de faire votre connaissance,

je, n’existe plus.

Dans les limbes d’une angoisse écarlate il s’est éclaté, composé d’un fracas sans précédant je n’ai pas su prévoir cette cacophonie qui ébranle mon âme, je peux d’ores et déjà oublier de me mettre à l’abri, il est trop tard, pour m’absoudre de ma bêtise qui me hantera, je ne pouvais pas prévoir, nous les Hommes sommes si impuissants, si misérables, si ridicules que j’ai honte d’être un représentant de mon espèce, enfin, je pourrai, si je l’étais encore, moi, le monstre que l’on montre du doigt pour mieux m’éviter, l’étranger effraie le peuple parce qu’à lui seul il se fait l’allégorie de l’inconnu, j’agirai surement de même alors j’évite de juger autrui pour ses méfaits, je n’ai pas plus de valeur qu’un autre, je ne suis même rien, on me le répète assez souvent et j’y consent bien, je désire disparaître loin de mes pairs que je ne considère déjà plus comme tels, je me sens si loin de mon humanité propre,

qui suis-je ?
HISTOIRE

Je sombre, mais lui
Émerge du ventre du ciel.
La mer recommence à peindre mes lèvres.
Recroquevillé, la bruine suspend mon corps teinté d’iode.
Ses pensées se cristallisent dans la chair des vagues, aux aurores,
je partirai. Il refusera de me suivre, baigné de lumière.
Une lueur exalte de son regard bleui, j’admire et alors pour combler le néant,
je brasserai des paroles artificielles.
Il décomposera ma mièvre face, sans compassion aucune,
avec force je lui promettrai de fondre et de devenir écume.
Aux crépuscules, je resterai lové contre son sein, glacial.
La mort lorgnera nos carcasses.

- Là voilà, cette lumière goudronneuse, pénétrant les pores de ma peau pour venir se déverser,  lentement, dans mes entrailles, celle là même qui me ronge de l’intérieur pourrissant chacun de mes organes, délicatement, elle suinte, tâche ma carcasse, gargantuesque maligne elle s’immisce par delà la matière, ses miasmes profanent ma chair, dernière demeure de mes espoirs fanées, je refuse qu’elle-
- t’épargne, par peur de voir l’objet de tes plaintes disparaître. Si cela advient il te faudra être heureux et cela je le refuse car-
- je ne sais pas, être heureux. Le bonheur minaude, à mes côtés, il rougit, farouche chimère, je voudrais-
- Saisir son corps fait d’éther. Tu as peur. 
- Oui j’ai peur, mais je ne vais point réussir à l’articuler, alors, tu me laisses le faire. 
- Je suis faible, tu le penses aussi et tu te délectes de cette vitalité vaporeuse qui émane de mon cadavre. Tu me susurres-
- de mettre fin à ton existence. Je t’aiderai, attendons, tu n’es pas prêt. 

La créature, elle tremble, ses bras le long de son corps veulent s’en détacher, mais ils pèsent bien trop lourd, ils plient sous le poids du fantôme d’une antique fierté, elle simule. Je feins, une retenue  ingénue, je tends à lui faire croire que mon regard n’ose se poser sur elle, j’esquisse une moue boudeuse. La farce prend forme. Elle se lève et craque, sa face de sot visant à s’éclater contre les lattes de bois. Je ris, pour deux, mon unique public inconscient.

- Je, respire.

La douleur m’émeut. Mon coeur, je l’entends, il crachote des perles de suie qui roulent et se suspendent, du bout de mes doigts je tente de les éclater. Une odeur de fer règne dans l’espace. Je me vide de mes entrailles, je crois bien, oui, périr sous les coups du désespoir. Cet Homme, son regard m’éreinte, il n’esquissera pas un mouvement vers moi, mais lui, restera à mes côtés je le sais et sa présence seule suffit alors à me donner un tant soit peu d’importance. La reconnaissance sauvegardera mon âme.

- Je souffre, donc, je vis.  
- Fadaise. 
- J’y crois, à mes fadaises. 
- Toi, tu y crois. 
- C’est beau de croire. 

Ses membres composent avec ses sanglots. Elle régurgite des suites de mots et espère que j’y donnerai sens. Elle patauge, l’enfant. Elle se noie dans l’espoir, l’enfant. Elle n’a plus l’âge d’être une enfant, l’enfant. Elle vogue, au gré de ses humeurs, elle fatigue, s’épuise, se consume. J’ai bon espoir qu’elle en vienne à s’éteindre tout à fait. Oui, on arrivera, oui, à lui offrir cette fin honorable mais pas encore, non, pas encore, divertis-moi, je t’en prie, je n’ai que toi qui me rattache à la réalité.

Je suis en train de mourir.
Je sais.
Tu seras seule.
Je sais.
Personne ne t’aimera plus.
Tu ne m’aimais pas.
Je t’aimais d’un amour spécial.
Je sais.
Je t’aimais, pas comme on devrait t’aimer, mais je t’aimais.
Je ne veux pas qu’on m’aime.
Tu ne peux pas l’imposer cela.
Je sais.
Personne ne t’écoute.
Je sais.
Tu seras perdue sans moi.
Je me suis déjà perdue.
Je sais.
Tu vas tomber dans la débauche parce que la société refuse ton existence même.
Je n’ai pas de morale cela me convient.
Tu n’as plus grand chose d’humain.
Je ne suis plus humaine.
Je sais.
Tu sais tout de moi.
parce que tu m’as tout révélé de toi.
Oui, même ce que je ne voulais pas, pardonne-moi.
Je ne t’accorderai pas mon pardon, car tu agis ainsi pour la convenance.
Mon âme est trop lourde, elle peine à se mouvoir, je me consume à petit feu, ce pardon qui saura me le donner ?
Pardonne toi toi-même et autrui te pardonnera.
Tout semble si facile quand tu l’énonces.
Peut-être bien oui, ou peut-être que tu compliques tout.
Tu saurais me le dire ?
Je ne saurais te dire que ce que tu veux bien entendre.
Et je ne veux plus rien entendre, je sais.
Que tu es mauvaise.
Si seulement c’était vrai.


Il s’éteint, je ne peux plus rien, sa décision est prise. Il s’éteint et moi je suis encore là à émettre une fumée toxique qui me fait recracher mes poumons ; j’aime ça. L’auto-destruction est un art, il me coiffait du laurier des empereurs pour l’excellence dont je faisais preuve. J’en étais fière. Je n’avais pas grand chose, alors je me rattachais à peu, fausse humilité, à présent je n’ai plus rien. Plus, rien. Pourtant je ne vous quitterai pas encore, non, il me reste un trésor niché au dedans de mon être ;

l’espoir.  

EN COURS...
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : See U - Vocaloid
Disponibilités : Je passe tous les jours !
Absence : Mi-Juillet à mi-Aout
http://mastersnekos.forumactif.org/t50-miaw
http://mastersnekos.forumactif.org/t744-hey-look-listen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Lun 8 Mai 2017 - 18:10
Bienvenue parmi nous Plus de Kemono Friends XD Bon courage pour ta fiche ^^


#009900 Miaw

Merci à tous !:
 
Revenir en haut Aller en bas
MAITRESSE NEUTRE
Featuring : Stocking Anarchy
Disponibilités : De passage tous les jours au moins
Absence : Mi juillet
http://mastersnekos.forumactif.org/t52-mangeeer
http://mastersnekos.forumactif.org/t745-manger-c-est-mieux-pour-vivre
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Lun 8 Mai 2017 - 18:13
Bienvenue et bon courage pour ta fiche Plus de renards !


#9933ff
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
INFECTÉE
Featuring : Yukari Yakumo - Touhou Project
Disponibilités : 7j/7j
http://mastersnekos.forumactif.org/
http://mastersnekos.forumactif.org/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Lun 8 Mai 2017 - 18:52
JE VEUX DE L'AMOUR LESBIEN ENTRE RAVEN ET TOI
JUSTE POUR MES PETITS YEUX DE YURISTE
SVP
PLS
JTM
ET J'TE FAIS DES BB ♥

BIENVENUE ♥


Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE MALE NEUTRE
Featuring : Master - Aenaluck
Disponibilités : 5/7
Absence : Pas pour l'heure.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Lun 8 Mai 2017 - 19:44
Bienvenue Kendall, même pensée que pour Raven et bon courage !


Le grand fauve bleu parle ainsi
Revenir en haut Aller en bas
MAITRE MECHANT
Featuring : Suoh Mikoto • K Projec
Disponibilités : 5/7
Absence : aucune
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Lun 8 Mai 2017 - 21:51
Bienvenue à toi ^^


© Merci à Jannah Chang pour l'avatar et à Yayoi pour la signe  ^^

Revenir en haut Aller en bas
MAITRESSE MECHANTE
Featuring : Aurore (Pokémon Diamant/Perle)
Disponibilités : 7/7
Absence : Je préciserai
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Mar 9 Mai 2017 - 10:11
Salut ! Bienvenu sur le forum :)

Ta fiche est très originale, c'est intéressant à lire
Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
INFECTÉE
Featuring : Ezo Red Fox (Kemono Friends)
Disponibilités : 7/7
Absence : Vacance ou autre ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Lun 22 Mai 2017 - 12:31
Je viens poster pour elle xD

Est ce que c'est possible de lui accorder un délai ? ♥ Vous seriez des amours !
Revenir en haut Aller en bas
HYBRIDE FEMELLE DOCILE
Featuring : See U - Vocaloid
Disponibilités : Je passe tous les jours !
Absence : Mi-Juillet à mi-Aout
http://mastersnekos.forumactif.org/t50-miaw
http://mastersnekos.forumactif.org/t744-hey-look-listen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   Lun 22 Mai 2017 - 13:01
Pas de soucis ! Merci d'avoir prévenu ^^


#009900 Miaw

Merci à tous !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc   
Revenir en haut Aller en bas
 
Omnia Vincit Amor ✿ Kendall Uc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In Omnia Paratus
» R. FAY-ELEANOR ARCKELEY ► kendall jenner.
» (F/LIBRE) KENDALL JENNER
» Omnia
» [F] KENDALL JENNER ∞ LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Fiches non-finies-
Sauter vers: