Partagez | 
 

 Yuffie Loxare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
MessageSujet: Yuffie Loxare   Mar 19 Jan 2016 - 18:59



Bonjour je m’appelle Yuffie Loxare, j'ai 22 ans et je suis Française. Je suis un(e) maître neutre et je suis attiré(e) par tous se qui est digne de moi.

On me reconnais facilement car j'ai une façon de m'habiller particulière . Je suis assez confortable financièrement et célibataire et j’exerce le métier de photographe. Et bizarrement, on dit que je ressemble à Amanogawa Kirara.





“ Physique ”


Le physique, le physique, le physique… La première impression sur laquelle le monde se base pour déterminer  ce que tu es , dont le résultat est presque toujours décevant . Pourtant , ce n'est pas tout , c'est également ce qui détermine ta beauté en quelque sorte. Il n'y a aucune personne qui veut être considéré comme "laid" ou "poisseux" même si chacun  a des goûts différents , il y a tout de même une base en la matière, des critères que personne à part quelque exception étrange n’apprécie.  Il en va de même pour moi , donc je m'organise toujours pour avoir une présentation convenable. Il est évident que je n'ai pas trop d'effort à mettre comme les attributs transmis par mes parents me rendre déjà jolie. C'est à dire, mes longs cheveux bruns ,  mes yeux bruns sont recouverts par des verres de contact afin de les rendre mauves histoire d'avoir une particularité , ma peau blanchâtre délicate, ma grandeur hors norme pour une demoiselle, plus précisément 1 m 71 et ma taille fine malgré tout ce que je mange... Je l'avoue , je fais tout de même de l'exercice pour maintenir mon poids... En tout cas, je ne suis pas vraiment à plaindre comparé à d'autres, sauf que j'y mets tout de même un peu du mien. Un maquillage discret , des bijoux et du linge "chic" ne peuvent pas faire de mal ... Sinon , je dois avouer que j'ai un tatouage, que je me suis fait pendant que j'étais sous l'influence de l'alcool.  Rien de grave au point que je le regrette tout ma vie, c'est une simple plume liée au mot vie sur la cuisse, mais je suis tout de même contente que ce ne soit pas à une place voyante comme sa ne colle pas trop avec ma personnalité.

“ Caractère ”


Qui n'aime pas les petites filles mignonnes et  innocentes ?   Leur aura angélique qui donne l'impression que leur gentillesse est infinie et qu'ils vont aider n'importe qui autant qu'ils peuvent se le permettre.  Leur gêne qui n'a pas vraiment lieu d'être, mais qui donne tout de même envie de les croquer ou encore, leur optimiste exagéré qui semble rendre la vie plus belle… On ne peut pas y résister et c'est sans doute pour ça qu'il y a autant de monde qui m'approche puisque l'univers a décidé que j'avais l'apparence type pour correspondre à ce genre de personne. Pourtant,  tous ceux qui ont ses magnifiques illusions sur moi le regrettent bien assez tôt lorsque je finis par ouvrir la bouche.  Sérieusement,  une personne aussi charismatique que moi  n'a aucune envie, ni temps de vouloir à tout prix le bonheur de tous ceux qui l'entoure, non loin de là, je préfère nettement  les ramener les deux pieds sur terre surtout qu'il n'y a rien de plus drôle que de voir la déception sur leur visage.  On dit toujours qu'il faut être honnête alors je ne vois pas ce qu'il y a de mal à dire toujours ce que je pense. De toute façon,  je préfère qu’on me rendre service plutôt que l'inverse. Il n’y a rien de mieux qu'avoir quelqu'un à mes petits soins pour répondre au moindre de mes désirs particulièrement pour une personne négligente telle que moi. Toutes ses tâches ennuyantes refilées à quelqu'un d'autre ne peuvent que me satisfaire. Heureusement pour moi, les hybrides existent pour remplir ce travail. Peu importe ce que les autres pensent de ma manière de faire, si j'ai payé pour avoir quelque chose, je peux bien l'utiliser comme je veux. Il n'y a rien de mal à avoir un esclave surtout lorsque ce n'est même pas réellement un humain. De plus, ils sont logés et nourris, alors il n'y a clairement pas de quoi se plaindre, tant qu'ils sont obéissants, il n'y a jamais de problèmes. En tout cas, il n'est pas question d'eux, mais de moi alors pour continuer, il y a une chose qui me rend vraiment manique et que je ne laisse justement personne d'autre toucher. En réalité, cette chose est un ensemble de trucs puisque c'est tout mon matériel de travail.  Ça vaut une petite fortune et je n'ai pas envie que quelqu'un brise une pièce avec ses sales pattes, surtout en ce qui concerne mon appareil photo ! Il vaut mieux s'abstenir et rester loin si l'on ne veut pas me voir plus hystérique que je le suis déjà.  Que dire de plus ?  On peut me considérer comme opportuniste ou hypocrite, tout dépend de l'œil de celui qui regarde puisque je ferais tout pour atteindre mes buts, peu importe si mes actions sont considérées comme bien ou mal. Il n'y a pas plus dépensière que moi,  puisque j'achète tout ce qui attire mon attention. Mon péché mignon ?  C'est évidemment la gourmandise, voyons, la nourriture c'est tout simplement dé-li-cieux !  Puis… En fait, c'est bien plus que suffisant alors je n'y vois aucun intérêt de continuer, donc aller embêter une autre personne…


Pourquoi est-ce toujours les mêmes questions qui reviennent ? D’où viens-tu ?  Tu vis encore chez tes parents ? Qu’est-ce que tu faisais avant d’arriver ici ? As-tu quelqu’un dans ta vie ?  Ça ne finit jamais, mais est-ce ça intéresse vraiment les personnes ? J’en doute fort,  ils finissent toujours par trouver ça totalement barbant, mais on ne peut pas passer par-dessus ses questions, c’est une obligation dans notre société, une sorte de politesse forcée que je me dois encore une fois de répondre.

Tout d’abord, je suis née en France bien que j’ai eu la chance de visiter plusieurs autres pays, car j’ai eu la chance de naître dans une famille qu’on peut considérer comme plus qu’aisée… Mais est-ce que c’était réellement de la chance?  Encore une fois, je ne suis pas convaincu.  Il est vrai que cela à créer la princesse pourrie gâtée que je suis aujourd’hui puisque j’ai toujours eu tout ce que je voulais sans grand étonnement et que personne ne se  plaindrait de ça, mais tout le monde sait également que ce n’est pas vraiment la réalité. C’est plus une prison dorée qu’autre chose puisqu’en réalité tu ne peux pas faire ce que tu veux.   Ton futur est déjà tout tracé sans même que tu aies eu ton mot à dire…

Pour donner plus de détails, mon père est le grand patron de son entreprise, ils ne font que vendre des meubles et ce n'est pas réellement impressionnant, mais tant que c'est rentable, personne ne se plaint.  Il a toujours été trop occupé à vérifier qu'il n'y ait aucune erreur dans les commandes, les payes  et tout le tralala du genre qu'il passait tout son temps à son bureau ce qui équivaut qu'il n'a jamais eu de temps pour moi à part pour me réprimander et me dire de suivre quel cours je devrais suivre et quelle note je devais avoir. Il ne voulait pas qu'un enfant stupide prenne sa succession.  Ma mère, je ne l'ai pas plus connue que lui tout simplement parce qu'elle est morte dans mon bas âge.  Je ne suis pas triste quand j'en parle comme la plupart du monde le croit, quelque chose dont on ne se souvient pas ne peut  pas nous manquer. La seule chose que je sais d'elle, c'est qu'elle était une des assistantes de mon père et qu'elle est tombée très malade après ma naissance.  Donc inévitablement,  je n'ai jamais eu de frère ou de sœur puisque mon père ne c'est jamais retrouvé de femme alors personne pour partager l'immense demeure dans laquelle j'ai vécu. À part les servantes hybrides, mais ça ne compte pas vraiment... Elles se sont juste occupées de moi parce qu'elles étaient obligées alors il n'y a pas de quoi être reconnaissante pour ça.

Ensuite, j’ai connu la joie de l’école privée. C’est le seul endroit que j’avais le droit d’aller sans avoir un surveillant/garde à mes côtés comme mon père était parano avec l’histoire des infectés. Comme si mes chances avaient été élevées dans croiser un dans ma vie, c’est du grand n’importe quoi.  En tout cas, il n’y a rien eu de particulier là-bas, mes professeurs ne m’aimaient pas particulièrement, car je devais toujours aller critiquer mes notes afin de récupérer le moindre petit point. Avoir de bonnes notes, même la perfection était importante pour moi afin que mon père me lâche les baskets. Pour ce qui est des autres étudiants, je n’y portais aucun intérêt. Ils venaient seulement me voir pour en retirer quelque chose et dans tous les cas, je préfère être seule.  Le seul attrait que j’ai apprécié de cette période est la découverte du club de photo. C’est là que ma passion a commencé,  j’étais fasciné, par le résultat. Je ne parle pas des gens, même que je hais les prendre en photo, mais plutôt par les paysages que nous offre la vie et qu’on peut en quelque sorte capturer. C’est en quelque sorte juste magnifique ?  Mais ce n’est pas tout le monde qui comprend…


Au niveau des relations amoureuses, il n'y a rien eu d'exceptionnelle, même que je n'ai jamais été en amour. Je n'ai jamais eu accès à cette vision toute rose ou que l'on voit des fleurs ou des papillons, loin de là. Bien sûr, j'ai connu quelques « aventures » surtout lors de mes escapades afin de me rebeller un peu, mais on ne peut clairement pas appeler ça une relation saine et stable. C'était surtout plus un problème qu'autre chose, mais on ne va pas entrer dans ses détails. De toute façon, ce n'est vraiment qu'une perte de temps, car personne n'est jamais satisfait… En réalité, c'est seulement mon cas la plupart du temps sauf que ce n'est pas d'une grande gravité.


Donc,  j'ai vécu une vie stable sans aucun rebondissement extraordinaire jusqu'à temps que je décide de dire ce que je pensais réellement à mon paternel. Plus précisément, le fait que je voulais devenir photographe et que je ne voulais rien savoir de reprendre l'entreprise familiale. Évidemment, cela n'a pas ravit mon très cher père alors il a utilisé un moyen assez radical afin de me le faire comprendre. Il a brisé mon appareil photo juste devant moi  sans oublier de jeter tout le reste puisque ce n'était que des déchets pour lui. Après, sans se soucier de mes sentiments, il s'organisa pour que mon horaire soit encore plus chargé comme il ne voulait pas que je m'éloigne du « droit » chemin.


C'est à ce moment que ma période sombre où la crise d'adolescence comme d'autre l'appel est entré en jeu. Je ne tolérais pas d'être privé de mon plus grand intérêt alors j'ai commencé à sortir à gauche et à droite afin de m'amuser et oublier tous mes problèmes. Il est inévitable que mes notes en ont pris un coup et cela n'a fait qu'attirer une nouvelle fois les foudres de mon père. Il m'a donc offert de rester et de me prendre  en main pour réellement prendre sa suite ou de déguerpir sans plus attendre.  Je ne suis même pas été choqué de voir qu'il tenait à l'avenir de son entreprise que moi, ce n'est pas comme si je ne l'avais pas déjà réalisé. J'ai seulement saisi cette occasion pour partir sans réellement réfléchir, mais je dois l'avouer que j'ai tout de même pensé de faire un « emprunt » d'une somme assez …comment dire… colossale à son insu, mais ce n'est pas comme si une princesse telle que moi allait partir dans ce monde de fou avec rien du tout.


Maintenant,  je vis dans un appartement assez luxueux  depuis environ trois ans et je suis à mon propre compte ! En tant que photographe ce qui est sans grande surprise. Je préfère nettement prendre des événements ou des paysages, mais je dois tout de même accepter de prendre des portraits comme c'est plus courant et que cet emprunt n'est pas éternel alors il faut bien que l'argent rentre d'une manière ou d'une autre. Justement, à propos de cette histoire, je  n'ai jamais eu de nouvelle de mon père bien que je suis persuadé qu'il s'en est rendu compte. Il n'a pas cherché à me retrouver afin d'avoir un remboursement ce qui me convient parfaitement. Cela est tout de même une autre preuve qu'il n'en avait rien à faire de moi …En tout cas, ce n'est pas grave puisque je peux me considérer comme heureuse et qu'il me reste plein de petits plaisirs à découvrir sans aucune pression de personne.







PSEUDO : Mao
ÂGE : 21
COMMENT AS-TU TROUVER MASTERS & NEKOS ? :  Je  m'étais inscriste sur l'autre version :o
PRÉSENCE : 6/10
AUTRE CHOSE : luvvvv


Dernière édition par Yuffie Loxare le Mer 10 Fév 2016 - 17:32, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Yuffie Loxare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's see who's the best one ~ [PV Yuffie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masters & Nekos :: PERSONNAGE :: Présentations :: Fiches non-finies-
Sauter vers: